Skip to content

Coupe du Monde de soccer. Doit-on dire Qataris or Qatariens? On you reply

« And at-il une distinction between Qataris or Qatarians? Je lis et understands the 2 within the media… » Martin’s query in est le reflet, effectively des regards et des oreilles tendent at present vers le confetti de saber qu’est le Qatar où se joue la Coupe du Monde de soccer. Alors qu’en est-il ? Qatarians or Qataris? West-France Vous Repond.

Ouvrons tout d’abord nos bons vieux dictionnaires. du côté du Petit Larousse illustrated, with reference to Qatari individuals to evoke the inhabitants of Qatar. You Robert, lui, dans sa partie «Dérivés des noms propres» suggest Qataris. Idem pour André Jouette et son Dictionnaire d’orthographe et d’expression écrite, who evokes Qatari(e)s. Match nil, the balle au heart…

Saoudiens, Koweïtiens or Irakiens

« Qataris. » « Qatarians. » « Lacunes Qatari breeders. » « Franco-Qatarian Chamber of Commerce. » Within the colonies of West-France, les deux choices cohabitant. Idem dans les dépêches de l’Agence France-Presse, et donc dans de nombreux autres médias.

Georges Malbrunot, former correspondent of West-France au Moyen-Orient, auteur de plusieurs ouvrages sur le Qatar, aporté il ya quelques jours une precision dans les colonnes du Figaro, titre pour lequel il travaille désormais.

Pour lui, il convient de privilegier Qatariens. Qataris ? Il s’agit d’un anglicisme, rappelle le journaliste. « Pourquoi dirait-on Qataris alors que l’on dénomme leurs voisins Saoudiens, Koweïtiens ou Irakiens, et non pas – comme en anglais – Saoudis, Iraqis et Koweitis ? » asks Georges Malbrunot. Ce dernier ajoute une autre bonne raison de privilegier Qatariens : « L’Émirat est membre de la francophonie depuis une dizaine d’années et ses dirigeants – l’émir Tamin al-Thani – sont parfois francophones. »

Le « i », un suffixe intéressant malgré tout

À lire Georges Malbrunot, lorsqu’il s’agit de designer le gentile – les inhabitants – du Qatar, il conviendrait donc de privilegier Qatariens. Extra sure connoisseurs of the Arabic language font par ailleurs comment that the « i » stays an fascinating possibility. Ce suffixe can even signify in Arabic « habitant » or « originaire de ». Et de donner l’exemple de Ourdoni, mot désignant également les Jordaniens.

L’Onu a tenté de réglementer tout ça dans son Unterm, The united nations terminology database. Et en français, à la web page Qatar, il semble privilegier Qatariens comme gentile, mais mentionne toutefois « the variant » Qataris.
In France, as you rappellent we confrères de franceinfo, c’est la Fee d’enrichissement de la langue française (Celf) qui se penche sur ce sort de questions. La Celf a rendu sa copy in 2019 and he or she continues to be right here Official Journal! Et à ses yeux, les inhabitants du Qatar are les Qatariens et les Qatariennes.

Bref Qataris or Qatariens ? Les deux mon capitaine serait-on tenté de dire. Automotive débat pourrait bien durer encore un peu. Et ce n’est pas en faisant appel à la VAR, que les arbitres linguistes pourront trancher. Tiens, d’ailleurs, on dit le ou la VAR ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *