Skip to content

Soccer : Rémi Bonnet and Clarisse Sabathier, a pair en coupe

C’est un événement distinctive que s’apprêtent à vivre le portier Rémi Bonnet et sa compagne défenseure Clarisse Sabathier. All two will play a sixty fourth ultimate of the Coupe de France, this week-end, with the respective leurs golf equipment of Onet and Druelle.

Le fait est uncommon et aurait presque pu passer inaperçu. If the OCF acédé pour la première fois de son histoire au 8e tour de la Coupe de France, les féminines de Druelle ont aussi, de leur côté, bouleversé l’histoire de leur membership en atteignant le 5e tour (le 1er fédéral) of the identical competitors feminine model. Ainsi Bonnet et ses partenaires de él (N3) affronteront Grasse (N2), samedi à 18 hrs, tandis que Sabathier et les siennes (R1) irnt défier Montauban (D2), le lendemain à 2:30 p.m.

Deux défis de choix face à des formations évoluant une division au-dessus des leurs. “Nous ne sommes pas très folks“, a rigolé le gardien des jaune et bleu à la query de savoir si le sujet leur était évoqué à l’approche du grand rendez-vous. Les supporters et suiveurs aveyronnais connaissaient la détente et la vitesse d’exécution sur sa ligne de Bonnet , moins la fougue et l’abnégation de sa compagne, défenseure laterale sous les couleurs orange dont le papa de Rémi est le co-président.” J’ai débuté le foot à Rieupeyroux, à 6 ans automotive mon père était joueur, mais j’ai arrêté au bout de trois ou quatre ans pour faire un autre sport. J’ai repris il ya environ 6 ans, je voulais rejouer et le père de Rémi motivates me to come back to Druelle. Alors…“, raconte la Rieupeyrousaine d’origine. Premier supporter of leur moitié respective, le ballon rond n’a pour autant pas envahi la vie des deux tourtereaux.

“Le foot à la maison, on n’en regarde quasiment pas”

Le foot à la maison, on n’en regarde quasiment pas. Par contre, on assiste à nos matches et on débriefe. La Coupe de France, c’est vraiment une autre compétition, on doit la vivre à fond. Donc oui, on vit un peu cette semaine differemment, pour moi du moins “, rajoute l’enseignante au civil.”De mon côté, c’est une semaine normale. C’est une forme de récompense dans le sens où, cuand on a goûté au 7e tour à trois reprises, on a toujours ship d’aller plus loin et de prolonger l’aventure. D’autant plus qu’autant Sète in 2013 était au-dessus, autant à Fabrègues in 2020, il y avait la place. C’était rageant. Nous sommes concentrés comme pour toutes les rencontres de N3 durant lesquelles le niveau de focus doit être maximal “, témoigne the portier décisif au tour précédent face à Feurs (2-1). Avant de poursuivre: “Je suis tremendous content material pour Clarisse et pour Druelle, c’est une premiere. Le vivre tous les deux, la même année, le même week-end, c’est prime.

Et si la marche semble accessible por les pensionnaires de N3, elle semble beaucoup plus haute pour les Druelloises dont un bus dans lequel les supporters pourront embarquer avec les joueuses, fera le déplacement à Montauban. “Ce sera difficile, mais on va essayer de se donner les moyens pendant 90 minutes. Je ne veux rien lacher. La Coupe provides encore plus cet esprit de cohesion. Ce match, on l’a toutes dans un coin de la tête. Il y aura une petite boule au ventre dimanche. Il nous faudra de la pugnacité et ne rien lâcher“, lâche la défenseure.”Cela doit rester du bon stress. L’enjeu ne doit pas prendre le pas sur le jeu “, rétorque le portier comme pour razsurer sa compagne.

Le rendez-vous est pris à partir de samedi à La Roque pour débuter les hostilités du charming couple avant de basculer dimanche sur un autre momento fort. “Usually, je ferai le déplacement à Montauban. Et j’espère that I will likely be fatigued “, to conclude the dernier rempart castoné-druellois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *