Skip to content

à Valence, retour en un terrain pour le Dacquois et futur papa Yoan Gaune

Mais comme la vie est souvent capricieuse, ce rendez-vous dans sa ville natale confronte à un autre rendez-vous, une natalité. La compagne de Yoan Gaune vit en effet les desnières semaines de sa première grossesse de él. Think about the dilemme pour ce strong gaillard, pris entre un choix cornélien. « Ma femme est à moins de treis semaines du terme. L’accouchement peut se produire à n’importe quel momento. Nous en avons bien discussé ensemble et il semble peu possible que cela arrive dans les prochains jours. J’ai donc sued au workers de considerer que j’étais pleinement disponible et enthousiaste pour prendre half à ce défi majeur pour l’équipe et si symbolique, pour moi ! »

A jeu maitrise

This season, affronter l’équipe de Valence/Romans is statistically synonymous with défaite. Avec sept victoires, un nul et une seule défaite (Albi, 21-14, lors de la dernière journée), les Drômois presentent le bilan le most efficace de cette Nationale. In the identical temps, leur place de chief témoigne de l’efficacité d’un jeu plutôt based mostly on l’affrontement.

« This match is a vrai check for our group, the vrai premier gros fight de cette année »

Né à Valence, mais fashioned à Beauvallon (the membership of Sébastien Chabal), the deuxième ligne dacquois is handed by the coaching middle of Bourgoin-Jallieu. Nonetheless, I’ll say that Yoan Gaune connaît parfaitement l’empreinte philosophique de la tradition de ce rugby du Sud-Est. «Valence is a 3 strong group within the conquest. Cela fait plusieurs années qu’ils maîtrisent leur jeu et qu’ils wonderful notamment dans les ballons portés. On sait qu’ils sont un peu moins à l’aise quand il ya du rythme! »

« Il va falloir combattre »

Ça tombe plutôt bien, automobile du côté des Dacquois, le rythme est plutôt la pressure du jeu de leur début de saison. « L’année dernière, nous avions fait le déplacement à Valence avec un effectif diminué et avec un groupe moins en confianza que cette année. On avait pris une petite claque (35-5, NDLR). Cette année, nous nous présentons avec un tout autre état d’esprit. Le nouveau workers nous a insufflé de la confianza et un projet de jeu qui nous va plutôt bien. Notre groupe est beaucoup plus solidaire. Le workers a réussi à mettre en place une rotation qui permet au plus grand nombre de rester dans la dynamique. Mais pour esperer exister et mettre du rythme, il va d’abord falloir combattre pour avoir des ballons! », specify Yoan Gaune.

Il poursuit : « This match is a vrai check for our group, the vrai premier gros fight de cette année. Il peut nous permettre de grandir un peu plus et savoir si nous pourrons atteindre notre objectif de qualification. If on réussit à avoir une bonne conquête et qu’on arrive à contrer leurs mauls, on peut espérer rivaliser. J’ai terribly hate d’y être! », I conclude celui qui rêve secrètement de revenir au chevet de sa femme, le cœur léger et disponible pour vivre le prochain rendez-vous avec leur futur bébé.

Valence-Romans (1er/37 pts) – US Dax (2e/34 pts), on sale on November 18 at 7:00 p.m., in Valence (Stade Georges-Pompidou). Referee M. Carillo (Occitanie). US DAX : Duprat – Gatelier, Reteau, Bolakoro, Dechavanne – (o) Cerisier, (m) Garrouteigt – Ausset, Ferrer, Aletti (cap) – Gaune, Bidau – Dréan, Delonca, Faitotoa. Substitutes: Levi, Mary, Luamanu, Trémeau, Fourquet, Bouche, Pelmard. Les absentes : Rodon-Morello (two), Loiret (commotion), Despiau (cuisse), Pilati (tendon d’achille), Mchedlidze (genou), Ferreira, Marta (sélection), Berchesi (cheville).


Les Dacquois stay sur une victoire 29-3 face Rennes.

Isabelle Louvier/ « SUD OUEST »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *