Skip to content

Interview. Captieux : “Rugby and Bulls, c’est le partage”, insists Stéphane Brethes

“Tout est bien sur les rails, donc nous sommes plutôt contents”, confirmed Stéphane Brethes and Victor Lamothe. (©Le Republicain)

Il a failu qu’on l’intercepte avant le coup d’envoi des festivités. It seems that on sait pertinemment qu’après, Stéphane Brethes n’aura plus de voix. For three days, the president of the association Renouveau et Tradition will be at the micro pour le grand retour de Rugby y Toros, à Captieux (Gironde). The fair will debut on Friday June 10, 2022 and will probably end late at night, Sunday. Ce will be the premiere pour le nouveau consultant taurine, Victor Lamothequi a préparé, avec les organisateurs, une novillada aux petits oignons.

Avant ce rendez-vous incontournable, Stéphane Brethes and Victor Lamothe confient au Republicain Sud-Gironde.

Act : To the approche d’une nouvelle édition de Rugby y Toros, comment est le moral?

Stephane Brethes: Très bon, forcement! More than ever, nous sommes dans les starting-blocks après deux années compliquées. Nous n’avions pas voulu vivre des années blanches, donc nous avions proposé des événements. Mais aujourd’hui, notre joie de revoir Rugby y Toros dans sa forme traditionnelle est grande. Cela nous tient à cœur de préparer quelque chose d’exceptionnel. Notre souhait est de faire plaisir à tout le monde. Alors, on se décarcasse encore plus. Tout est bien calé. Nous avons eu de très bons retours. Tout est désormais bien sur les rails, donc nous sommes plutôt contents.

Pour vous, Victor, c’est une première…

LV: Oui. Mais depuis mon arrivée dans les rangs de l’association, je ressens une très bonne ambiance. Je ne suis pas du genre stressedé. Je ne suis qu’un de plus au sein de l’association. Alors, j’essaie d’contributor ma pierre à l’édifice, ma vision. Evidemment, nous avons tous envie que ça marche, que les gens viennent et prennent du plaisir.

« On a pris des claques, mais les benévoles sont restés et on a su maintenir le cap »

Revoir Rugby y Toros, sous cette forme, c’est forcement un soulagement. Pouvez-vous nous raconter les deux dernières années?

SB: Eh bien, pendant deux ans, cela n’a pas évident. More nous planes deux options. The premiere, c’était to go up. Mais ça, ce n’est pas vraiment le genre de la maison. La deuxième, c’était de faire quelque chose de nouveau. C’est pour cela que nous avons maintenu le lien avec les aficionados à travers des jeux, sur internet. Et puis, on a surtout organisé deux fiesta campera que ont contribute beaucoup de satisfaction. Alors, oui, les deux années passées ont été dures car nous n’avions pas de visibilité. On a pris des claques. Mais les benévoles sont restés et on a su maintenir le cap.

Parlons de cette nouvelle edition. Faire come des Alcurrucen, à Captieux, c’est quand même un joli coup.

LV: VL : Oui, these steers are sont issus d’une premier plan livestock. Pour le retour des novilladas à Captieux, nous avions envie de marquer le coup. Les Alcurrucen ont participated in several bullfights after the debut of the season, pour huit oreilles. S’ils continuent sur leur lancée, cela pourrait être très beau à Captieux.

Côté novilleros, Captieux goes to accueillir the triomphateurs du Sud-Ouest et du Sud-Est…

LV: Concerning Yon Lamothe, mon frère, sa présence n’a pas été discussée. The commission cartel m’a fait part de son envie de him. L’an dernier, ici même, il avait graced a bull. Et il est le triomphateur du Sud-Ouest, donc cela a été très vite réglé (rires). Yon is en train de réaliser a très bon debut of the season. Christian Parejo, l’autre triomphateur, c’est également du solide. Il a triomphe à Béziers, a coupé trois oreilles et une queue à sa première bullfight in Spain. Lui et Yon n’ont jamais toréé ensemble. Ce sera donc une première. Quant au troisième novillero, Jorge Molina, will be a true discovery. Il s’agit d’un torero qu’on n’a jamais vu ailleurs.

Videos : at the moment sur Actu

Comment at-il été choisi?

LV: Nous avons reçu beaucoup de candidatures. Après une phase de presélection, une petite liste s’est dégagée. Et le choix final s’est porté sur lui. Jorge Molina, l’an dernier, c’est vingt oreilles en huit heifers. Il a très envie to come fouler I roll capsylvain. Sur le papier, tout semble réuni pour un gran momento. On a de bonnes sensations. Mais il nous faut rester humble.

« Les Argentins vont rester trois jours à Captieux »

Côté rugby, le public va être gâté.

SB: SB : On my petits plats dans les grands, I confirmed it. D’abord, le samedi matin, il y aura un tournoi de rugby à cinq ouvert à tous. Aux aguerris, aux neophytes, aux joueuses, etc. Le but, c’est que tout ce petit monde goes back sur le prré André-Durantau pour toucher la béchigue. On aura pas loin de vingt équipes. Et puis, in début d’après-midi, with aura a match of rugby féminin à 7, in lever de rideau…

Et puis, il ya ce match, between the Gasconha Selection and the Argentine selection of joueurs évoluant in Europe. Comment-once vous fait pour faire come ce beau monde à Captieux?

SB: Lisandro Arbizu, figure of the Pumas who entered the selection team, joined Brive avec Régis Sonnes, at the tête of the Gascona Selection. C’est comme ça qu’on est arrivés à faire come cette équipe argentine. On est en train de nouer quelque chose d’assez fort avec la communauté argentine. On a cette culture commune, cet amour du partage. J’en veux pour predicts that the Argentinians are not coming to dispute a match. Ils vont rester during three days in Captieux. Et ça, ça nous plaît. Rugby and Bulls, c’est ça. C’est le partage. Que les Argentins parlent avec les autochtones capsylvains. That the gens are retrouvent, parlent, échangent, rigolent.

.

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre Le Républicain Sud-Gironde dans l’espace Mon Actu . In one click, after inscription, you and retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.