Skip to content

Faut-il boycotter la Coupe du monde de soccer au Qatar ? A militant ecologist and an economist du sport débattent sur franceinfo

Faut-il boycotter la Coupe du monde de soccer que debut dans deux mois, du 20 novembre e jusqu’au 18 decembre, au Qatar? The query is owned by a few names utilized by associations and NGOs for the protection of human rights and the atmosphere. In response to a report from Amnesty Worldwide, greater than 6,000 ouvriers are lifeless to construct the stadiums that shall be used for the occasion. The ecological query, notably the climatisation des stades, can also be identified by the associations.

>> REPLAY – Boycotter le mondial au Qatar: la grande hypocrisie? Le Discuss de franceinfo

south franceinfo, Adelaide Charlier, la co-fondatrice avec Greta Thunberg du mouvement pour le climat Youth For Local weather parle d’une Coupe du monde “unacceptable” et appelle à un boycott diplomatique. Vincent Chaudel, économiste du sport et co-fondateur de l’Observatoire du Sport Enterprise voit plutôt dans cet événement un moyen de “faire advancer les choses” et stands in opposition to a boycott.

franceinfo : Adélaïde Charlier, what’s the important argument behind you to attraction to a boycott of cette Coupe du monde de soccer?

Adélaïde Charlier: Ce que l’on retrouve autour de cette Coupe du monde is extraordinarily problematic. This occasion is très vital pour the Qatar automotive je rappelle que c’est la première fois qu’on va ver au Moyen-Orient un événement sportif comme la Coupe du monde. C’est symbolic et vital. Derrière l’group de cette Coupe du monde, il y toujours le même problème que l’on dénonce, c’est-à-dire l’exploitation.

“I already eu des milliers de morts pour constructe les stades, il ya una violation de nombreux droits humains, il ya des horaires de travail excessifs, du travail pressured.”

Adélaïde Charlier, co-founder of Youth For Local weather

to franceinfo

Et puis, sur place, il y aura également un non-respect des droits humains pour les spectateurs, notamment sur la query de la représentation des LGBTQI+. Le Qatar n’est absolument pas un pas securisé vis-à-vis the query des droits humains. Il faut pouvoir envoyer a robust message to say that it’s unacceptable to return in 2022 a rassemblement au sein d’un événement sportif au prix de la vie de milliers de personas.

franceinfo : Vincent Chaudel, do you perceive the arguments concerning the human rights in Qatar, however what concerning the circumstances of labor concerning the chantiers and the milliers of morts?

Vincent Chaudel: Je les entends et je les nie pas. Cependant, je dis que nous sommes dans un monde qui évolue. Il faut pointer tous ces sujets mais justement, la pressure du sport, c’est de faire évoluer les choses.

Go away, the faut revenir sur le principe des cases mondiales du sport, that are traditionally constructed dans une kind d’indépendance par rapport au pouvoir politique, ce qui leur permettaient d’être unil géopolitique et justement d’aller voir chacun et de proceed to speak with chacun. On peut par exemple regretter d’avoir confié des Jeux olympiques à l’Allemagne de Hitler. Mais quel a été le plus beau symbole that Jesse Owens gagne des médailles devant Hitler et qui demontre par l’absurde qu’il n’y a pas de superiority de la race aryenne?

Ce n’est donc pas un phénomène nouveau. The Coupe du monde de soccer of 1978 was jouée through the Argentine dictatorship. Nous avons été en China pour les Jeux olympiques de 2008 ou pour ceux d’hiver de cette année. Dans les deux cas, il y existit déjà le problème des Ouïghours, il y avait le problème du Tibet.

“La vérité, c’est qu’avec ce style d’événements, il ya un avant et un après. Cela n’avance jamais assez vite mais ça fait bouger les lignes.”

Vincent Chaudel, sports activities economist

to franceinfo

For instance, the minimal wage in Qatar is toujours trop bas, mais il a été multiplié par quatre depuis l’attribution de la Coupe du monde. Il ya aussi eu une indemnización par rapport au logement que a progressé. Bref, les choses ne bougent jamais assez vite, mais elles bougent quand même.

franceinfo : Pensez-vous, Adelaïde Charlier, que l’on puisse faire bouger les choses en braquant les projecteurs sur ce qui se passe au Qatar ?

Adelaide Charlier: It’s evident that that is vital to make use of in the mean time for questioning the maintenant. Cela fait maintenant plus de dix ans que les stades sont en practice to be constructed. Nous n’allons pas pouvoir revenir en arrière sur ces morts et sur ce qu’il s’est passé. En attendant, ce sont des choses que sont déroulées parce that Qatar created de manière très intensive des bâtiments et installations pour accueillir une Coupe du monde.

Il already aussi the query des stades climatisés. C’est évidemment un non-sens face à une écologique crise, à une climatique et une crise énergétique, une crise que va toucher sur le lengthy terme le monde entier. C’est illusoire d’imaginer de constructe des énormes stades climatisés. Nous devrions plutôt nous direct vers une sobriété énergétique.

franceinfo : Sur cette aberration écologique, Vincent Chaudel, vous êtes d’accord ?

Vincent Chaudel: On peut toujours I’ll say that l’on veut par rapport à ça. Extra quand en Europe, on joue en plein hiver et que tous les stades sont chauffés pour chauffer la pelouse, pour chauffer les loges, c’est l’effet miroir. Evidemment que dans les pays chauds, on ne va pas chauffer, on va refroidir. If it is une Coupe du monde en hiver, c’est justement pour jouer à des températures respectables. On va être autour d’une trentaine de grés en novembre et décembre au Qatar.

franceinfo : In a mot, Adélaïde Charlier, à quel sort of boycott appelez-vous de vos vœux ?

Adélaïde Charlier: From mon coté, j’appelle d’abord à la responsabilité de la FIFA pour continuer à lancer des investigations et à prendre sa responsabilité face à ça. As well as, because the agit du deuxième événement sportif le plus regardé au monde, il already une responsabilité de la half des sportifs et des médias. J’en appelle donc à un boycott diplomatique, c’est-à-dire qu’il faut pouvoir interpeller tout le monde politique que va aller retrouver là-bas sur place.

“Il faut absolument boycotter et envoyer un message fort pour ce non-respect des droits humains que est unacceptable aujourd’hui en 2022.”

Adélaïde Charlier, co-founder of Youth for Local weather

to franceinfo

Il ne faut surtout pas accepter ce qui s’est déroulé et qui proceed de dérouler en ce second au Qatar. J’appelle aussi tous les citoyens à s’organiser ensemble pour mener diverses actions symboliques et fortes qui peuvent interpeller autour de la manière dont aujourd’hui, on a accepté qu’un événement comme celui-là se passe.

franceinfo : Is the concept of ​​a diplomat boycott, within the data of the political personalities who’re in favor of displacement, is that this doable?

Vincent Chaudel: C’est ce qu’il s’était passedé in 2008 lors des Jeux olympiques de Pékin. That is probably the most fascinating factor to think about, for this reason Amnesty Worldwide shouldn’t be for the boycott of the Coupe du monde de soccer.

“Faire passer des messages est une selected. Boycotter est une autre selected. Il fallait boycotter avant ou refuser avant.”

Vincent Chaudel, sports activities economist

to franceinfo

Désormais, il faut y aller et jouer, et peut-être amener la troisième étoile. C’est peut-être le plus vital pour la France.

Leave a Reply

Your email address will not be published.