Skip to content

“Concentrer sur le soccer” pendant la Coupe du monde? Dix européens refusent d’obéir à la Fifa (pas la France) – Libération

Coupe du Monde de soccer 2022 in Qatar, a controversial world cupfile

Dans un courrier signed dimanche, ces pays, parmi lesquels ne determine pas la France, demandent des «reponses concrètes» regarding le funds d’indemnisation pour les travailleurs migrants et le idea d’un middle de travailleurs migrants à Doha.

The letter despatched by Fifa final week has been around the globe. L’occasion du foot demand aux 32 nations collaborating within the Coupe du monde au Qatar de “focus on soccer” in the course of the months of competitors. Autrement dit, de ne pas faire de vagues et de mettre de côté momentanément les controverses sur les droits humains. Dimanche, dix fédérations européennes ont signed a standard courrier pour rappeler à la Fifa leur volonté de poursuivre leur politique de soutien en favor des droits de l’homme au Qatar. Parmi les nations signataires, huit prennent half au Mondial (Angleterre, Belgique, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Portugal, Suisse et Pays de Galles), auxquelles s’ajoutent la Norvège et la Suède. Tous font partie du groupe de travail de l’UEFA sur les droits de l’homme et du travail. The Fédération française de soccer (FFF) aussi, mais elle ne determine pas parmi les signataires.

Contact for liberationthe «3F» estimates that«a telle interpellation publique n’est pas la voie opportune pour contribute à une évolution constructive des calls for formulated»in argument that «plus different federations» partagent son avis et «Ne souhaitent pas s’associer à cette nouvelle initiative». The FFF is dit plutôt favorable to an trade «Avec la FIFA pour travailler sur un héritage de la Coupe du monde». she stays “vigilante sur les conditions related de son champ de compétence”écrit-elle, soulignant par ailleurs avoir obtainu «What a compte-rendu des social circumstances des salaries de ses prestataires» lui soit fourni chaque semaine désormais.

“Concrete solutions”

Dans leur déclaración commune, les pays mutins ont d’abord salué les assurances du gouvernement qatari et de la FIFA regarding la sécurité des supporters à la Coupe du monde, and compris les supporters LGBTQ+. Le groupe aussi acknowledge that “vital progress” avaient été réalisés in ce qui concerne les droits des travailleurs migrants, «that chaque pays a des problèmes et des défis et nous conventions avec FIFA que la diversité est un pressure»ont indicated ces pays.

Malgré tout, ils ont tenu à rappeler leur engagement continued envers les travailleurs migrants avant le tournoi. et understanding proceed «To assist the dynamique in favor of a constructive change and progress and to plaider for a conclusive outcome and a mise à jour deux questions clés en suspens dont nous discussons avec la Fifa depuis longtemps». Ils demandent des “concrete responses” regarding deux «cle questions» : the compensation funds for migrant employees that Qatar refuses to imagine and the idea of a middle for migrant employees in Doha.

«Fifa is engaged in a number of reprises to offer concrete solutions to those questions […] et nous continuerons à faire pression pour que ces réponses soient fournies, lit-on dans le communiqué. Nous croyons au pouvoir du soccer d’apporter de nouvelles constructive and credible contributions to a progressive and sturdy change on this planet. […] Embracing range and tolerance means equally supporting the rights of males. Les droits de l’homme sont universels et ils s’appliquent partout», rappelling the signatories.

La Fifa ne veut pas «donner des leçons de morale au reste du monde»

La semaine dernière, Gianni Infantino and Fatma Samoura, respectively president and secretary basic of the occasion, in a Fifa courier, forwarded a letter to 32 nations, within the hope of listening to all claims or actions which can be related to the soccer pendant la Coupe du monde. Inhabituelle par son ton, cette lettre faisait allusion, sans les nommer, aux prises de place de plusieurs sélections sur le respect des droits des travailleurs et des personnes LGBT+ par le petit émirat, également critiqué pour le coût environnemental du tournoi. «Nous savons que le soccer n’existe pas dans le vide, et nous sommes tout aussi conscients des nombreux défis et difficultés à charactère politique dans le world, Conceding the deux administrators. Mais s’il vous plaît, ne laissez pas le soccer être entreîné dans chaque bataille ideologique ou politique.”

Particularly, Fifa doesn’t determine whether or not it approves or disapprovals him, introduced by a number of captains of European choices – dont l’Angleterre, la France et l’Allemagne –, de brassards aux couleurs de l’arc-en-ciel, avec le message «One Love», dans un pays que pénalise les relations homosexuelles. She didn’t reply to the video broadcast for 2 weeks by six members of the Australian workforce, who criticized the non-respect of human rights and defined avoir “Faculty of Organizations”Telles qu’Amnesty Worldwide et, «plus essential, des travailleurs étrangers au Qatar». Mais, avec des termes très généraux, Gianni Infantino and Fatma Samoura dissent «Essayer de respecter toutes les opinions et croyances, sans pour autant donner des leçons de morale au reste du monde»interesting to the “I had enjoyable”.

«Aucun peuple, aucune tradition ou nation n’est “meilleur” qu’un autre. Ce principe est la pierre angular du respect mutuel et de la non-discrimination. Et c’est aussi l’une des valeurs fundamentales du soccer», ont-ils hammered. Amnesty Worldwide, by way of chargeable for financial and social justice Steve Cockburn, avait de son côté estimated that “If Gianni Infantino sees that the world is “targeting soccer””, there may be already a easy resolution: that Fifa begins to assault the intense issues of human rights in lieu of the gamers on their partitions”.

my days at 3:30 p.m. with the response of the FFF

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *