Skip to content

Chip Cox au Temple of the renommée du football canadien

Dès sa première année d’admissibility, the former secondeur des Alouettes de Montréal Chip Cox will be admitted to the Temple of the renommée du football canadien, at-on annoncé mardi.

• Also read: Paris sportifs: les Alouettes negliges

America was part of the 2022 cuvée, which will be inducted into Hamilton’s Tim Hortons Field on September 16.

«Ça valide tous les efforts que j’ai faits, a souligné Cox lundi, lors d’un entretien avec les médias. D’être sélectionné dès ma première année d’admissibility, c’est la cerise sur le sundae.”

The 38-year-old man rappelled that he laughed at the promise that he knew a day in a career that allowed him to fair part of the immortals of a circuit.

“I am a gars who did not get a post from partant avant d’être un senior à l’école secondary et j’ai joué au football toute ma vie. I have never been to him under the education teams at the university, but I have never been arrested. I know that you will get a better chance that I will retire on the terrain.”

This is exactly what is produced by the “Als” lorsqu’il who was embauched by the general director Jim Popp in 2006. Cox passed the ensemble of his career in the Ligue canadienne de football (LCF), at Montreal. Il a terrorized adverse attacks jusqu’en 2018 and effectué au passage 926 defense plates, 23 interceptions et 32 ​​sacs du quart. Il a également provoked 28 échappés et inscribed six touchés.

Cox reported deux coupes Gray (2009-2010), and was selected by three fois sur l’équipe d’étoiles de la LCF and reported the title de joueur défensif par excellence de la ligue in 2013.

The SAM parfait

Quatre ans après sa retraite, les entraîneurs de la LCF utilisent encore des séquences de Cox pour montrer ce que doit faire un secondeur du côté fort du terrain (SAM) pour exceller.

Le natif de Columbus n’a cependant pas amorcé sa carrière à cette position, ayant disputed ses premières saisons comme demi défensif. C’était pourtant le plan de Popp d’utiliser Cox comme SAM, mais l’athlète a refusé.

“J’arrivais des États-Unis et je ne understandings pas bien le football canadien encore”, at-il I explained.

In 2009, the old DG des Alouettes is fully revenu à la charge.

«Jim m’a dit que c’était pour jouer à cette position qu’il m’avait fait à Montréal et qu’il s’agissait du moment où il avait vraiment besoin que j’y es. Quand on te dit ça, tu dois le faire pour l’équipe», s’est souvenu Cox.

«Il avait raison, c’était la position parfaite pour moi. C’est amusant, parce qu’à ma première année au secondaire, j’ai dit à mon entraîneur que je voulais couvrir les meilleurs receveurs, más que j’aimais aussi blitzer.»

«Ce n’était pas possible dans le football qui se joue aux États-Unis, mais ce le fut dans la LCF», to conclude the man who does not have his history is the parfait exemple of ce qui fait l’unicité du circuit canadien .

Chip Cox: a dominant joueur

It was unanimous that the youths of Montréal’s Alouettes were questioned Tuesday: Chip Cox was an electrifying and intimidating youth.

Le joueur de ligne offensive Kristian Matte a cotoyé celui who will be prochainement intronisé au Temple de la renommée du football canadien de 2010 a 2018 chez les “Als”. Discusses that vetéran him for 36 years prefer the avoir dans are teaming up with him plutôt que l’inverse, me si ce n’était pas de la tarte de l’affronter à l’entraînement.

«C’était un gars extrêmement talentueux et très athlétique. C’était dur de le trouver quand il fonçait vers la ligne, car il était tellement rapide. C’était dur s’entraîner contre lui. Chip is a super joueur d’équipe and a leader. Ce n’est pas pour rien qu’il sera intronisé au Temple de la renommée.”

Matte s’est également rappelé a well précis souvenir concerning Cox.

«Je me souviens que dans mes premières années, l’attaque adverse était à la ligne des buts. I forced an échappé, recovered the ballon and inscribed a touché.”

Ce fait d’armes emerged in July 2011, against the Toronto Argonauts. Cox has entered a majesty of 108 verges, which represents a record of the Ligue canadienne de football (LCF).

A redoubtable adversary

From son coté, the quarter-arrière Trevor Harris n’a jamais eu la jouer avec son compatriote de l’Ohio. Il a cependant été l’une de ses nombreuses victimes, puisqu’ils ont évolué en même temps dans le circuit canadien, pendant sept saisons.

“Je me souviens d’un joueur qui terrorisait tout le monde, c’était une machine à faire des plaqués,” I told the partant des Alouettes.

“I am capable of recovering from three loin for defense against the passes, even when I am persuaded that my recipients are completely free.”

At 26 years old, the second Brian Harelimana never had the chance to play against Cox. Le Montréalais rappelled tout de même très bien l’athlète qui électrisait la foule for his performances.

«Je me souviens d’un gars que était partout sur le terrain et d’un des meilleurs joueurs défensifs de l’histoire des Alouettes. […] Les gars qui ont joué avec lui en parlent encore, notamment Chris Ackie. Il a eu un impact sur leur carrière», to raconté le joueur de deuxième année.

The cuvée 2022 du Temple of the renommée du football canadien

-Chip Cox

-Paul McCallum

-Ricky Ray

-Dick Thornton

-Tim Tindale

– Dave Ritchie (batisseur)

– Roy Shivers (batisseur)

– Glen Suitor (media member)

– Ed Willes (media member)

Leave a Reply

Your email address will not be published.