Skip to content

INSIDE. Between fêtes de la Madeleine et rugby, on a vécu pour vous un typical week-end du sud-ouest

“Welcome in sick.” C’est par ces mots à la fois plaisantins et non dénués de sens que l’on nous accueille au moment de franchir la “porte” des Landes. From the Gare de Biarritz, they train qui vous mène vers Dax semble s’enfoncer inexorably vers ce qui ressemble plus à la campagne traditionnelle; là où l’herbe est beaucoup plus presente, où la majorité des habitations sont plus rustiques, où le réseau passe, étonnamment, beaucoup moins bien. C’est donc en 3G que l’on vous comptera ce sejour chez les “bouffeurs de maïs”, comme les voisins les appellent.

TRANSFER. An ancient mountain of the Top 14 signs in Dax, in Nationale!

eux ? Ce sont comme vous l’aurez compris les Landais. Nichés au coeur de la Gascogne, c’est d’ailleurs leur convivialité et leur chaleur qui nous firent dare to come jusqu’en Chalosse et alentours, dans ce petit bout de terre situated à plus 650km from notre chez nous littoral, en plein mois of juillet. What an idea! Car si le but était – comme on dit – de mettre les pieds dans le plat en allant goûter par nous même à l’ambiance estivale du Sud-Ouest et en tâtant le cuir sur la cote basque, autant vous dire que le level de dépaysement More surtout d’intégration dépassa nos expérances et tout ce qu’on avait pu nous conter sur l’axe Biarritz – Mont-de-Marsan.

Characteristic photo of the Chalosse et de ses champs de maïs

Les vrais le savent, come from 20 to 24 July dans les Landes, c’est tomber nez à nez avec les premières grosses fêtes de l’année: celles de la Madeleine. À “Mont-de” comme les locaux la surnomme, with the traditional rouge des fêtes de Dax ou Bayonne par exemple pour le bleu, que la majority arbore grace à un foulard autour du cou, ou via une simple marinière. Dans la capitale des Landes, on us learned that Fêtes de la Madeleine, comme leur nom l’indica, sont placées sous le patronnage de la famous Marie-Madeleine, disciple du Christ. Et alors que arenes de Plumaçon accueillent a veritable festival des différents arts tauromachiques, la grande majorité des fêtards préfère le “terrain”, à savoir les rues, animes du matin jusqu’au bout de la nuit par les cellars, bals and them bands, ces itinerant fanfares inlassably reprenant les most célèbres hymnes locaux.

After a relatively calm youth, he sold himself as he died and the day was insurmountable. Trois ans après les dernières fetes, les “feytares” dissent “survoltés comme jamais” et le font in innondant les rues, notamment celle jonchant la place St-Roch: du bar l’Usine à la Cidrerie en passant par le Havana Café , on ne circulate pas, on se fraie un chemin. TOUT est plein et TOUT est un pretexte pour faire un arrêt au stand. Ce n’est d’ailleurs pas anodin si les fûts de bières sont changés aussi souvent that Romain Ntamack picks up during a match, et les bars réalisent, à en croire ce qu’il s’en dit, leur “chiffre d’ affaire suffisant pour vivre durant l’année” in 5 days. verdict ? To all the amateurs of gueuletons et de beuveries, le tout au son des “la goffa lolita” et dans une ambiance très rugby du sud-ouest, on vous recommande les bonnes fêtes de Mont-de-Marsan.

La fête oui, mais le beach aussi

Ce que l’on vous recommande aussi, c’est de mettre le cap sur Anglet et le 64 le temps d’une journée. Car à cette période de l’année, prepare également l’un des plus gros tournois de beach à toucher de l’Hexagone sur la plage des Sables d’Or. Mais pour l’avoir vécu, on your advisor also de vous équiper comme il le faut et de ne pas arriver en touriste comme certains l’ont fait face aux équipes ultra techniques et rodées du trophée des Iguanes. En clair: arrivez prêts physiquement, à 8 joueurs de level sensibly identique, apprenez à jouer ensemble en amont et ne vous mettez pas une mine la veille avant de débarquer face aux Roosters, au Cluq, aux Seventise et autres. Sinon, la sentance peut être lourde, très lourde même…

Les Seventise et Nolann Le Garrec, vainqueurs du Tournoi

It remains that the result does not matter, it is even the privileged moments that jouer between potes, sur le saber, face à des “tribunes” well garnies, à siroter des coups et affronter des adversaires de gros caliber à ce jeu-là. L’occasion aussi de voir passer du beau monde, des anciens Philippe Sella, Bernat-Salles et Patrice Lagisquet aux jeunots Baptiste Germain (par ailleurs vainqueur du tournoi entreprises) et Nolann Le Garrec, le parrain du tournoi, sans oublier le néo-bayonnais Camille Lopez, venu le vendredi soir avec son fils sur les épaules. C’est donc exclusively between rugby et fêtes, découverte et partage, que ce long week-end en Gascogne et au Pays Basque s’est établi. Et si la perte de 10 degrés, de la mer à proximité et le passage des champs de vignes à ceux de maïs furent parfois décontenançant, on gardera en souvenir de ce sejour cet adage très cher à l’univers du rugby et de ses 3èmes mi -temps, qui dit qu’autour d’un verre la fête est plus belle. Qui dit aussi qu’on ne voit ça nul par ailleurs, in France…

Leave a Reply

Your email address will not be published.