Skip to content

La Ferté/Bagnoles lancée, L’Aigle freiné

Après Douvres, La Ferté-Macé/Bagnoles enchaînent par une nouvelle victoire, sur le même rating (4-1), face à Lisieux contraint de baisser pavillon face à la domination des Ornais. « On this dans la continuité du match précédent, contemplate l’entraîneur fertois Stéphane Périnet qui décode, At a second donné, on a peu le contrecoup d’une demanding preparation et dont on récolte les fruits aujourd’hui. Avec la confiance aidant, on réussit des choses que l’on n’arrivait plus à faire. Mais avant tout, c’est cette power collective et débordante ensemble qui modifie les rapports de power».

Pour autant pas de triomphalisme, tant s’en faut, après ces deux succès probants, contre des adversaires, loin d’être des faire-valoir, qui permettent aux partenaires de Baptiste Pichereau, auteur d’un triple contre Lisieux, de se rapprocher à deux factors du chief Bourguébus. « Il suffit d’un ou deux petits écarts, et on peut très vite se retrouver en difficulté », alert the coach fertois que toutefois peu s’appuyer sur un effectif de qualité et quantité, avec chaque publish doublé.

Tenu en échec pendant plus d’une heure, tout s’est décanté dans le dernier quart d’heure de la fin du match. « On a fait l’entame qu’on souhaitait faire, avec un premier however. Mais sur une glissade on se fait égaliser après la pause. Néanmoins, derrière, on a pressured les choses pour finalement reporter une victoire, peut-être giant, mais méritee »contemplate Stéphane Périnet.

Dimanche prochain, les Fertois seront en déplacement à Bourguébus for a brand new match au sommet contre le chief du championnat.

Les Aiglons brown

Les hommes d’Hugo Dupont sont revenus bredouilles et fanny, en perdant (2-0) à Bretteville-sur-Odon. « Cette défaite me rappelle a peu celle de l’an dernier chez nous que nous avait contrariés dans la course à la montée. À titre personnel, elle avait eu du mal à passergrimace l’entraîneur aiglon, toutefois sans conséquence pour l’problem finale. Mais c’est le soccer! »

« On a manqué de réalisme, mais aussi d’expérience en début de rencontre, Hugo Dupont trusts. Automotive si on l’on est plus altruiste et decided, avec un ou deux buts d’avance la suite du match n’est plus la même. Non, on n’a pas snobé l’adversaire, extra unconsciously, on s’est dit qu’on finirait par parvenir à nos fins. »

C’était sans compter sur les uncommon offensives, et les montants ou transverse bars, nor les coups du kind d’un coup de pied arrêté des Brettevillais que finissait au fond des filets des Ornais. Puis une passe en retrait mal assurée au milieu de terrain concludes avec la même problem que le coup franc précédent. Deux boulettes fatales aux Aiglons pour une défaite que les ramène à trois longueurs du premier non-relégable.

« En seconde période, on les bouscule fort, pendant une bonne quarantaine de minutes. Avec des conditions et events, mais sans finition, ni malice… Certes, c’est la magie du sport. J’aurai préféré perdre dans d’autres Circonstances. D’où l’amertume et les regrets qui predominent », Resume Hugo Dupont who expects gommer shortly cette sortie ratée par un succès plein d’autorité.

technical information

La Ferté-Macé/Bagnoles – Lisieux : 4-1 (1-0). Buts : Pichereau (25′, 85′, 90′ + 2′), Schweitzer (75′).

Bretteville-sur-Odon – L’Aigle : 2-0 (2-0).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *