Skip to content

Between tennis, badminton and volleyball: the discovery of beach tennis at ASA Vauzelles

C’est ce qu’on appelle faire d’une pierre deux coups. In the same time that the work of the second padel is taking place on the site of the Ateliers, the ASA Vauzelles is equipped with a beach tennis terrain, object of an animation of the week-end of the day in the cadre of tournois du club (tennis and padel).

“C’est une opportunité”, sourit Romain Escouffier, president of the ASAV. « Sur cette partie de terrain, on n’avait pas les dimensions suffisantes pour y installer notre deuxième padel. On the contrary, c’était pile-poil pour un beach! » 110 tonnes of sable ont été nécessaires pour peaufiner l’aire de jeu. «On l’a étalé à la main avec les benévoles», glisse le trésorier du départemental committee, pas mécontent «de diversifier les offers du club pour un coût restreint, 5,500 €».

“Ils se sont bien débrouillés”, notes Maëlle Hibon, Conseillère en développement à la Ligue de Bourgogne-Franche-Comté. « Habituellement, on est plus proche des 10,000 €. »

The beach tennis is registered for the alternatives « plus ludiques, moins contraignantes et moins chères », souligne la number 11 Française de la discipline et championne régionale avec l’Icaunaise Camille Germain (Appoigny, number 24). « On is between badminton, tennis and volleyball. »

On ne tient plus compte de la diagonale: on sert où on veut depuis la ligne de fond. In fact, there are already some contraints at the level of the rules.

maëlle hibon (conseillière en développement à la Ligue)

Le beach is practiced à deux contre deux. Les points (avec rule du no-ad à 40 égalité) et le service sont les mêmes qu’au tennis, à la difference qu’il n’y a pas de deuxième balle. Les nuances ne s’arrêtent pas là. «On ne tient plus compte de la diagonale: on sert où on veut depuis la ligne de fond», specifies Maëlle Hibon. « In fact, there are already some contradictions at the level of the rules. C’est ce qui rend le beach aussi attractif. » L’attractivité, a maître-mot dans l’air du temps.

« On rappelle aux clubs that leur principale activité reste le tennis, mais on leur rappelle aussi la nécessité d’être vigilant par rapport aux attentes. Aujourd’hui, les adherents ne viennent plus au tennis pour obligatoirement jouer au tennis. Ils attendent d’autres propositions. Le beach fait partie de ces alternatives », essential pour fidéliser les licences.

Pass a sport saisonnier

In context, since September, the Fédération Française de Tennis (FFT) will release the first beach-specific licences. « C’est une discipline avec ses spécificités, comme au level du déplacement pieds nus. C’est le plus difficile », extends Maëlle Hibon. « On n’est pas accustomed to courir dans le sable. Les appuis sont moins naturels et n’ont rien à voir avec un sol dur. »

The region has five clubs “actifs, more seuls trois ont des structures”, Appoigny, Beaune et désormais Vauzelles, as well as the Ligue à Dijon. « Cosne », who believed part of the pioneers in the region with 4 beach terrains, « averted the Covid and relaunched the activity. L’ASCAP Montbéliard does not have terrain, more joue sur una base nautique. Il suffit de trouver un space de sable, comme un terrain de beach volley, et de comme avec un kit, comprising deux poteaux, un filet et des lignes, in order to delimit the terrain. Et c’est parti… »

Encore meconnu, le beach tennis, dominated by Italiens et les Brésiliens on the international scene, also present a non-negligeable advantage. « Il ne faut pas croire que c’est un sport saisonnier », souligne Maëlle Hibon. « La pluie n’est pas un frein. Le club d’Appoigny joue toute l’année. »

“J’ai déjà des demands de licences”, concluded Romain Escouffier.

Yannick Edge

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.