Skip to content

Football amateur : a film pour faire “baisser la pression” au bord des terrains de Haute-Garonne

the essential
Des parents débordent au bord des terrains de sport, parfois jusqu’à l’aggression physique ou verbale. Le district de football de Haute-Garonne threw the sonnette d’alarm. D’autres sports dissent concerned.

Jean-Mathieu Arevalillo is an educator at the Eaunes football club, near Muret. « On the evidence after many years, certain parents are debunking vraiment sur les bords de terrain. Ils hurlent sur leur enfant, lui disent comment jouer, le « télécommandent ». Ils veulent que leur enfant vive la carrière qu’ils n’ont pas eue. Ils se montrent nerveux vis-à-vis des entraîneurs, des arbitres, parfois des autres enfants… »
When the matches du manche, for the children of 6 or 8 years, become veritable “Ligue des champions” for the three parents, many engaged… “Il faut se calmer, it seems that the little ones débordements peuvent devenir de vraies agressions, ajoute Marco Sentin. On a connu par exemple à Cugnaux fin 2021, où deux éducateurs ont été agressés. Sportivement, les sanctions tombent, avec des peines d’interdiction. La justice fait son travail, et le jugement devrait être rendu bientôt. C’est unacceptable ».

The name d’agressions et d’incivilités increases

Le président du district de Haute-Garonne decided to tourner, sur les fonds de son district, un petit film « choc » et émouvant, pour dire « Touche pas à mon foot ». Dans les yeux d’un jeune footballeur, the spectateur attends an altercation between parents, furieux against the decision of a referee. « Le film est très réussi, il est très réaliste. Un jeune arbitrate qui joue dans le film avait aussi été agressé, quelques jours avant le tournage. Ce n’est pas normal, il ne faut pas s’y résigner », renchérit Marco Sentein.
The film will be broadcast to the presidents of the club du district, then sent to all the districts of France. « Le but est que tout le monde s’en saisisse, et que le film fasse des petits. »
Are the initiative isolée ne devrait-elle pas émaner directement de la Fédération française de football? « The Federation ? She has written a letter to the presidents of clubs and districts, in disant qu’il fallait lutter ensemble contra les incivilités, les violences. More pas d’action concrete. Nous, ce qu’on veut, c’est pacifier les bords de terrain, dès les plus jeunes catégories».

The “majorité silencieuse” des parents doit pouvoir s’exprimer

It seems that according to Marco Sentein, c’est à ce moment-là que se jouent beaucoup de choses. « On ne sait pas combien d’aggressions ont lieu, ou combien d’insultes sont lancées chaque week-end. More ça monte, ça monte. Il faut arrêter cela. Ce film, c’est aussi pour dire aux parents respectueux, à la majorité silencieuse, qu’elle a des outils pour que certains ne leur gâchent pas la vie. »
The “chasuble verte” operation will also be launched in 2022. Des parents pourront la chaque rassemblement ou match, et jouer le rôle de “pacifier”. « Plusieurs chasubles siglées « Touche pas à mon foot » seront distribuées dans les clubs. J’espère que cela permettra d’accueillir les parents dans une ambiance apaisée. Les enfants seront aussi rassurés en les voyant. Ils se diront qu’ici, cet après-midi, ils vont passer un bon moment, sans stress, sans cris. »
D’autres sports sont également exposés à ce phénomène de violence: « Le hand, le rugby, le basket, mes collègues dissent me. Nous, on these three exposés it seems that there are 41,000 graduates in Haute-Garonne, 9,000 12-year-olds. Mais c’est partout pareil». Des chasubles vertes, il en faudrait en intérieur, en extérieur, partout…

A 3-minute film for “Montrer ce qu’il se passe dans les yeux des enfants”

« Ensemble, mettons fin aux incivilités et aux violences sur nos terrains ». C’est par cette phrase that the 3-minute film is finished, tourné au printemps 2022 par des enfants et parents du club d’Eaunes / Labarthe-sur-Lèze, with a professional team. I diffused in advance on June 8, it will be projected on June 11 at the General Assembly of the district of Haute-Garonne. Un papa qui dit à son fils de el avant d’entrer sur le terrain, “Allez, on va les massacrer”, un rudoyé arbitre par des parents que rentrent sur le terrain pour contester une décision. At the end, a parent porteur d’une chasuble verte pour calmer tout le monde, et le jeune joueur qui, face camera et sourire retrouvé, pronounces the phrase: « Touche pas à mon foot ». « On a cherché à vraiment mettre le spectateur à hauteur d’enfant » explains Renaud Phillips, le réalisateur. The result is effective, moving, puissant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.