Skip to content

Circuit LIV: pas question !

Corey Conners to tellement trimé dur dans sa carrière qu’il ne veut surtout pas rejoindre la nouvelle et controversée LIV Golf series. Même si on lui offrait un paquet d’or, il refuserait tant il aime sa carrière of him.

«Je ne suis pas intéressé par ça. Pas question d’aller là, a sure l’Ontarien de 30 ans, meilleur golfeur canadien, au 29e rang du classement mondial.

«Je suis satisfait de ma carrière et de ma vie sur le circuit de la PGA. C’est vraiment agréable. J’aime jouer les tournois PGA et participaper à l’Omnium canadien en plus des grands tournois. Je n’ai pas du tout l’intention de le quitter.”

C’est que pour se tirailler avec l’élite mondiale du golf, Conners travaille d’arrache-pied depuis dix ans. Il a démarré tout au bas de l’échelle du golf et il n’a pas raté un échelon.

Il a fait ses classes sur le circuit canadien, le circuit latin et l’antichambre de la PGA, le Korn Ferry, pendant plusieurs années.

After the 2017-2018 season, it has evolved to the fullest on the best circuit in the world. Pourquoi donc le quitter?

Calendrier occupied

Certainement pas pour l’argent ou pour se la couler douce en participant à une poignée de tournois par saison.

Le Canadien adore se garder occupé. Il participate in moyenne à 26 tours par season. S’il le pouvait, il les jouerait tous. Mais il a compris qu’il devait aussi repose pour conserver la forma del him.

Il rejoint donc we propose that Tiger Woods to free in début de semaine, lors de sa conference de presse à St Andrews. Questionné sur les enjeux de la nouvelle ligue propulsée par le Fonds public d’investissement saoudien, Woods disait ne pas comprehend les motives de golfeurs que la rejoignent.

Selon lui, l’experience acquired sur le chemin menant au PGA Tour is invaluable, tout comme gagner sa vie as golfeur professionnel parcourant la planète à participaper aux plus grands championnats.

«J’ai started at the foot of the mountain. Une fois rendu en haut, ça n’a aucun sens de tout laisser derrière moi pour rejoindre la nouvelle ligue, explained Conners. J’ai encore tellement de choses à accomplir sur la PGA. Je veux continuer à gravir le classement mondial et percer le top 10. Et ça, ça se fait en jouant avec la PGA.”

Parmi les autres raisons, he also insists on the participations aux championnats majeurs. Il a goûté à sa première expérience lors du Tournoi des Maîtres de 2015. Pas question non plus de laisser ces perspectives d’avenir sur la ligne alors que les organisms de gouvernance, comme le Royal and Ancient, ont fait savoir qu’ils réviseraient sous peu les criteria d’admissibility, from 2023.

Objectif Quail Hollow

Conners poursuivra are chemin sur le circuit Monahan. Of surcroît, il a les yeux sur an événement qu’il encerclé il ya fort longtemps: la Coupe des Présidents.

Celle-ci will be played at the Quail Hollow Golf Club, in Caroline du Nord, at the end of September.

Presently appearing in the 6th rank of the class of the international team, Conners will continue to grimper. Tout juste devant lui, le nom d’Abraham Ancer triggers qu’il aura frappé are premier coup de départ dans la ligue LIV Golf, la semaine prochaine.

Mackenzie Hughes and Adam Hadwin are also in good positions, respectively 11e and 12e. Les prochains deserteurs leur ouvriront des portes.

«Des gars se sortent de la course par leur décision. Mais je veux vraiment mériter ma place sur l’équipe, insisted Conners. They are 28e rank of him to cet Open l’aidera à engranger de précieux points.

«C’est aussi décevant, car nous voulons composer la meilleure équipe internationale. Je me voyais bien jouer avec Abe [Abraham Ancer]. More je n’y peux rien. Je serais en mesure de jouer avec n’importe quel coéquipier.”

amazing week

Il fallait l’observer wandering sur le Old Course au fil de la semaine. A sa troisième participation à l’Omnium britannique, le natif de Listowel en Ontario avait les yeux grands et le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Et ce, même s’il a visited l’impossible Road Hole Bunker à deux reprises. Il agné en expérience sur les links.

«C’était une semaine extraordinaire. C’est un endroit si spécial. C’était ma première visita et j’ai felt un appui unique des spectateurs. Ce parcours a vraiment résisté au temps. Il est très plaisant à arpenter. J’espère vraiment and come back.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.