Skip to content

A.S.M.Rugby

On the finish of the primary bloc of matches, Killian Tixeront a déjà dépassé son temps de jeu de la saison dernière. I signal that with three ligne prometteur s’installe, petit à petit, dans a membership qu’il go well with depuis sa plus I’ll have enfance. Auvergnat de naissance, c’est à Chadrat, un ancien hameau vigneron accroché au plateau de la Serre between le Crest et Saint Saturnin, dans le Sud de Clermont, qu’il a grandi et où il aime, aujourd’hui encore, se ressourcer dans le cocon familial. portrait …

Un ou deux centaines d’habitants, guère plus, inhabitant aujourd’hui le petit village de Chadrat posé dans une côte que les cyclotouristes du coin connaissent bien pour les pourcentages rudes qui traversent le village aux sept fontaines. Parmi eux, the household Tixeront. C’est là, au pied de la montagne de la Serre, un haut lieu d’remark des oiseaux migrateurs située à mille mètres d’altitude, que Killian a grandi. Dans cet ancien hameau vigneron aux façades rénovées à la pierre ocrée et aux tuiles corail, tout lui est familier comme ce chemin en route de la croix de la Boria où il nous emmène. « De là, tu as une vue sur toute la vallée et même sur le Sancy à l’horizon. J’adore ce village, il fait partie de moi. » La desk d’orientation porte notre regard within the route of Saint Saturnin, in contrebas, … a peu plus haut: St Sandoux. Le village de la montagne d’en face que n’est qu’à un battement d’aile que semble rejoindre un rapace que nous survole dans le ciel automnal. C’est là que Killian a fait connaissance avec la balle ovale grace à sa grand-mère de el Jocelyne. « This can be a nice fan of ASM and Rugby generally. She regards all matches. C’est en voyant les émotions qu’elle pouvait vivre à travers la TV que j’ai eu envie de voir, en vrai, ce que cela pouvait donner sur le terrain. » Course les Martres de Veyre, quelques kilomètres plus bas dans la vallée. Dès les moins de 9 ans, il accroche pour le jeu mais aussi et surtout « pour les potes, les déplacements, les rigolades… le plaisir quoi ! »

Désolé nous ne trouvons pas l'image

Nous sommes dans les années 2010, cells du premier titre et d’un engouement pour le membership que rayonne sur all le territoire. Killian is encore effectively loin de s’imaginer avec le maillot Jaune et Bleu sur les épaules alors que le collégien évolue à l’aile ou au heart avec les Martres de Veyre où intervener parfois Morgan Parra pour donner un coup de principal aux coaches de l ‘senior workforce. « On le croisait parfois après notre entrainement du mercredi après-midi… on était comme des fous… je dois encore avoir des pictures » rigole-t-il. L’ASM se rapproche petit à petit lorsqu’il rejoint the choice du Puy de Dôme, puis celle d’Auvergne et fin le Comite 63 (le regroupement des golf equipment du département : ASM, Issoire, Riom, Cournon, les Martres…) Il It’s encore heart, and it is without doubt one of the entrants to the ASM that lundi jusqu’à ce qu’un mercredi après-midi aux Martres, Freddy Maso ne vienne le voir por lui proposer d’intégrer le pré-centre de formation de l ‘ASM. « An enormous shock automobile pour moi ! Jusque-là, le Rugby n’était qu’un petit truc du mercredi et vendredi après-midi. Honnêtement, je ne marches sur personne, j’avais peut être un gabarit un peu avancé mais je ne traversais pas le terrain toutes les semaines, loin de là… » L’œil de maquignon des detecteurs clermontois a raison de l’humilité de l’enfant de Chadrat. « Toute ma vie a changé à ce moment-là. J’ai quitté mon collège, mon membership, j’ai rejoint the ASM part et du m’adapter à un environnement complètement différent. » Effectively accompanied by a household protectrice, il ne « pull pas de grands plans sur la comète » extra taste « The fierceness of carrying the primary Jaune et Bleu maillots, for an Auvergnat who has grown many kilometers from the stadium ! » La pelouse du Michelin rapproche, d’abord as ramaseur de balle. « C’est un tremendous memento ! J’étais Crabos et je me souviens avoir été impressionné de voir les joueurs de si près. Il y avait Ma’a Nonu… monstrueux ! » Puis, après être passé par toutes les choices nationales ce sont les premiers aller-retours avec les Execs pour ce jeune joueur prometteur « Toute mon enfance a été bercée par des joueurs comme Elvis Vermeulen, Julien Bonnaire, Julien Bardy, Alex Lapandry ou Fritz Lee, alors, quand j’ai commencé à retrouver certains d’entre-eux à l’entrainement, vraiment c’était a trick of fou! »

Désolé nous ne trouvons pas l'image

La trajectoire dessine, après avoir ramasé quelques ballons, c’est à son tour de les utiliser sur la pelouse du Michelin or il débute face à Perpignan à tout juste 20 ans. «I believe that it’s taking place for the time being that we’re all in an electroshock in prenant conscience des années de travail que se crétisaient. Toute ma famille était en tribune, mon père, ma mère, mon oncle, mes sœurs dont Tiphaine qui joue ailière à Romagnat…toute la famille! Derrière la fierté, I assumed qu’ils ont vraiment pu materialiser le fait que quelque selected commençait… » Ce quelque selected qui se poursuit aujourd’hui puisque Killian n’a plus quitté le groupe et a prolongé son contrat avec son membership formateur de deux saisons. A wonderful seashore of development that l’ancien capitaine des moins de 20 ans tricolores aborde avec envie et « devour ». « I believe that like Lucas, Gabin, or Thomas, we aren’t a façon de voir le membership que nous sommes les seuls à pouvoir understanding. Cela goes to the center of the fireplace when our gates and maillot automobile nous savons depuis toujours that represents the ASM and the dimension that the membership peut avoir dans toute l’Auvergne. Nous avons le devoir, as Auvergnats, d’contributor notre pierre à l’édifice et de tout donner pour faire honneur à nos couleurs. » They’re attachement to the territory that participates within the steadiness that enables the younger promise of greatness. « C’est une sacrée likelihood d’avoir sa famille à côté, de pouvoir compter sur eux, de savoir le help que peuvent me transmettre les gens du coin ou encore de pouvoir retrouver des endroits familiers » Entre deux semaines d’entrainement, c’est en quad ou à pied qu’il se balade sur les chemins de son enfance. « La tranquillité de Chadrat, son air pur et son calme, c’est un équilibre dont j’ai besoin. » Ici, il connait tout le monde, ses copains, les anciens. Pour eux, et même si le rugby s’immisce power dans les conversations, il est resté le gamin qui faisait des conneries avec ses potes « On s’est bien marré il ya quelques années en faisant des « sonnettes occasion » ou en faisant exploser des pétards dans le village avant de se faire engueuler par les anciens! »

Aujourd’hui, Killian ne barre pas en courant lorsqu’une porte s’ouvre, il prend le temps d’échanger, de parteager et de transmettre la ardour que est en prepare de bâtir ce troisième ligne in turning into. Dans quelques semaines, peut être aura-t-il quelques nouvelles anecdotes à partager avec sa famille et les fidèles de son village après la semaine «Barbarians» qu’il s’apprête à découvrir dans le Nord de la France (où il affrontera les Fiji, samedi 19 to Lille). A legendary and historic choice or the troisièmes mi-temps sont presque aussi redoutables que celles des «Grognards» des Martres-de-Veyre où son père de him, Éric, que a fêté ses 47 ans joue toujours « for the coaching and the après du jeudi soir… » plaisante are fils. Il rigorouso most likely moins lorsqu’il se jettera dans les jambes des gros porteurs de balle des hommes de Vern Cotter hardly ever dans la mesure lors des test-matches. Une étape de plus dans l’antichambre des Bleus (que sont aujourd’hui les Barbarians) pour Killian que sait comme les oiseaux de migration que survolent son village natal depuis toujours que c’est en faisant confiance à ce qu’il ya devant que l’on profite du meilleur des avenirs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *