Skip to content

Kader Nouni | Le Barry White du tennis

À eux seuls, ses « Deuce » et « Time » font partie du spectacle. Entretien avec Kader Nouni, arbitrator for the figures of proue dans le world du tennis.

I published on February 26

Frederick Duchesneau

Frederick Duchesneau
the press

Useless to see you. Dès le premier appel, on sait qu’il est en service.

Les mordus de tennis recognized the voice of Kader Nouni instantly. Cette voix basse, grave, maintes fois associated with Barry White’s celle dans les médias, voire dans des montages conçus par des amateurs.




« J’en ai vu un ou deux, je crois, admet l’arbitre français, en entretien vidéo avec La Presse, à la mi-janvier. En plus, je suis fan de lui, j’aime sa musique. »

S’il ne semble pas convaincu de la parenté entre son timbre et celui du célèbre chanteur américain – il n’en a pas la prétention, du moins –, Nouni assure ne pas être las de se faire parler de sa voix, bien que cela lui colle à la peau depuis des lustres. Ayant rejoint la WTA en 2008, il est le membre le plus ancien de l’équipe actuelle des arbitres de chaise du circuit.

« Qu’on parle d’arbitres sans qu’il y ait de problème, c’est une bonne chose déjà. Ensuite, cette voix, ça fait partie de moi », indique l’officiel, aussi décontracté assis dans son salon que juché sur le court central.

On a la voix qu’on a, en effet, cela va de soi. N’empêche, difficile de ne pas le soupçonner de jouer un peu avec cette marque de commerce…

« Sur le moment, je ne me pose pas la question, rétorque Nouni. Déjà, à la base, on dit aux jeunes quand ils commencent l’arbitrage qu’on n’annonce pas le premier point comme le dernier point. Le premier jeu du match, on ne va pas l’annoncer de la même façon qu’à 5-4 au cinquième set. Moi, c’est comme ça que j’ai appris, donc c’est comme ça que je fais.

« Ensuite, il y en a qui sont toujours linéaires et qui eux, par contre, vont arbitrer de la même façon du premier au dernier point. Moi, ce n’est pas mon truc. Chacun a sa personnalité, la mienne a été effectivement de suivre un petit peu le fil du match. »

Je ne dirais pas que j’en joue, mais j’aime bien coller au moment. On peut dire ça comme ça. J’aime bien quand la voix colle à ce qui se passe.

Kader Nouni

En quelque sorte la philosophie de l’arbitre qui, jusqu’à un certain point, fait partie du spectacle. Par opposition à celle qui prône plutôt que l’officiel doive s’effacer au maximum.

Il rit. « Si je te dis que j’ai envie d’être effacé, tu vas me dire : “Kader, ce n’est pas possible !” À l’époque, on me remarquait parce que j’avais l’afro et la voix. Aujourd’hui, je perds mes cheveux, mais j’ai la barbe et j’ai toujours la voix ! J’essaie de prendre du plaisir. Après, effectivement, les gens peuvent se dire : “Il en fait un peu trop, il joue un peu trop.” Mais le plus important, c’est qu’au final, je fasse un bon job. Si, en plus, les gens prennent du plaisir avec ça, why not ? »

La fin des juges de ligne

Kader Nouni, né à Perpignan, en France, de parents d’origine algérienne, s’est intéressé au tennis en bas âge. Dans le sillage de son frère aîné, en fait.

« Il a vu Yannick Noah gagner Roland-Garros [en 1983], puis il a voulu faire du tennis », raconte l’arbitre. Him frère, Miloud, at alors 11 years, lui, 7.

At the end of the années 1980, début des années 1990, le tennis coûtait très cher, évoque Nouni. Or, they are the club of the cherchait des arbitres pour le tournoi local. C’est ainsi qu’il a mi pied dans le métier. Pour payer ses cours de tennis from him.

J’étais très jeune. J’avais 12, 13 ans quand je suis monte sur un chaise d’arbitre.

Kader Nouni

« At the time, on arbitration in the club tour and in the team tour, for example, for the French of 45 years. Et si jamais on arbitrait plusieurs fois dans la ligue dans l’année, on pouvait postular pour aller à Roland-Garros. Donc, beaucoup font ça. Beaucoup de juges de ligne de Roland-Garros sont déjà des arbitres dans leur club. »

Voilà qui pose le problème de la relève en arbitrage au tennis professionnel. Le problème potentiel, du moins. Puisque, comme on le sait, les juges de ligne tendent à shootaître au profit d’appels exclusively électroniques.

« Pour l’instant, ça va. More, effectively, it is a little complicated, it seems that it is the end of the juges de ligne, it is difficult to find the arbitrators, at the end. On commence tous as long as you play de ligne. On passe sur une chaise et on ne fait que la chaise? No N. À l’époque, c’était ça, mais plus maintenant. When I started, the failure of another juge de ligne d’abord, et après, on faisait les chaises. »

Well qu’il ait arbitraté très jeune localement, Kader Nouni a donc aussi fait ses classes comme juge de ligne. À son de him premier Roland-Garros dans ce rôle, il n’avait que 16 ans…

Alors, que pense-t-il de leur disparition progressive?

« Apparemment, c’est l’avenir, on ne peut pas trop lutter, dit-il en riant. L’erreur est humaine, donc on est censés en avoir moins. Et les joueurs ont l’air d’être un peu plus calmes puisque la machine a le dernier mot. »

Force, cette machine n’est pas absolutely infallible. More, c’est indéniable, the Hawk Eye technology is trompe moins souvent que l’œil humain.

A plus for the reliability of the apps. Cela dit, avec the disparition des juges de ligne triggered également le travail d’équipe, le contact humain.

« Ah, bien sûr, ce n’est pas la même chose. Quand on arbitre sur un terrain où il n’y a pas de juges de ligne et qu’on est tout seul, ce n’est pas funky », Illustrious Nouni.

Mais il n’ira pas jusqu’à affirmer que cette évolution rend, en quelque sorte, le travail d’arbitre de chaise plus ennuyeux.

On va dire différent. Comme toujours, c’est une question d’habitude. Au départ, ça fait bizarre, puis au final, on s’y fait. On s’y fera.

Kader Nouni, à propos de la disparition des juges de ligne

In light of the nature of the surface, the derniers Gaulois were obviously the leaders of tournois sur terre battue. Roland-Garros at tete. Kader Nouni lui-me aurait benefited from the presence of an electronic appel system, alors qu’il a été au cor d’une controverse sur le tout dernier point of the most recent finale féminine du Grand Chelem parisien.

More uniformity of electronic routes on all surfaces is probably not a question of temps.

“Je ne peux pas lire dans le futur, mais en tout cas, on en prend la direction”, observe-t-il.

« A dingue ambiance »

Kader Nouni has obtained the premier international grade at the debut of the winery. Des tournois, des matchs, il en a fait des milliers.

Il aime certains tournois pour l’ambiance, d’autres, pour la ville, ou encore les conditions.

Récemment, I particularly appreciate the WTA Finals played this November, in Guadalajara, Mexico. Plus d’un an et demi après le debut de la pandémie, renouer avec un enthousiaste public s’est révélé plus que bienvenu.

C’était une ambiance de dingue. Ça fait du bien pour tout le monde.

Kader Nouni, à propos du retour des spectateurs dans les gradins, lords of the WTA Finals

In January, Nouni allowed himself a family break after those years, d’où son absence in Australia.

At the end of the interview, I actually tried to share an anecdote involving a joueur – retraité, évidemment. in vain

« It seems that moi, je suis encore actif. Sans compter que des retraités, ça peut revenir au jeu… », justifie-t-il.

Il n’ira donc pas sur ce terrain-là. Pas pour l’instant.

« Quand j’arrêterai ma carrière d’arbitrage, je balancerai des noms ! »

Leave a Reply

Your email address will not be published.