Skip to content

Cristiano, the biography of Ronaldo, the person who voulait être aimé

Quintuple Ballon d’Or, chasseur of information and glory pissed off Manchester United, who at one time was after a refusal to enter the sport towards Tottenham (2-0, on October 19), Cristiano Ronaldo is an ambivalent individual. Thierry Marchand, previous journalist at French Soccer, s’est appuyé sur neuf rencontres en tête-à-tête avec CR7, 37 ans désormais, pour le décrypter et publier son premier livre aux éditions Flammarion. On sale from Mercredi November 9 (19.90 euros), Christian pull the portrait intime of a properly plus delicate man et tiraillé qu’en apparence. Nous avons chosen certaines des meilleures feuilles.

La couverture de Cristiano, by Thierry Marchand, aux Flammarion editions. 272 pages, 19.90 €. (Flammarion)

« Paris? The door is open »

CR7 (34 years previous on the time), after a assessment of the C1 Juventus Turin-Lokomotiv Moscou match (2-1), on October 22, 2019

« “Alors, Cristiano, when are you going to see you in Paris?” I savais that Ronaldo aimait la capitale. Et qu’il s’y déplaçait parfois sur ses jours de repos, incognito. Surtout, j’étais sure qu’il rêvait qu’on l’y convoque à nouveau, pour recevoir un sixième Ballon d’Or. Sa réponse del résonna comme une promesse, mais pas dans le sens où je l’attendais: ”The gate is open.” C’était dit. […] Il insist : ”Rien qu’avec les Portugais de la région parisienne, le membership pourrait remplir le stade. Je me vois bien au Parc des Princes, devant fifty mille Portugais. It will likely be nice.” Ce n’était plus une chimère plus une supply de service. If Nasser al-Khelaïfi avait été dans la salle ce soir-là, il n’aurait eu qu’un morceau de papier à lui I’ll have for faire de lui an attacker du PSG. C’était trop facile, presque irréel. For 5 minutes, CR7 even thought in regards to the charms of the Parisian membership with in all probability even one in all their administrators in his faire.

Tout him catalog and était. Paris était riche, Paris avait de l’ambition, Paris avait Neymar et Mbappé, deux joueurs qu’il adorait. Paris avait été témoin de son sacre de him avec le Portugal, in 2016. Paris le comprehend mieux que n’importe qui, Paris le ferait scintiller plus qu’aucune de ses lumières de him. Et Paris lui offirait forcément un nouveau Ballon d’Or. Dans la salle du restaurant Tàola, domaine du membership turinois, CR7 declared a haute voix sa vibrant lettre d’amour pour le PSG. »

Kylian Mbappé faces Cristiano Ronaldo, on February 14, 2018 in Madrid (Real 3-1 victory against PSG).  (Benjamin Cremel/L'Equipe)

Kylian Mbappé faces Cristiano Ronaldo, on February 14, 2018 in Madrid (Actual 3-1 victory towards PSG). (Benjamin Cremel/L’Equipe)

“Lionel Messi. “L’autre mec”, comme disait Jorge Mendes (Ronaldo’s agent). Cristiano respects that he faisait Messi. Du fin fond de sa probité of him, je suis même sure qu’il l’admirait. Et c’est sans doute pour cela qu’il détestait non le joueur, mais l’homme. ”C’est tellement facile de rester dans sa bulle quand on a du succès, I lança-t-il soudain, sans jamais nommer la personne qui animait son ressentiment. Of ne pas sortir of sa zone of consolation (NDLR : Messi leaves Barça for PSG, at 2021), comme je l’ai toujours fait. Regarde, moi, j’ai I dared to come back to Turin, membership changer, Championnat, tradition foot. Je me suis mis en hazard. J’ai pris ce risque qui m’a, j’en suis sure, fait perdre le Ballon d’Or l’année dernière. Je ne regrette rien, mais…” The conjonction l’avait trahi. EC ”extra” signifiait évidemment que oui, bien sûr, il regrettait !

[…] I really feel the sève monter. Mais je fus quand même stupéfait quand il m’asséna cette impitoyable sentence, toute droite émanation de son atavique ressentiment de él: ”If Messi wins the Ballon d’Or cette année, j’arrête le soccer!” The cost était additionally surprisingly violent. Instinctively, she’s going to threaten dissuasive and obtain toute the aversion that lui conjures up celui sans qui il aurait régné, sans partage et sans ambages, sur le royaume des manchots, even whether it is surnomme le world du soccer. This diatribe signifies surtout qu’une victorious de l’Argentin lui était proprement intolerable. Elle mettrait fin à cet espoir, omniprésent chez lui, de le dépasser au palmarès du Ballon d’Or. From the surclasser. Et même de le rabaisser, ne fût-ce que l’espace d’une année. Messi’s toute-puissance le herissait donc au level de jeter l’éponge. » (NDLR : Messi lastly gained the Ballon d’Or in 2019, then in 2021, so they’re whole à sept trophées.)

Cristiano Ronaldo and Lionel Messi at the Santiago-Bernabéu stadium, for the Clasico du 23 April 2017. (Franck Faugère/L'Équipe)

Cristiano Ronaldo and Lionel Messi on the Santiago-Bernabéu stadium, for the Clasico du 23 April 2017. (Franck Faugère/L’Équipe)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *