Skip to content

Soccer. A former vice-president of Fifa soupçonné de corruption dit victime d’escroquerie

The previous Tahitian vice-president of Fifa Reynald Temarii responded by vendredi les soupçons de corruption à son discovered dans l’attribution de la Coupe du monde de soccer au Qatar, estimant avoir été « victime d’escroquerie ».

I summoned the previous president of the Oceanic Soccer Confederation (OFC) to this place underneath his middleman standing in November 2021.

It’ll begin in 2010. Though they will take part within the votes from the candidates for Coupes du monde 2018 and 2022, they’re suspended by Fifa for violating their code of ethics. Il accepte cette suspension dans un premier temps mais, à la veille du scrutin, il fait appel et ne peut plus être changed pour ces votes. The one who devait prendre sa please of him is favorable to the candidature des États-Unis.

Temarii n’a pas pris half au vote for the Coupe du monde 2022

M. Temarii defined that I got here from a press convention in Tahiti avoir reçu, avant de décider de faire appel, a confidential observe from the advisor Jean-Charles Brisard l’informant that the Swiss federal park envisaged the poursuivre for corruption, ce who is fake.

Ce doc lui clarify, affirme-t-il désormais, qu’une « resignation to the enchantment of sa half equivaut à une acknowledgment of culpability et compromistrait sa défense ». Selon lui, il s’agissait de fake eléments destinés à le pousser à faire appel.

« Le file d’instruction s’orient sur des faits que le présentent comme ayant été abusé par cercénes individuals que étaient chargées de sa défense »relevé Gilles Jourdainne, are avocat actuel.

L’avocate de M. Temarii, Me Géraldine Lesieur, et M. Brisard ont également été placés sous statut de témoin attended in November 2021.

Selon M. Temarii, une voix n’aurait rien changé puisque le Qatar obtained 14 votes in opposition to 8 aux États-Unis. Lui-même s’était positionné pour l’Australie puis les États-Unis, to verify the verbal strategy of a gathering of the OFC on October 14, 2010 in Tonga, which the AFP s’est tried.

Il s’est par ailleurs I defined in regards to the help of Qatari Mohammed bin Hammam, candidate for the presidency of Fifa face Sepp Blatter. M. bin Hammam financed his protection on the time for 300,000 euros.

c’est « un homme extrêmement riche, il était en conflit ouvert avec Blatter » et al « I thought of that j’étais victime d’un plot », « what strategies (from M. Blatter) n’étaient pas acceptable », relieved M. Temarii. « Il m’a dit :”je veux faire de ton cas un exemple des abus du système Blatter””.

LIRE AUSSI. Douze ans après, le scandale du « Qatargate » stays in instruction

« I by no means knew the thing of a quelconque pact of corruption dans ma vie », s’est-il défendu. M. Temarii assured that the assistance offered by M. bin Hammam à son égard de l’avait eu aucune affect sur lui sur sa candidature de l’face à M. Blatter ou celle du Qatar pour la Coupe du monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *