Skip to content

Allégations dans le basketball scolaire québécois : signalements en forte hausse

As talked about Sylvain Croteau, normal director of Sport’Aide, are organisms acknowledged usually, in moyenne, between 300 and 400 indicators per yr. Au cours des six deniers mois seulement, cependant, M. Croteau signifies that the identify is plutôt de 600 plaintes.

Unattainable to know, toutefois, if ces signalements are corollaires d’une hausse du nombre d’abus présumés, ou si ce sont les individus qui dénoncent benefit.

Ça fait toujours quelque selected, à chaque fois, chaque fois, chaque fois. On ne s’habitue pastalked about by M. Croteau in an interview with Radio-Canada.

I believed that c’est sain de ne pas s’habituer, parce que si l’on s’habitue, on va peut-être détourner le regard, et il ne le faut pasat-il ajouté.

Selon lui, le fait de porter plainte equivaut, pour les victims présumées, à enter a fenetre. : demande de l’aide”,”textual content”:”On vient de te dire: demande de l’aide”}}”>On wind de te dire: demande de l’aideat-il dit.

Si les gens vivent ou sont témoins de sure varieties d’abus, de violence, de harcèlement dans leur pratique sportive, il faut qu’elles demandent de l’aideainsi martelé M. Croteau.

Québec see the portrait of the scenario

From son côté, the Québécoise minister liable for Sport, Isabelle Charest, a réitéré l’engagement de son gouvernement à tracer the portrait of the scenario, for which des cas comme celui-ci ne se répètent pasat-elle dit en faisant référence à Danny Vincent, un entraîneur de basketball sous le coup d’allégations de harcèlement et de violence physique et verbale.

Mme Charest, lors d’un entretien agreed au diffuser public, rappelle qu’il exists désormais un officier indépendant dont le mandat consists à traiter les plaintes et effectuer un suivi.

Isabelle Charest is the Québécoise minister liable for Sport.

Photograph : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Toujours selon la ministere, l’enquête annoncée vendredi par Québec ne porte pas specifiquement sur M. Vincent, mais plutôt sur la construction de gouvernance enchâssant la pratique du basketball scolaire.

Nous sommes vraiment plus dans les processus et les mécanismes […]; pour pouvoir disposer d’une façon de transmittre l’info, pour que nous ne nous retrouvions pas dans une scenario où, d’année en année, a person [visé par des allégations] be promised [entre des institutions d’enseignement]. Les cas sont dénoncés, mais il n’y a pas de suivi.

Du côté du cupboard de la ministere Charest, on exactly what’au degree des organizations sportives spécifiquement, l’enquête cherchera à faire la lumière sur les faits allégués et savoir si les obligaciones en matière d’éthique et d’intégrité en place à l’époque ont été respectées par les différentes organizations impliquées. Une reflexion sera faite également quant aux mécanismes en place aujourd’hui (qui ne l’étaient pas à l’époque) et si ceux-ci seraient jugés suffisants pour prévenir de tels cas et permettre une meilleure gestion de ceux-ci.

Condemnation sans equivoque

Autant chez Basketball Québec qu’au Collège Montmorency, où a enseigné M. Vincent de 2011 à 2012, avant d’être congédié en raison de inappropriate conducton dénonce avec vigueur les cas présumés impliquant l’entraîneur.

Il s’agit de comportements inadmissibles, regardless of the time or the game, and he’s desolant to see that the acts qui lui ont été reproaches n’aient pas permis d’empêcher sa development comme entraîneurindicate-t-on chez Basketball Québec, par voie de communiqué.

Du côté du Collège Montmorency, on dit esteem, là encore par voie de communiqué, avoir agi avec rigueur et diligencedans le cadre d’une zero tolerance politics.

Des mother and father peu surprises

Sure mother and father of joueurs et joueuses de basketball d’âge scolaire disent ne pas être surprises des allegations contre l’entraîneur Danny Vincent, une scenario qu’ils jugent symptomatique d’un probleme plus vaste.

C’est encore beaucoup de cris et de denigrement, déplore ainsi Michaël Pigeon, père d’un joueur de basketball au niveau collégial. Selon ce dernier, la situación est pire chez les filles que chez les garçons.

Pour sa half, Grace Ngoyi, mère de trois joueuses âgées de 11 à 20 ans, estimates that this story, even when different related affairs not too long ago occurred, ne sont que le début. C’est juste la pointe de l’iceberg et les prochaines semaines, les prochains mois, les prochaines années nous le dirontat-elle I identified.

Lastly, Bernard Côté, père de deux joueuses de 9 et 11 ans, think about that this historical past It isn’t essentially stunning.

On voit beaucoup d’entraîneurs… Bon, il ya qui sont très intenses avec les jeunes, c’est un truc, mais il y en a qui dépassent les limites, ça se voit. C’est malheureux, c’est un fléau, je pense, dans le monde du basket, qui est un petit monde, quan même.

M. Côté dit souhaiter voir a concrete plan of motion that can touch upon earlier than these situations-là, it appears that evidently in the mean time, on these three reactions.

Quant à Danny Vincent, il nie toutes les allégations contre lui, et il affirme que celles-ci sont mensongères.

Contacted by Radio-Canada, M. Vincent at dit avoir beaucoup de choses à dire, mais les gens qui me guident m’ont dit de ne pas parler.

Toujours selon lui, il ya beaucoup de distortion autour de tout ça.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *