Skip to content

FOOTBALL – Benoît Sturbois : “The victory is merited, the joueurs on all my components”

C’est, sans shock, un entraîneur des Portugais d’Amiens pleinement satisfies que l’on retrouvait à l’concern de la victoire sur Ailly-sur-Somme, en R2.

Quelle analyze fais-tu de cette victoire?

On a eu une mi-temps premiere of très bonne facture. Tout au moins les 38 premières minutes où l’on a vraiment été bons. Evidently on the finish of the premiere mi-temps, peut-être du fait des efforts qu’on avait faits, on a felt qu’on avait un peu plus de mal à garder le ballon. Mais ça ne nous a pas porté prejudice, on n’a pas pris de however.

En deuxième mi-temps, c’est l’inverse, on a eu un peu de mal à rentrer dans cette deuxième mi-temps, pendant quelques minutes, même un petit quart d’heure. On n’est pas forcement mis en hazard mais Ailly joue son va-tout, met deux attaquants. C’est regular aussi qu’ils poussent mais sans qu’on soit inquiété puisque Demba (Gningue, ndlr) n’a pas eu d’arrêt à faire. Et après, over the last demi-heure, d’autant plus une fois qu’ils pris le carton rouge, ça a été très compliqué pour eux.

Donc j’ai vu une grosse maîtrise collective. Au degree des consignes, toute la semaine, on a travaillé sur des choses bien précises, et une fois encore, je les ai pas mal retrouvées, c’était intéressant. Les joueurs ont su très bien s’adapter au défi physique qu’Ailly-sur-Somme essayé de mettre en place. The victory is merited, the joueurs on all my components that didn’t debut on the finish in order that they might report the match. 4-0, this encore a gros rating, mais ce n’est pas ce that I’ll retain. Ce que je ye vais retenir, c’est la manière dont on a reporté ce match.

4-0, this encore a gros rating, mais ce n’est pas ce that I’ll retain. Ce que je ye vais retenir, c’est la manière dont on a reporté ce match.

Avant la supériorité numerique, il n’y a pas a lot that ça d’events franches mais il ya cette capacité à faire mal dès qu’il y en a…

Precisely. On a beaucoup de conditions mais pas enormément d’events franches et la plupart ont été concrétisées. C’est pour ça qu’on a ramené certains joueurs. Within the incidence Micka (Despois, ndlr) qui mark a double, but additionally Jonathan (Isambart) o Ryan (Da Veiga). S’ils sont là, c’est pour qu’on puisse être plus efficaces, parce que the earlier seasonson the premise of the merciless manque d’efficacité qui faisait que des matchs comme ça, on pouvait ne pas les gagner, voire los perdre it appears that evidently on ne concrétisait pas.

Donc, oui, on a été efficaces, aussi properly offensivement defensivement, et je tiens à le noter parce que ça fait encore un match sans prendre de however. Tout le monde travaille defensively. On voit ceux qui n’ont pas forcément le reflexe de défendre qui se supply violence. Tout le monde met la foremost à la pâte pour aider l’équipe. C’est plaisant à voir. Et pas que quand ils ont le ballon. J’ai vraiment beaucoup de plaisir à regarder mon équipe jouer, même quand elle n’a pas le ballon, ce qui faisait un peu défaut les saisons précédentes.

Your sembles de plus en plus positif sur ce que tu vois. C’est plutôt bon signe après un début déjà bon comptablement, me si cela reste à confirmer?

Sur les deux derniers matches, 8-0, 4-0, si je n’étais pas positif, je ne vois pas quand je le serais! Oui, il ya encore des choses à travailler, bien évidemment, mais j’ai vraiment envie de mettre l’accent sur ce qui est positif. Evidently the joueurs font de gros efforts, je sens une vraie montée en puissance au fur et à mesure des matches.

Alors, oui, on va certainement, comme c’est arrivé à Chevrières, se prendre les pieds dans le tapis. Il faudra très vite rebondir et faire en sorte que ça arrive le plus tard potential. Mais il ya vraiment beaucoup de positif à tirer de ce que je vois. I believed that les joueurs prennent du plaisir et c’est la priorité. Parce que si c’est le cas, naturellement, ça va suivre, vu l’effectif qu’on a.

Maintenant, on ne se lit pas pour qui l’on n’est pas. Je sais qu’une season, c’est lengthy et semé d’embûches, des blessures, des suspensions, des méformes, ça peut très vite tourner en notre défaveur. Je reste mesuré, mais pour l’instantaneous, on fait le travail et on le fait bien. On to you an accroc qu’on to your rectifier three rapidly. I demanded to see the suite, I used to be enthousiaste.

Your parles d’une équipe que prend du plaisir à défendre, c’est ce qui peut faire la différence dans ce championnat?

Precisely, that is who we’re faisait un peu défaut. On se reposait trop sur des joueurs à vocation dite défensive, qui faisaient le travail mais ne pouvaient tout faire. L’effort se fait depuis le joueur le plus haut et en bloc. Cela facilitates the work of protection. Et d’une manière générale, en défendant tous ensemble, on puise moins dans les ressources de certains joueurs et, de ce fait, on est moins fatigués, plus lucides. Et ça donne ce qu’on voit sur les derniers matches où l’on ne prend pas de however et où je n’ai pas vu d’event où j’ai frissonné.

Camille Poidevin left inscribed 4 buts after the debut of the season, along with some decisive passes.

Is it additionally fascinating that Camille Poidevin met her diapason de l’efficacité offensive de l’effectif?

Il marque et il est aussi passeur décisif. On échange beaucoup, il avait cette petite problematique d’efficacité qui lui faisait défaut. Pourtant, c’est quelqu’un qui travaille beaucoup devant le however pour essayer d’être le most efficace potential. a côté de ça, il fait des monumental efforts, des appels tranchants, il est hyper vital sur l’facet défensif. Je savais que ça viendrait. Là, il met au niveau, les autres l’emmènent, il est de plus en plus efficace. C’est de bon augure pour toute l’équipe. Je l’encourage à proceed sur cette voie parce qu’aujourd’hui, c’est an indispensable piece of our puzzle.

À l'concern de la rencontre nous avons également recueilli la réaction de Jean-Charles Suiveng, coach d'Ailly-sur-Somme : "Le rating est sévère. Mais j'ai envie d'en retirer le positif, mes joueurs n'ont rien lâché. J'aurais voulu qu'ils soient récompensés au moins par un however. Après, on savait que les Portugais, ça jouait au soccer, avec des joueurs qui pour la plupart ont joué en N3, donc ça va très vite, techniquement, c'est propre et forcément, on a souffert. Malgré tout, je tire le chapeau à mon équipe. Les Portugais ont une capacité à faire mal, c'est tranchant, ça percute, les joueurs se trouvent parce qu'ils sont habitués à jouer ensemble. Nous, on sait qu'on a des carences sur le plan offensif, on essaie de progresser à ce niveau-là pour peser un peu plus, pour faire mal à l'adversaire. On s'est battu avec nos armes, mais il y a deux lessons d'écart."

Propos recueillis par Morgan Chaumier
Credit score picture : Kevin Devigne – Gazette Sports activities

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *