Skip to content

Golf : Chronique de Meeker Guerrier sur la nouvelle Série LIV Golf

COLLABORATION SPECIAL

The new Super Ligue de golf LIV, financed by a fund souverain de l’Arabie Saoudite, is coming to an end with the first week-end of activities on the terrain. C’est une occasion pour moi de partager avec vous mes réflexions, mais surtout mes interrogations.

The LIV a beaucoup fait parler d’elle dans les dernières semaines pour plusieurs raisons. The bourses remises aux golfeurs ont fait tourner bien des têtes, in addition du fait que all the participants aux tournois de cette série quitteront chacun des huit tournois avec une bourse between 120,000$ and 4 M$, certain golfeurs ont signed très lucratifs contrats . Ceux offers, entre autres, aux vedettes Phil Mickelson et Dustin Johnson ont retain l’attention. Ces derniers toucheront respectively 200 M$ and 125 M$ pour faire partie de ce nouveau circuit de golf.

Evidemment, the PGA pusher is not the heureuse that certain golfers decide to participate in the tours of a concurrent circuit. Celle-ci fait tout en son pouvoir pour empêcher les golfeurs de joindre les transfuges Mickelson, Johnson et compagnie. The letters of the members of the PGA which are part of the LIV are not revoked. Tout ça devrait is régler en cour puisque plusieurs golfeurs risquent de contester cette decision de la PGA. Voilà pour la mise in context.

Ce qui m’a marqué de cette saga, c’est combien les joueurs que ont decided to join the LIV ont eu à répondre à des questions touchant la piètre performance de l’Arabie Saoudite en ce qui a trait aux droits humains. As it is a fund souverain du pays du Moyen-Orient qui finance cette Super Ligue, moreieurs sue quel point il est moral pour les golfeurs d’accepter de l’argent d’un pays où les femmes sont traitées comme des citoyennes de seconde zone, où la moindre contestation politique peut vous mener à la prison… ou pire, où les droits des minorités sexuelles sont tout simply inexistants et j’en passe.

The questions on the responsibility of golfeurs to associate with a tel pays are posed. Surtout quand on sait que le sport est souvent utilisé par des pays totalitaires pour redorer leur blason. Ces pays et les organizations qui leur accordent de grands événements sportifs, comme la Coupe du monde de soccer ou les Jeux olympiques, participate in a sorte de sports washing. A genre of caution for sport. Une façon pour ces pays de dire, «regardez combien nous sommes fins, beaux et gentiles, nous accueillons la planète pour tel ou tel événement sportif international». Je suis d’avis qu’on doit poser des difficult questions à ces golfeurs.

In contrast, ne devrait-on pas aussi poser des questions aussi difficiles et demander des comptes de manière aussi serrée aux organizations que acceptent de tenir leurs grands événements dans ces pays totalitaires? Ne faudrait-il pas demander pourquoi los international organizations que régissent le sport décident d’associer leur nom à des pays où plusieurs athletes ne pourraient vivre leur vie librement? Ne faudrait-il pas aussi demander à répétitions et de manière aussi insistent à nos gouvernements pourquoi ils font affaire et continuant de vendre des armas à des pays que traitent leurs citoyens comme des subjects, plutôt que des êtres humains libre? Je me demande pourquoi ça serait aux golfeurs de dénoncer ces régimes quand les institutions elles-mêmes ne le font pas.

On demande aux golfeurs comme individual de prendre leurs responsabilités et de faire valoir les valeurs humaines avant l’argent, soit. Cependant, il faudrait être conséquent et en faire autant comme société en demandant plus de comptes à nos gouvernements et nos institutions, mais aussi en consommant de manière plus responsable et morale.

Leave a Reply

Your email address will not be published.