Skip to content

Bilan de l’Alliance de Montréal | Mission accomplie to the billetterie

Of the 10 teams from the Canadian Elite Basketball League (LECB), the Alliance is a cell that has sold more than one bill at the dernière season. A concrete preuve that culture basket exists bel et bien dans la métropole. Et qu’elle ne demande qu’à s’épanouir.

Posted at 3:34 p.m.

Katherine Harvey Pinard

Katherine Harvey Pinard
the press

In Moyenne, as many as 2,900 partisans (over a capacity of 3,467) were present at the Verdun Auditorium for the home matches of the team. Match après match, la foule s’est montrée attentive, bruyante et investie. Et ce, me if the troupe of Vincent Lavandier n’a registered that quatre victories in 20 rencontres.

C’est d’ailleurs une Annie Larouche “soulagee et rassurée” who is adressée aux médias, mardi matin, lors du bilan de la première saison de l’équipe.

« After the debut, the gens nous disent what they are interested in and what they are about to voir du basket. Ça nous dit que c’était vrai, a fait valoir la vice-president aux opérations. The gens are present. On a malheureusement I finished in 10and position, mais à notre dernier match, alors que c’était assuré qu’on ne faisait pas partie des séries eliminatoires, on a fait salle comble. »

Tenez-vous-le pour dit : l’Alliance sera de retour la saison prochaine. Leave 45 of 658 abonnements ont d’ailleurs été renouvelés dans la dernière semaine. « On this return. On a bien hâte. On va tout mettre en place pour que l’expérience soit encore meilleure l’année prochaine », according to Annie Larouche.

On this day, the history of basketball is available in Montréal. Mais le succès de l’Alliance à la billetterie, que s’est maintenu tout au long de la saison, permet de croire au potentiel de voir l’équipe survivre à long terme.

Les partisans sont là et ont aimé leur expérience, ce qu’ils ont vu. Je suis convaincue que c’est une belle histoire qui commence pour longtemps.

Annie Larouche, vice-president of operations at the Alliance de Montréal

« The best atmosphere of the league »

S’il y en un que n’a jamais douté de la puissance de la culture basket à Montréal, c’est bien Hernst Laroche. À 33 ans et après neuf saisons professionnelles à l’international, le Québécois jouait pour la première fois à la maison. From the first matches, he meneur affirmait devant les médias that Montréal était une ville de basket. They are his discours était le même, mardi matin.

« Je le savais déjà, at-il lancé. Je n’étais pas surpris, mais j’ai vraiment apprécié l’ambiance, le soutien. C’était vraiment chaleureux. Il n’y a aucune équipe qui avait ce soutien-là. »


PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Le joueur québécois Hernst Laroche

Kemy Ossé, are co-capitaine, in était à sa troisième saison dans le circuit canadien. Il évoluait auparavant pour les Rattlers de la Saskatchewan. Malgré les nombreux revers encaissés, Montréalais affirms avoir vécu la « plus belle expérience de [sa] basketball career’.

« It seems that j’ai joué à la maison. Devant ma famille, mes amis. Vous les avez sure entendus pendant les matches, ils étaient partout ici. C’est un feeling que je souhaite à beaucoup de joueurs de basket », at-il dit.

« C’est la meilleure atmosphère de la liga, at-il poursuivi. Les fois où on n’avait pas d’energie, juste d’avoir cette foule-là derrière nous… c’était motivant. »

L’entrenaîneur-chef, Vincent Lavandier, a d’ailleurs I compared the dynamisme of the Montréal foul to that which returned in Europe.

« Il ya une culture basket ici à Montréal, ça c’est sûr, a reconnu le Français. Il faut la développer parce qu’il faut toujours développer les choses pour qu’elles s’améliorent. Mais je suis agréably surpris de ce qui se passe dehors de l’Auditorium. Je passais un dimanche soir ici et juste à côté il y avait une dizaine de people qui jouaient. C’est intéressant, c’est là qu’on voit qu’il ya une culture. »


PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Vincent Lavandier, entraîneur-chef of l’Alliance de Montréal

L’Alliance a d’ailleurs received the visit of NBA joueurs Luguentz Dort and Chris Boucher in cours de saison. “It means that we croient in us, that we donne une crédibilité”, as mentioned by Annie Larouche.

Attire plus de talents

In attracting plus partisans that no matter what other team of the LECB, is the Alliance becoming an option plus intéressante pour les joueurs de talent? Pas de doute que oui, selon le directeur général Joel Anthony.

“J’ai déjà parlé avec beaucoup de personas dans la liga et les ont dit que c’était la meilleure ambiance”, affirmed l’ancien joueur de la NBA.

« I know that this is a place to out of the world once again a chance to play, autant pour nous que contre nous. I thought that ça va aider quand on va regarder pour d’autres joueurs. C’est une bonne situation pour nous. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.