Skip to content

Basketball : The administration Biden a fait une offer a la Russie pour liberar Brittney Griner

KHIMKI, Russie – The Biden administration proposed an agreement with Russia to bring back WNBA star Brittney Griner and an imprisoned American, Paul Whelan. C’est ce qu’a affirmé le secrétaire d’État Antony Blinken mercredi.

Blinken also said that he was attending to talk with the Kremlin for the premiere after the Russian invasion of Ukraine.

Cette annonce marked the premiere fois that the government révèle américain published des actions concrètes pour s’assurer du relâchement de Griner, qui a été arrêtée pour des accusations en lien avec la drogue.

It is for the difficult moment to affirm when it is offered to this fact and if it will suffice for the Russie to release the deux Américains.

Griner a dit mercredi lors de son procès avoir contributé por inadvertencia du medicinal cannabis en Russie et n’avoir jamais eu l’intention de faire de la contrabande de drogue.

Âgée de 31 ans, cette joueuse considérée comme l’une des meilleures du monde, jouait pendant l’intersaison pour un club d’Ekaterinbourg, dans l’Oural.

She arrived at a Moscow airport in February in possession of a cannabis-based vapoteuse liquid that, according to her, was prescribed by a doctor.

Accused of drug smuggling, Brittney Griner risque 10 years in prison.

The process is strongly influenced by geopolitics alors that the tensions between Moscow and Washington are common with the conflict in Ukraine. Name d’observateurs soupçonnent la Russie d’utiliser ce cas en vue d’un futur échange de prisonniers avec les États-Unis.

Vêtue d’un chandail noir « Phoenix » (la ville de son club aux États-Unis) la joueuse a montré mercredi des photos de ses proches et de son épouse avant le début de l’audience au court de Khimki, près de Moscou, où elle est jugée depuis début juillet.

“I don’t have the idea, I don’t want to introduce interdicted substances in Russia”, declared the double Olympic champion, after the cage reserved for accusés, according to an AFP journalist on the spot.

She explained that she uses medical cannabis of legal fact in States-Unis, on order and uniquely for ses jours de repos, hors competition, pour soulager de multiple «douleurs» linked to sa practice intensive du basketball.

« C’est à cause de toutes les blessures que j’ai eues pendant cette longue période de basketball, cela va de mon dos aux cartilages. Et j’ai été en chaise roulante Pendant 4 mois, je m’étais foulé la cheville », at-elle détaillé.

« You are coupable »

La joueuse américaine a assuré avoir pris par inadvertance ces cartouches de cannabis pour vapoteuse avec elle avant de départ en Russie.

« Je ne comprehends toujours pas comment ça a fini dans mon sac. Je n’avais pas l’intention d’enfreindre la loi russe […] If je dois faire des hypothèses sur la façon dont ça a fini dans mon sac, jerais that c’était parce que j’étais pressée de faire mes affaires », at-elle declared.

“She just oublié de reverifier ses affaires”, pointed out one of her advocates, Alexandre Boïlov, who defended her by affirming that she avait pu souffrir de pertes de mémoire car elle venait of raising a violent COVID.

Brittney Griner also affirmed in support of the recommendations of the American authorities that she will surrender in Russia a cette period, because she is one of her colleagues in Russia.

Of names joueuses vont jouer dans des clubs à l’étranger pendant les pauses dans la saison américaine, attirées par des salaires bien plus elevées qu’aux États-Unis.

The game of basketball is also revenue under its conditions of detention after arrest at the airport. Elle affirme avoir détenue pendant de longues heures sans téléphone et interpreter compétent, avant de finalement pouvoir prévenir son avocat, son employeur et ses proches de ella.

« En sept ans de voyages vers l’Asie et la Russie, je n’avais jamais vu autant de gens travailler [dans cet aéroport] ce jour-là », at-elle noted.

Pendant les jours suivants, elle dit avoir été amenée devant a tribunal où on lui demand of signer des documents qui n’étaient «pas bien traduits». “Globally, I will tell you that you are coupable”, I indicated, according to her, a Russian translator.

The American president Joe Biden to dit faire de sa libération une «priorité», après avoir été accusé de ne pas agir suffisamment sur ce dossier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.