Skip to content

for the premiere fois, cinq coaches locaux à la tête des équipes africaines

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la e-newsletter du « World Africa » after that lien Examine samedi à 6 hours, again per week of present affairs and debates traitée par la réaction du « World Africa ».

Le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, lors de l'annonce de la composition de l'équipe, in Dakar, on November 11, 2022.

C’est du jamais vu: pour la Coupe du monde de soccer 2022, which debuts in Qatar on November 20, no international technician is with the instructions of an African group. Tunisia is directed by the Tunisian Jalel Kadri, Morocco by the Moroccan Walid Regragui, Cameroun by the Camerounais Rigobert Track, Ghana by the Ghanéen Otto Addo and Sénégal by the Sénégalais Aliou Cissé. Il faut remonter à l’édition 1978 en Argentine pour trouver hint d’une telle scenario; Mais à cette époque, l’Afrique n’avait qu’un présentant: la Tunisie, alors entraînée par Abdelmajid Chetali.

Additionally learn: Soccer : Walid Regragui, the pari of Maroc for the Mondial 2022

Même si ces cinq coaches sont de la nationalité de l’équipe qu’ils encadrent, leurs identités et leurs parcours rappellent la longue histoire qui relie l’Afrique à l’Europe. Walid Regragui est né in France, Otto Addo in Allemagne, et plusieurs d’entre eux sont binationaux. Hormis Jalel Kadri, tous ont fait carrière in Europe forward of d’y acquire leur diploma d’entraîneur et ont revêtu les couleurs de leur équipe nationale. Et même si certains ont porté le jersey de grandes écuries like Liverpool (Track) ou le Paris-Saint-Germain (Cisse), aucun n’a entraîné une équipe professionnelle européenne.

Otto Addo is an efficient assistant to Borussia Dortmund (membership allemand dans lequel il a été joueur), mais c’est son pays d’origine qui le donné l’opportunité de directar pour la première fois une grande formation en le nommant à la tête des Black Stars en mars. Avant de connaître une telle promotion, Rigobert Track et Aliou Cissé s’étaient occupés des sélections olympiques. Quant à Walid Regragui, he entered the FUS Rabat, l’Al-Duhail SC (au Qatar) and the Wydad Casablanca forward of changing Vahid Halilhodzic on the financial institution of Lions de l’Atlas in August.

« The controversy on the nationality is demagogic »

Sure observers s’interrogent: are you able to think about ces cinq entraîneurs africains comme des «locaux», alors même qu’ils ont pour la plupart été formedés en Europe? A peu près le même débat s’est déjà posed à propos des joueurs binationaux, who compose désormais the good majority of sure alternatives. Les coaches, aujourd’hui, n’y échappent plus.

Au Mondial 1998, the 5 African groups are directed by the French, Polish and Serbian choice

«C’est dans l’air du temps de dire que Cissé ou Regragui, qui font par ailleurs un glorious travail, sont des locaux. Ce débat sur la nationalité est démagogique. J’ai passedé plus de temps en Afrique qu’eux et, à la limite, ce n’est pas le probleme. Ils ont du expertise, des qualités, des compétences indéniables, c’est ce qui compte »argues the Français Claude Le Roy, who directed six African alternatives and reported the Coupe d’Afrique des nations (CAN) in 1988 with the Lions indomptables of Cameroun. « Je ne crache pas dans la soupe. Mais l’Europe ne m’a by no means donne ma probability, je suis allée la chercheravait déjà fait valoir Aliou Cissé in an interview au World Africa. J’ai fracassé des portes pour entrer. Je suis reconnaissant envers la France, mais tout ce que j’ai acquis, ça a été à la sueur de mon entrance. »

Additionally learn: Article reserved for us Aliou Cissé, selectionneur of the soccer group of Sénégal : « On goes to the Mondial pour gagner »

« These are examples montrent à quel level il est délicat pour un entraîneur africain ou même binational d’exercer en Europe »guarantee the Congolais (DRC) Florent Ibenge, who additionally graduated in France and who’s the choice of the Leopards from 2014 to 2019. « Pendant longtemps, il y avait une majority d’étrangers à la tête des sélections automotive ils avaient la réputation d’être plus périmentés »souligne le Français Hubert Velud, entraîneur du Burkina Faso et qui auparavant encadré le Togo ou encore le Soudan. Remark will I contradict you? Lords of the Coupe du monde 1998, l’Afrique du Sud, le Cameroun, le Maroc, le Nigeria et la Tunisia étaient tous dirigés par des sélectionneurs de nationalités française, polonaise ou serbé.

Alors pourquoi les entraîneurs africains sont-ils si peu solicités? L’Algérien Djamel Belmadi and Aliou Cissé, dont les sélections ont reporté les deux dernières éditions de la CAN, ne devraient-ils pas être débauchés par une équipe en Europe? « Bien sûr que oui, ils ont tous les codes. Mais les Européens ont privilegié des Européens. Cela n’a rien de discriminatoire, c’est juste une forme protectionnisme »guarantee Amir Abou, former choice neur of Comores (et lui-même binational). « Toutefois, this example profite aux équipes africaines, who proceed to beneficier des compétences de ces technicians fashioned in Europe »add Hubert Velud.

Tendance de fond ou effet de mode?

Ces selectionneurs africains ou binationaux ont l’opportunité de faire leurs «earlier» sur le continent et d’obtenir des « outcomes », additionally estimated Florent Ibenge. Even when, as l’avait reconnu Aliou Cissé auprès du world africa, « After the Mondial 2018, on m’a proposed d’entraîner de bonnes équipes en Europe, pas de grandes équipes ». Il vient de prolongar à la tête des Lions de la Teranga jusqu’en 2024.

The phenomenon additionally has an financial dimension, the wage of a “native” is a lot lower than the cell of an expatriate

Quoi qu’il en soit, after CAN 2019, « de plus en plus de fédérations africaines font appel à des Africains », states Hubert Velud. Among the many 54 FIFA-affiliated federations throughout the continent, 32 sont entraînées par un technicien africain ou binational, selon un décompte du world africa. Cette tendance de fond – ou cet effet de mode – est une façon de répondre aux attentes des supporteurs, de plus en plus désireux de voir des nationsaux occupy le poste. The phenomenon additionally has an financial dimension, as a result of the wage of a “native” – souvent pris en cost par les autorités – can be presque toujours inferior to the cell of an expatriate.

Additionally learn: Soccer : in Afrique du Nord, entraîneurs sur un siège ejectable

« Le pari sera vraiment gagné when des entraîneurs formedés en Afrique viendront travailler en Europe », ahead Claude Le Roy, who has lengthy been nicknamed “the white sorcerer”. Ouch when « benefit d’Africains entraîneront une choice du continent apart from celle de leur pays », ahead Florent Ibenge. That is simply the home of Amir Abdou. Après huit années à la tête des Comoros, le Marseillais – qui avait réussi à qualifier l’archipel à sa première CAN en début d’année – a été nommé sélectionneur de la Mauritanie en mars.

Le parcours au Qatar des cinq mondialistes can be clearly suivi de près. In the event that they bilan you’re constructive, The title of “locaux” will improve sans doute dans les mois suivant la pétition. « Dans le cas contraire, il est posible qu’on voie revenir des entraîneurs étrangersexpressed by Florent Ibenge. Automotive sure federations estimate what they’re most aptes to acquire the outcomes. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *