Skip to content

Charlotte Bilbault, the sentinel des Bleues

Il n’y a pas si longtemps, elle était classée au rang de «second couteau» des Bleues. Aujourd’hui, c’est parmi les affûtées de l’équipe de France féminine de football qu’il convient de la ranger. Charlotte Bilbault in an encore provided the demonstration after the debut of the Euro in Angleterre (July 6 to 31).

At 32 years old, the native of Saint-Doulchard (Cher) belatedly discovered the highest level dans la peau d’une titulaire. Mais elle est l’une de trois joueuses de champ – avec Wendie Renard et Kadidiatou Diani – avoir démarré all the matches. Au-delà de cette statistique, elle s’est surtout imposée sur le terrain. Plus exactly in milieu de terrain, où elle évolue dans l’axe, juste devant les defenses.

19 ballons recovered

Before the demi-finale to see Les Bleues before Germany on July 27, Charlotte Bilbault totaled 9.50 kilometers per match, 19 ballons recovered – plus no matter what other milieu tricolore – and seulement quatre fautes commises en quatre rencontres , autant de données traduisant un gross abattage et une « propreté » dans le jeu.

Lire also: Euro féminin de football 2022 : l’Angleterre qualifies for the finale in écrasant la Suède

If the game cultivates a certain discretion hors du terrain, in match, celle qui fait partie des vice-captaines (with Aissatou Tounkara et Marion Torrent) donne volontiers du gesture et de la voix à l’intention de ses partenaires. « C’est une joueuse très hargneuse, guerrière sur le terrain. Dans la récupération et la relance, she c’est un elément important », developed Ella Palis, Charlotte Bilbault’s comrade de jeu in Bordeaux ces deux dernières saisons, present aussi chez les Bleues.

« Quand tu l’as au marquage, you spend a mauvais moment. Elle est rude sur contacted him. Ella c’est une travailleuse de l’ombre, au profil très hargneux », confirm the old internationale Mélissa Plaza, who played with Charlotte Bilbault in the Mondial des moins de 20 ans au Chili in 2008, and who also played with her in Montpellier, between 2010 and 2014.

« Grand ménage »

If they are rising to été tardive, c’est que Charlotte Bilbault n’a longtemps pas été dans les petits papiers des différents sélectionneurs. She will certes goûté aux joies d’une premiere cape à 25 ans, in 2015, more elle ne disputera than sept rencontres in l’espace de trois ans. A little plus present from 2018, she participates in Mondial 2019 at home, more than three times a week and in phase of pools uniquely: huit minutes face to the Norvège et une rencontre sans enjeu face au Nigeria, les Bleues étant let them qualify for 8it is of final.

C’est le «grand ménage» operated by the selectionneuse, Corinne Diacre, après ce Mondial achevé sur un elimination en quarts de finale face aux Etats-Unis, que l’a mise au center de l’équipe: la selectionneuse a écarté plusieurs cadres, à commencer por la milieu de terrain titular Amandine Henry, who avait dénoncé, in November 2020, sa façon de gérer l’équipe de France et le climat qui y régnait.

« Je suis en fin de carrière, j’ai envie de profiter du present moment. On a faim de victoires », Charlotte Bilbault, after the quarter finale face au Pays-Bas (1-0), on July 24

Cette éviction a permis à Charlotte Bilbault, du haut de son 1.69 m, de s’imposer, devenant presque immovable depuis fin 2019. Et prenant même ponctuellement, le 1er December 2020, the days of a friendly match against the Kazakhstan, the brassard de capitaine jusqu’alors porté por Amandine Henry, qui, ce jour-là, apparaissait pour la dernière fois dans le groupe France.

Lire also: Euro féminin de football 2022: France beat les Pays-Bas 1-0 après prolongation et affrontera l’Allemagne in demi-finale

A mark of confidence that I am afraid of believing that I will select you. “Ce que je sais de Corinne Diacre, c’est qu’elle a toujours aimé les joueuses combatives, qui brillent peut-être un peu moins, mais qui ne lâchent rien et qui répondent present dans les duels”, Témoigne Mélissa Plaza, who joined the technicienne as an adjointe du sélectionneur des Bleus Bruno Bini (between 2007 and 2013).

« On ne prend pas toujours les meilleures pour pouvoir find a balance au level of l’équipe », explained, in April, Corinne Diacre, attachée aux notions de « dynamic » et « fries de groupe ». “Charlotte is defensive milieu des Bleues, ce n’était peut-être pas vrai par le passé, mais elle a su prouver qu’elle avait les qualités pour répondre à ce post-là”, avait-elle ajouté.

« Aller le plus loin possible »

Charlotte Bilbault, describe as « plutôt rigolote » par Mélissa Plaza, understand well croquer cet Euro à pleines dents et profite de chaque rencontre sous la tunique bleue comme si c’était la dernière. Tout en souhaitant repousser le moment où arrivera cette dernière.

« Personnelement j’ai faim. J’ai 32 ans, je suis en fin de carrière, j’ai envie de profiter du moment present. Comme le groupe, j’ai envie d’aller le plus loin possible. On en veut encore d’autres, on a faim de victoires », Declarait-elle au lendemain du quart de finale victorieux face au Pays-Bas (1-0), on July 24.

Alors qu’elle sera de retour dans quelques dans dans are ancien club de Montpellier, Charlotte Bilbault verrait well, avant de retrouver le championnat de France, ne pas quitter la lumière où l’ont placée ses performances avec les Bleues, et inscribe son nom et celui de ses vingt-deux coéquipières, en haut de l’affiche, le soir du 31 juillet à Wembley.

Lire also: Euro féminin de football 2022 : la France brise enfin le plafond de verre des quarts de finale

Elle l’assure en tout cas, elle est « prête pour le match de mercredi » face à l’Allemagne. Et la Nationalmannschaft der Frauen est prévenue : comme le rappelle Mélissa Plaza, number 14 sur le terrain « ne lache rien ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.