Skip to content

Autour de Lannion. Lénaïg Corson : « The French rugby team was greatly helped as a woman »

Lénaïg Corson is joueuse mais aussi chargée de projets sociétaux et environnementaux au Stade Français Paris. ©DR

Lenaig Corson fait escalate au pays. Une poignée de jours au foyer familiarl, to Vieux-Marche. They are Tregor cheri. « Le premier jour, mon papa revenait de la pêche, on a mangé des ormeaux. Des crêpes chez ma grand-mère. Maman a fait un clafoutis aux myrtilles du jardin. Ça n’a pas de prix».

passion and demand

At 33 years old, the joueuse du Stade Francais Paris (premiere division) savor the tranquility du retour aux sources when it is presented.

She says that she has a carrière at 100 at the time that she has a high level that requires less energy, by force. The oneare you national selection in 2012against the États-Unis, the début d’une décennie en bleu, the titre de meilleure deuxième ligne du Mondial 2017une medaille de bronze au cou…

« Pour moi, c’était hier, mais mon corps me rappelle qu’une certaine fatigue s’est créée. C’est beaucoup de travail, de passion, et au fur et à mesure, on n’a plus autant les épaules et les jambes qu’on avait à 20 ans».

Lenaig Corson

« J’ai appris à être plus sure de moi »

Pendant le confinement 2020, elle a choisi de mettre end to sa carrière tricolore au rugby à 7, pour lever le pied. Et de fait se recentr sur le XV de France, dont elle ne fait plus partie des plans aujourd’hui. More than I have taught so much:

L’Équipe de France m’a énormément contributed en tant que femme. J’ai appris à être plus sure de moi, à dépasser mes limits. Quand on commence le rugby à 20 ans, pouvoir imaginer cette carrière…ça, aujourd’hui, j’en suis assez fière.

Speaking of bonheur, he was nominated by the specialized media “Les Sportives” Parmi the 30 sportives de la décennie – avec entre autres, des figures comme Gabriella Papadakis, Eugénie Le Sommer or Clarisse Agbegnenou, elle n’en croyait pas ses yeux.

She partage cet honneur volontiers avec d’autres pionnières du ballon ovale, dont elle énumère les noms avec émotion : « Safi N’Diaye, Gaëlle Mignot, Marjorie Mayans ou Sandrine Agricole… »

Des acquis, mais aussi tant à faire

Lénaïg Corson aussi fait partie des premieres joueuses de rugby à toucher un salaire, in 2014 – au début, €1,000 prize – « c’était une grande première dans notre sport ». Une conquête qui dévoile en creux toutes cells qui rest à mener.

Videos : at the moment sur Actu

Je crois beaucoup que les choses vont évoluer dans les années à comer, car les gens s’intéressent de plus en plus au rugby à 7, à 15 féminins, nous suivent à la télévision. Cette année, il ya la Coupe du Monde from October 8 to November 12 in Nouvelle-Zélande. Mais pour l’heure, il ya encore beaucoup de choses à faire dans les échelons inférieurs.

Dans son club, for example, “pas une fille ne touche de l’argent”, en mettant de côté les indemnités mensuelles. « Les filles ont toutes un travail la journée et s’entraînent le soir ».

Le Stade Français Paris, during a difficult period, played a capital match dans l’optique du maintien le 8 mai, face au Stade Rennais Rugby, le club formateur de la Trégorroise. La familia montera sur la capitale pour l’occasion.

The amateur world, “the world tout se passe”

The sportive cultivate a lien étroit avec le rugby amateur, « là où tout se passe ». Là où elle a tant appris. Là où are père, Philippe, I mounted the Rugby Kreiz Tregerce qu’elle rappelle dans un sourire qu’on understand toujours émerveillé.

J’ai envie de parteager avec les plus jeunes, de me depler dans les petits clubs Bretons, pour find les nouvelles générations que viendront remplir les équipes de France!

After deux ans maintenant, Lénaïg Corson is charged with develop the projects sociétaux et environnementaux au Stade Français Paris. Les questions du sport la passionnent, they are potentiel à inclure et émancipernotation.

Sport and inclusion

Faire en sorte que des jeunes filles fassent le sport qu’elles veulent, inclure les peuvent être mises sur le côté via le sport, sensibiliser les plus jeunes à l’environnement via le sport: pour moi, c’est un outil avec une force de frappe que peu de secteurs ont.

« Je vois beaucoup d’associations travailler avec les enfants dans les quartiers. Avec des réfugiés, pour casser les barrières et les stéréotypes… d’ailleurs, j’y understanding aussi les femmes, comme quoi on ne serait pas faite pour faire du sport, et encore moins des sports de combat. C’est un super travail ! »

Un thème absent, regrette-t-elle, des discours des politiques que sont présentés à l’élection presidentielle.

Lenaig Corson
Lénaig Corson : « J’ai appris à être plus sure de moi, à dépasser mes limits ». ©DR

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre Le Trégor dans l’espace Mon Actu . In one click, after inscription, you and retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.