Skip to content

Football : “Je me devais d’être là…” Philippe Boutron retrouvé les joueurs et les partenaires de l’US Orléans, mercredi soir, quatre mois après son attentat sur le Dakar

La taille fine, les mains agrippées à des béquilles, et la voix parfois chevrotante, Philippe Boutron a fait sa premiere apparition publiquece mercredi 4 mai, au Domaine des Portes de Sologne, pour la soirée de fin de saison de l’US Orléansun peu plus de quatre mois après avoir été Victim of an attack on Dakar.

Tous les invités présents vous diront la même chose: c’est un président heureux, content d’être de retour parmi les siens, évidemment couvé du regard par l’assistance, qu’ils ont retrouvé. In aparté, il aussi pris le temps de parler de sa santé of him, his strategy for ramener the club in Ligue 2 et d’une possible resente qu’il n’exclut plus “à condition de tomber sur des gens sérieux”.

Philippe, comment vous sentez-vous, quatre mois après l’attentat dont vous avez été victime sur le Dakar?

“Je fais beaucoup de rééducation, je progresse. Les béquilles me donnent una autonomie que je n’avais pas. Cela fait une dizaine de jours que je peux me dépler avec. J’ai eu une permission spéciale pour sortir ce soir (hier), mais dès demain, je retourne à l’hôpital à Clamart. J’espère en sortir fin mai. Je reviendrai au stade, à Saint-Pryvé, pour the last day of championnat against Laval“.

On imagine that your presence at the soirée de fin de saison du club (here) is a petite victory for you…

Oui, je suis très, très content d’être là. Cela allowed me to revoir my friends, my partners, who are vital for the future of the clubet bien sûr mes joueurs, que je n’avais pas vus depuis quatre mois. Je me devais d’être là.

Quelle place occupent le football et l’USO during your convalescence?

Ç’a été une bouffée d’air pur. Le foot m’a contributed du bonheur dans ces moments difficiles. Je regardais les matches a l’hôpital, the results show three bonuses in plusça m’a fait beaucoup de bien. Voir les joueurs avec le tee-shirt (“Courage président”) m’a fait chaud au cœur. J’ai reçu beaucoup de témoignages : croyez-moi, ça accélère la remise en forme. J’en ai reçus de tous les milieux, mais énormément du foot. Je ne l’oublierai pas.

Malgré tout, avez-vous songé à passer la main pendant ces semaines compliquées pour vous?

Mon Seoul Souci, c’est la pérennité du club et qu’il progresse. If des projets sérieux present themselves, je suis ouvert à tout. From the moment to the moyens et des idees nouvellesje suis ouvert. Encore faut-il tomber sur des gens sérieux.

Football : sa pelouse de La Source fraîchement scalpée, l’US Orléans jouera bien à Saint-Pryvé le 13 mai

Confirmez-vous que le center de formation (ouvert en 2020) fermera l’été prochain ?

On est tenu de le fermer. Lorsqu’on n’est plus in Ligue 2, c’est économiquement intenable. In revenge, on a demand to conserve him pro statut, et on a bon espoir d’y parvenir. The advantage to the garden, c’est qu’on conserve nos joueurs sous contrat et qu’on est plus attractif pour en recruter.

What will be your strategy for ramener l’USE in Ligue 2 l’an prochain?

On veut distribute avec un groupe plus restreint et recruit des joueurs cadres, confirmés, pour une ossature d’expérience. C’est l’une des clés pour remonter, on l’a vu avec Laval cette saison. On a des arguments pour convaincre ces joueurs-là: Our beautiful installations, our reputation and the quality of life in Orléans.

Propos recueillis by Raphaël Coquel

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.