Skip to content

Basketball: Between Karnik and the Lions, the divorce is ineluctable

I posted

BasketballBetween Karnik and the Lions, the divorce is ineluctable

Notre journaliste spécialisé a décortiqué la dernière journée de SB League. Avec a fort accent sur l’affiche entre Friborg Olympic et les Lions de Genève.

“Chaud Time”, our chronicle of Monday on the Swiss basket.

Picture Yannick Michel

Divorce en vue au Pommier?

In Switzerland, inconceivable d’espérer rivaliser avec Olympic sans un joueur dominant au poste bas. In le ramenant au bout du lac à la fin de l’été, les Lions de Genève nourishes de grands espoirs en James Karnik, l’homme qui «devait dominer le championnat dans la peinture». Bien qu’il soit arrivé avec une tendinite au genou, le Canadien avait livré un match d’ouverture très prometteur contre Neuchâtel (20 factors). Avec des soins et du temps, tout le monde espérait que les choses rentrent dans l’ordre. Il n’en est rien. La douleur reste trop vive et Karnik a raté plusieurs matches et déclenché l’arrivée pour un mois du pigiste médical James Padgett.

Pour son retour samedi, après la trêve internationale, l’ex-joueur de Boston School a été clear (a un level en 14 minutos) Lords of the défaite in Friborg (86-81), disadvantaged of Jonathan Kazadi (gastro). Avant le début de la saison, l’entraîneur genevois Alain Attallah explains that they’re his workforce était bâtie pour that they’re pivot étranger titulaire joue half-hour, au minimal. A component contre Union, cela n’a jamais été le cas. Voilà trois mois que le probleme dure au Pommier. Et puisqu’il n’est toujours pas réglé, le divorce semble inévitable.

With 17 factors and 11 rebounds, Natan Jurkovitz shone towards Genève Samedi.

Swiss Basketball

Pourquoi Bryan Colon s’est éteint

A poem. Ainsi faut-il qualifier la première mi-temps de Bryan Colon face à Friborg Olympic (21 factors au second de rallier les vestiaires). Le capitaine des Lions a utilisé toute sa palette offensive, a pris de vitesse et provocé les fautes de Davonta Jordan et Yuri Solca, a découpé les écrans fribourgeois et trouvé de l’adresse de loin. Et puis? Plus rien, ou quasi (3 factors ensuite). On pourrait être tempté de croire that c’est seulement automotive le coach fribourgeois Petar Aleksic a trouvé la parade et ajusté sa défense de él. However in regard to nicely ce three quarters, on voit nicely that Bryan Colon s’efface d’abord, pour laissez le ballon à un Jeremiah Paige rouillé après un mois d’arrêt, puis montre maladroit.

Remark l’clarify? Il faut remonter à la fin de la première mi-temps pour trouver une partie de la réponse, second où Colon a fait un malaise. «Il était malade le matin et él a dormi tout du lengthy dans le bus avant la rencontre», souffle une voix du membership.

The Bryan Colon competition through the mid-temps premiere in Fribourg.

Swiss Basketball

Monthey, trompeuse appearances

C’est la sequence qui a tourné en boucle et fait le buzz dimanche soir: on y voit Massagno, mené de deux factors par Monthey dans les dernières secondes. Jusqu’à ce tir lointain monstrueux converti, en déséquilibre et face à la belle défense de Markel Humphrey, par Dusan Mladjan, l’éternel, comme on le rappelait il ya peu.

Le panier décisif de Dusan Mladjan dans les des nières secondes à Monthey.

Swiss Basketball

Est-ce les Sangliers ont perdu la rencontre là-dessus? No N. Ils l’ont perdu juste avant quand, et alors that l’entraîneur Patrick Pembele avait aligné ensemble le trio Vranic – Langford – Humphrey, les Valaisans ont été incapable de verrouiller le rebond sur des lancers francs tessinois à plusieurs reprises. Et ils ont été punis, 75-76 ultimate rating. For Monthey, who enregistered the return of son chief Lottie (26 factors) – and consequently vu Chandler retrouver son rôle de lieutenant –, c’est une quatrième défaite consécutive. Landenberge, Eberle et Fritschi sont toujours absent mais il serait bon pour le ethical de réagir à Neuchâtel, mercredi.

Pour son retour de blessure, Jaizec Lottie a assuré le scoring montheysan.

Swiss Basketball

Faut-il repenser l’attaque à Nyon?

On attenda quelques rencontres pour juger des apports des nouveaux joueurs du BBC Nyon. Peu used this week-end in Lugano (defeat 85-79), with respectively 11 and eight minutes, Eric Fongué and Joshua Norbal weren’t pas été d’une grande aide. As quickly as a while later, Davonte Brooks excelled with 24 factors with a excessive proportion of photographs (10/16). As nicely, Colin Dougherty to my six factors mais pas derrière l’arc, où, with 28% of réussite in six matches, the remaining three in deçà des espérances. Avec déjà plus de 100 tirs pris cette saison, l’arrière américain génère beaucoup de jeu. Compared, Jérémy Jaunin a shooté deux fois moins (52).

Faut-il réorienter un peu l’attaque autour de l’axe Jaunin – Brooks et moins la centerr autour de Dougherty? Ça peut être une piste de reflexion pour Stefan Ivanovic. Et puis quid de Maleye N’Doye? Avec 22 minutes et 6 factors de moyenne, le vétéran sénégalais de 42 ans apporte-t-il vraiment ce que l’on est en droit d’attendre d’un troisième joueur étranger? Il est permis d’en douter.

With 22 factors and 10 assists, Robert Zinn led Lugano to victory towards Nyon.

Swiss Basketball

Neuchâtel affirm à Boncourt

On va commencer par s’excuser auprès des lecteurs boncourtois et neuchâtelois. Mais comme les «cameras n’ont pas fonctionné dans le Chaudron à trigger d’un probleme approach» – selon Swiss Basket –, on n’a rien vu du derby de l’arc jurassien. Dans ces circumstances, il nous faut donc interpreter les chiffres. The dominators of the three first quarters qu’ils on bouclés with 18 factors of advance, the Neuchâtelois on tenu (82-73) and confirmed their victory towards Massagno forward of the treve. Mitar Trivunovic’s 5 level guards are three performers with 5 gamers plus 11 items, with Nate West, creator of 24 factors.

With this second victor of the ranks, the pensioners of the Riveraine are in battle for locations 7 and eight, synonymous with the quarter finals of the SBL Cup on December 21. Toujours dans cette optica, le Nyon (10e) – Boncourt (7e) de mercredi vaudra cher. Extra les Boncourtois devront faire sans leur information et capitaine Josh Brown, touché après 12 minutes contre Union. Le meneur américain s’est dislocé le poignet et a été opéré dimanche soir. Il sera absent au moins de deux mois. Une vraie tuile pour le groupe d’Etienne Faye.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *