Skip to content

between opportunités et mécontentement, l’horizon sud-africain de l’Europe

Although this decision is officially continued after the 27th of April, on peut I will understand that a déplacement…

Although this decision will continue officially after the 27th of April, I will understand that a displacement of more than 6 hours and 670 kilometers does not make it difficult. On serait pourtant tenté de leur suggérer de profiter des Corons. Car à compter de la saison prochaine, ils devront peut-être se coltiner un vol de plus de 10 heures jusqu’au pays des Boks pour assister à une affiche de ce type…

The integration of the South African provinces with the competitions of the EPCR from the prochaine season – Champions Cup and Challenge Cup – is a project with a long date. Mais cette perspective est devenue très concrète il ya une dizaine de jours, au soir de la 17e journée de l’United rugby championship (URC), la compétition ayant succédé à l’ancienne Ligue Celtique regroupant désormais les provinces irlandaises, écossaises, galloises, italiennes et, after the debut of the season, sud-africaines.

officialization in attention

Les Sharks (Durban), les Bulls (Pretoria) et les Stormers (Le Cap) ayant comptablement leur presence parmi les huit premiers de l’URC, ils ont composté leur qualification pour la Champions Cup. Les Lions (Johannesburg) devraient eux être Engaged in the Challenge Cup. The EPCR does not encore officialized the information: the instance devrait le faire during the week before the finals of these competitions (May 27 and 28) who devraient donc, de facto, cerner les derniers titres europeanens. A « board », le samedi 28 au matin, devrait entériner ce saut dans un nouveau monde.

« Je ne suis pas du tout favorable à cette intégration » Vincent Merling

Du côté de l’EPCR, in the opinion that the great lines are arrêtées. The European teams are the hero of a South African adversary in their efforts to effect the voyage to the other hemisphere. «Ça ne se fera sans doute pas sur 48 heures, mais sur une semaine», extends an acteur du dossier: «S’il n’y a pas de décalage horaire avec l’Afrique du Sud, il faudra sans doute rester quatre à 5 jours sur place pour récupérer du voyage. » Sachant that all will be pris en charge par l’EPCR…

differences

Tout est prevu ou presque… Sauf la réaction plus ou moins épidermique à la rupture avec l’DNA european des competitions. A reticence was notably expressed by Clément Poitrenaud, in charge of the arrières d’un Stade Toulousain quintuple champion d’Europe, last week: « Pour moi, ça dénature cette compétition. » A warning that rallied with the force of the president of the Stade Rochelais Vincent Merling : « Je ne suis pas du tout favorable à cette intégration. Ça dénature l’identité de la Coupe d’Europe, une competition fantastique. That ça réponde aux besoins des Irelandis, Gallois ou Écossais, c’est une chose. Mais je suis absolument contre. Même si on change le nom, de quoi aura-t-on l’air lorsqu’il y aura un champion sud-africain? »

An opposition that has not led the members of the directing committee of the LNR to vote unanimously in favor of this evolution. S’il ne siège plus dans les commissions ou au bureau de la Ligue, Laurent Marti understands his decision. « This is not a priority competition for both French and French: at 95%, the entraîneurs, joueurs or supporteurs respond who prefer the champions of France than those of Europe, according to the president of the UBB. Par ailleurs, c’est roundant: c’est toujours les mêmes champions! When the French rugby is sur of bons cycles, ça crée une hégémonie. What intérêt à faire une Coupe d’Europe si tu ne joues que contra des clubs français? »

TV rights

He directs bordelais voit dans l’intégration des Sud-Africains un moyen de lutter contre ces travers : «Ils support un souffle nouveau : on va affronter un rugby que est quand même champion du monde, l’un des plus forts de la planete ! On va pouvoir monter des voyages et des opérations partenaires qui seront plus fortes. Sur ce point, c’est une bonne nouvelle pour dépoussiérer notre Coupe d’Europe et lui redonner de l’intérêt. »

An intérêt que est également financier. La compétition s’ouvrant à de nouveaux marchés, les droits télévisuels pourraient évoluer. C’est en tout cas l’ambition des acteurs du rugby au moment où, pour ce who concerns l’Hexagone, les droits de France Télévisions et beIN Sports arrivent à échéance en cette fin de saison. « On est en cycle d’appel d’offres », confirme-t-on du côté de l’EPCR.

Leave a Reply

Your email address will not be published.