Skip to content

Ex-joueur de football de Concordia reconnu coupable de traite de personnes | « I’m coming to Montréal et te tuer »

An ex-joueur de football of the Université Concordia was recognized as a couple by love and forced a woman to become a prostitute pendant five years between Montréal and Toronto. Le cost André Bryan Rose n’hésitait pas à frapper la victime, à la menace de mort, voire à lui ordonner de s’agenouiller devant lui pour la mettre au pas.

I published on June 16

Louis-Samuel Perron

Louis-Samuel Perron
the press

« Je vais te tuer… Je vais comer à Montréal et te tuer », I launched Le Torontois de 31 ans à la victime in February 2018. La jeune Québécoise venait alors de fuer son bourreau dans la Ville Reine pour se réfugier à Montréal. This is the end of five long years années sous le charme et le joug d’André Bryan Rose, ex-joueur de football universitaire devenu pimp.

André Bryan Rose était furieux mardi au palais de justice de Montréal, lorsque la juge Josée Bélanger l’a reconnu coupable d’accusation of traite de persons, pimping, voies de fait et de menaces de mort dans an exhaustive decision of 75 pages .

«I was pissed off! », at-il lancé à la juge, alors que celle-ci était sur le point de lancer un mandat d’arrêt, parce l’accusé refusait de retourner en salle d’audience. The judge Bélanger rejeté sur toute la ligne the version of André Bryan Rose en soulignant ses réponses «invraisemblables», son témoignage «en évolution» et ses nombreuses contradictions of him.

Même si le témoignage de la victime n’était «pas parfait», judge Bélanger a cru sa version. Des mesures exceptionnelles d’accommodement ont été mises en place pour permettre à la victime de mener à terme son éprouvant contre-interrogatoire de trois jours. Ainsi, the victim between autres pu témoigner aux côtés de Sundae, a chien d’assistance, et avoir accès à une balle à stress. The defense tried to attack the credibility of the victim for reason, but the judge Bélanger criticized the “stereotypes”.

« [Ton] corps will be retrouvé dans un lac »

Le Torontois met the victim in a bar in 2010. At the time, he studied at the Concordia University, it seems that he obtained a bourse for joining the football team. La victime, elle, sort of l’adolescence et parle à peine anglais. She will support a non-consensual sexual relationship after the accusation. Deux ans plus tard, la victime revoit par hasard André Bryan Rose à Toronto et tombe sous are charme of him.

C’est toutefois in 2013 that the victim offered for the premiere fois her services sexuels dans un spa pour plaire à André Bryan Rose. She is never a prostitute dans le passé.

Sa première expérience lui a répugné, mais le proxénète a néanmoins I insisted por qu’elle arrête ses études et consecrate au travail du sexe. Pendant des mois, she also practiced “erotic” massages in a spa.

Dans les années suivantes, le proxénète raffermit son emprise sur la jeune femme, also exerted a « total contrôle » sur ses gains et son emploi du temps. Il ne lui permet ainsi jamais de prendre congé. André Bryan Rose used menaces and psychological pressures to maintain the victim dans le travail du sexe, in conclusion the judge.

For example, alors that the victim lui dit ne plus vouloir travailler, André Bryan Rose replied in mimant le fait de poignarder quelqu’un. Le proxénète dit également avoir accès à des armes à feu. Notons that the victim to également worked au bénéfice d’un autre proxénète in 2015.

Le proxénète à l’imposant physique use de violence physique à quelques occasions. L’ancien joueur de football empoigne la victime por la tête pendant quelques secondes, au point qu’elle n’arrive plus à respirer. “Retourne travailler”, ordonne-t-il alors. In 2017, André Bryan Rose plaque la jeune femme contre le mur et lui ordonne de s’agenouiller devant lui pour lui prouver qu’elle est vraiment dévouée (have toes down).

André Bryan Rose garde à son cou la clé du chest-fort où il conserve les gains de la victime. Une fois, il la menace que si never il ne trouve plus sa clé de ella, son de ella «corps de ella serait retrouvé dans un lac». Au procès, la victime a témoigné que cette menace lui avait «glacé le sang».

The dossier will come back en cour in September prochain en vue de l’imposition de la peine. Mand Jean-Philippe Mackay represented the public ministry, alors that Mand Tom Pentefountas defended the accused.

Leave a Reply

Your email address will not be published.