Skip to content

Exploit : Skilled for a Sétois, l’équipe de France de tennis ballon championne du monde !

Le futnet vient de remporter sa premiere étoile mondiale, à quelques jours du mondial de foot. Pour Guillaume Ortis, the selectionneur, c’est une “victory collective”. Historique pour ce sport émergent que rêve de grandir…

“Je ne sais pas si vous en avez rêvé, mais on y est ! (On va vous faire confiance et vous allez nous faire régaler, les gars! On peut le faire et on a le droit de prendre des risques…” Les yeux plantés dans ceux de ses joueurs de l’Équipe de France du spectaculaire tennis-ballon (appelé internationalement le futnet, joué qu’avec les pieds et sur un terrain de tennis), les bras au contact de leurs épaules comme pour les fortifier For a salutaire imposition, the Sétois Guillaume Ortis, the selectionneur after dix ans, transmet a grinta bien à lui. Et dans une arène de Prague (République Tchèque) chauffée à blanc par cinq mille connaisseurs, l’équipe de France est monté ce week finish sur le toit du monde dans un ultime “hourra !”

C’est un authentique exploit ; personne ne nous attendait là. On a bousculé la hiérarchie mondiale…”

Ce sport émergent – ​​tous les joueurs, prof de sport, kiné, banker, restaurateur, peintre en bâtiment…- sont amateurs joue sur les dimensions d’un terrain de volley ball (81 m2), with a filet of 1.10 mètre Tendu between the deux équipes et avec un ballon de foot. Il ya trois disciplines (the easy, the double and the triple). Nos Français are world champions in doubles in profitable the Slovakian deux units (in 11 factors) to zero and bronze medals in triples! An genuine exploit où dix-huit nations disputed the title. “Extraordinary, extraordinary…”, repeat the one of many members of the employees. C’était à Prague, à l’O2 Enviornment et comme l’a dit le speaker officiel : lengthy stay France (learn the video of Guillaume Bigot ci-dessous). “C’est un authentique exploit ; personne ne nous attendait là. On a bousculé la hiérarchie mondiale…”

“Victoire collective contre des équipes réputées unbeatable”

Le Sétois Guillaume Ortis is the selectionneur des Bleus in futsal. Picture : Bruno Anquetil.

Selon Guillaume Ortis, le groupe France a su mettre à revenue ses qualités intrinsèques.The workforce “in religion”, to his être “soudee”. Ce qui a pu faire la distinction? “On a eu à faire des choix tactiques. En poule, on avait déjà joué towards Slovakia towards laquelle on avait perdu au 3e décisif set. Là, on était fin prêts et on a eu les moyens pour y arriver et puis il ya eu la folie du second avec une salle avec une ambiance incroyable… C’est un aboutissement, une satisfaction d’un vrai travail collectif. C’est une victoire collective contre des équipes réputées unbattables comme la Slovaquie dont on se suviendra toute la vie.” Des equipes who “baignent dans la tradition du futnet depuis un siècle; les enfants, là-bas commencent à pratiquer à sept-huit ans. Certains deviennent des machines à gagner…”

A brand new sport in Slovakia in 1022, it is only a century

Picture : Bruno Anquetil.

That from chemin parcouru after the années 1950 où le tennis-ballon n’était qu’un loisir I practiced par quelques passionnés, comme au bord de la plage de Sète… “Qui l’eût cru, il ya de cela 24 ans, dit Guillaume Ortis, lorsque j’ai found that the tennis ball is practiced at a excessive degree in my lançant dans la création du membership de Sète avec une bande de potes…” Qui l’eût cru, en effet, alors que Guillaume Ortis faisait tout pour médiatiser ce sport jusque-là avantage apparenté à une pratique d’entrainement pour faire monter le cardio des footeux. C’est d’ailleurs ainsi que ce sport est usually né il ya tout juste un siècle, in 1922 in Slovakia où le native membership avait été précurseur en tendant une corde sur un terrain pour que ses joueurs s’échauffent en s’amusant.

Recognition by the Fédération de foot after April

The younger champions of the world in double: Jérémy Caramelle (Issy-les-Moulineaux), William Rambaud (Olonne-sur-Mer), Vincent Voisinot (Emerainville). In triple : Julien Mercier (Nantes), Matteu Caviglioli (Ajaccio), Maxence Vernier (Nantes), Maël Delanous (Nantes), William Rambaud (Olonne-sur-Mer), Le employees sur place : Guillaume Ortis, selectionneur, Jimmy Libert selectionneur adjoint, Alexandre Legay, kiné, Bruno Anquetil chef de délégation et photographe. Cyril Vallet, bodily coach (absent). Picture : Bruno Anquetil

In France, ce sport a écrit ses lettres de noblesse tout seul dans ses propres coulisses pour arriver sur le vant de la scène. Dernier épisode en date, sa reconnaissance officielle par la Fédération française de soccer que “nous a pris sous son aile en avril dernier”... Nicely lui in a pris. Le tennis ballon is an rising sport. A comb cinq cents licenses extra populaire tellement!

Le rêve des Jeux olympiques, un jour…

“Il est pratiqué un peu partout dè que des jeunes ont un ballon, ils peuvent le pratiquer…” Avec, un jour, l’objectif d’être un sport olympique? C’est un rêve, forcement, pour ces pioneers. Mais avant il faut franchir de nombreuses étapes: ce sport doit se structurer dans de nombreux pays, en y créant des golf equipment aux côtés des grands golf equipment français (“Mon rêve, c’est d’avoir une part tennis ballon à l’OM, ​​au PSG, and many others.”) federations and nationwide champions; Participer peut-être à d’autres worldwide competitions comme les Jeux méditerranéens (?) Et défendre son titre en Corée du Sud, pays pressenti pour organiser les prochains championnats du monde de futsal dans deux ans. À l’équipe de France de tennis ballon d’y croire!

Olivier SCHLAMA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *