Skip to content

Coupe du monde de Rugby à XIII: La France fait de la résistance avant de craquer

Ce samedi à Bolton, le XIII de France livrait are deuxième match de cette Coupe du monde in opposition to l’Angleterre (23,648 spectateurs). A nation carried by their deux leaders, les deux joueurs des Dragons Catalans, Sam Tomkins et Micky McIlorum et qui a logically battu la France (42-18) au temre d’un match musclé et heurté. À la pause, pourtant les Bleus n’étaient menés than 18-12. Le XIII de France jouera sa qualification dimanche prochain à Warrington contre les Samoa.

Promis a l’enfer de Bolton, les Bleus de Benjamin Garcia n’ont surtout pas tendu l’autre joue, confirming qu’ils étaient préparés pour le fight face à l’une deux meilleures nations du monde. On the pause, les Français qui n’avaient que six petits factors de retard affichaient déjà une bravoure, du coeur, mais aussi une certaine intelligence de jeu. En gérant mieux ses temps forts, les sujets de Sa majesté ont assured leur succès au retour des vestiaires, avec quatre nouveaux essais. Hello, l’Angleterre, also referred to as aggressive in additional than three chains of video games and 6 minutes to beat the gates of victory and the quarterfinals. Un bon jeu au pied, des Français hésitants sur les placements défensifs à gauche et Ryan Corridor inscribed déjà un doublé après seulement douze minutes. L’Angleterre used and abused the petits côtés, face à des Tricolores who had my 20 minutes earlier than discovering the great rules. La palette de jeu anglais, faite de réalisme a ensuite vu Luke Thompson passer au milieu, trompant la vigilance de Benjamin Garcia. Extra suffisante, the bande à Shaun Wane ensuite sortie du registre, preferring the partitions of solistes et enchaînant cinq maladresses en vingt minutes. Des excès que ont relaunched l’équipe de France, sous l’impulsion des rentrées du duo Pélissier – Sangaré. Et les Bleus by Laurent Frayssinous who didn’t refuse to speculate the vingt mètres anglais que deux fois en première période ont fait preuve de réalisme et de lucidité. Deux actions et autant de réalisations. “Nous avions pour consigne de jouer chez eux et de prendre les opportunités, sans restriction”, I rappelé the captain Benjamin Garcia. C’est d’abord Arthur Mourgue qui en jouant au pied pour lui-même planted the primary essai français de la rencontre. Deux minutes plus tard, Éloi Pélissier in drive ramène la France à six factors à la pause (18-12). A rating autrement plus équilibré that made it 0-20 aux citrons de Brutus on the twenty third of October dernier.

In seconde période, l’Angleterre fière et agacée de voir les « coqs » à six longueurs enchaîne trois essais face à des Français privés de ballons et agressés dans le bon sens du terme sur toutes leurs portées de balle. In ne faisant que défendre, les Français n’ont plus réussi à decelerate le jeu de leurs adversaires, clé de l’opération résistance. Pourtant, sous l’impulsion de Tony Gigot, les tricolores ont tenté, mais ils ont manqué de réelles opportunités en seconde période, contrairement au réalisme du premier. À l’heure de jeu, l’Angleterre mène logiquement 36-12 et on craint le pire, côté français à l’picture des Samoa qui ont pris six essais lors des quinze dernières minutes. Dom Younger, l’idole de tout un nation depuis l’ouverture de la Coupe du monde fait chavirer Bolton on the finish of the match sur une interception de 90 mètres et un deuxième double après celui face aux Samoans. Le mot de la fin est income aux joueurs de Frayssinous qui marquent en coin, par Arthur Romano.

L’équipe de France a quand même manqué de constance, un fait qui n’est pas nouveau et qui devra être le moteur de la préparation dimanche prochain lors du dernier match de poule que attend les Bleus à Warrington contre le Samoa et qui enverra le vainqueur in quart de finale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *