Skip to content

au bout du suspense, les Bleus réussissent leur rentrée face à l’Australie

Les saisons suivent et se ressemblent (pour l’prompt) pour le XV de France. Auteurs de dix succès en autant de rencontres in 2021-2022, les Bleus en ont ajouté une onzième samedi 5 novembre – un document pour eux – in faisant tomber l’Australie (30-29). Dans un Stade de France comble, les Français ont longtemps couru après le rating et s’en sont remis à an exploit by Damian Penaud dans les dernières minutes pour s’en sortir.

Lire additionally: Tournée d’automne : the XV de France s’impose sur le fil face à l’Australie

« On this toujours heureux de se retrouver, ça fait trois ans que ce groupe apprend à se connaître et a gagné en confiance » belief au Monde le troisième ligne Grégory Alldritt dans la semaine. And the semble effectiveness que rien ne peut arriver au XV de France du sélectionneur Fabien Galthié, que l’a encore prouvé face à l’Australie en allant chercher une victoire qui semblait presque sudden dans les dernières minutes, et qui a mis du temps à be designed!

Pour leur rentrée, Antoine Dupont et ses coéquipiers ont, en effet, eu du mal à se mettre dans le rythme. Selected assez uncommon pour être soulignée, le demi de mêlée toulousain rendait coupable de quelques fautes methods et de mauvais choix pendant que ses avants reculaient régulièrement à l’influence, et étaient largement dominés par leurs homologues australiens sur la première mêlée.

Lire additionally: Rugby : face à l’Australie, the XV de France entame la dernière ligne droite vers « son » Mondial

It’s nonetheless logically logical that after deux pénalités marquées de chaque côté, ce sont les Wallabies que tiraient les premiers por un essai de Lalakai Foketi, suite à un débordement de l’ailier Tom Wright (19and). Sans trop de options, mis à half grace au pied de Thomas Ramos (7/9 face aux perches samedi), les Bleus semblaient voués à rentrer au vestiaire à la mi-temps avec un débours au tableau d’affichage. Mais alors que la sirène résonnait dans le stade, Julien Marchand a la bonne idée de marquer es premier essai avec le maillot frappé du coq (40and19-13).

The Particular person Exploitation of Damian Penaud

Les nombreux supporteurs français présents à Saint-Denis s’attendaient sûrement alors à voir leur équipe dérouler, mais l’entame de la deuxième mi-temps n’a pas répondu à leurs attentes, nor à cells of Fabien Galthié, plaintiff à ses joueurs « to be launched » au micro de France Télévisions à la mi-temps. Au contraire, ce sont les Australiens who ont repris les choses en principal par un essai de Jock Campbell (56and).

A moins d’un an de « leur » Coupe du monde en France, les Bleus semblaient alors are directed vers une défaite. Mais en ayant retrouvé la manière de gagner un titre la saison dernière (leur premier Tournoi des six nations depuis douze ans), les Bleus ont également oublié remark perdre. Et en recevant un ballon sur son aile à three minutes du terme du match, Damian Penaud n’avait manifestement pas envie de se memento: d’un crochet sur un premier défenseur puis d’un raffut sur le second, le Clermontois s’est charged tout seul, ou presque, d’aller arracher la victoire pour le XV de France par un essai en coin.

Lire additionally: Coupe du monde féminine de rugby: Battues par la Nouvelle-Zélande au bout du suspense, les Bleues échouent aux portes de la finale

« Ça procure des frissons, ce sont vraiment des bons moments. On the worldwide stage, there was no simple Seoul match. On savait que ça allait être dur jusqu’à la fin. Personne n’a lâché et l’état d’esprit nous a permis de reporter le match », Belief à France Télévisions à la fin de la rencontre le troisième ligne Charles Ollivon, designated homme du match.

Les Français confirme face à une nation majeure, que ne lui avait pas toujours réussi ces derniers temps (3 victories over the ten earlier matches). Seule l’Afrique du Sud manque encore au palmarès de ce XV de France model Fabien Galthié. Ça tombe bien, Cheslin Kolbe et ses coéquipiers ont rendez-vous avec les Bleus samedi 12 novembre au Stade-Vélodrome, à Marseille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *