Skip to content

L’Alliance will return in 2023

Ayant connu un succès aux guichets, l’Alliance a fait sa place dans le paysage sportif Montréalais à sa première saison et on peut déjà affirmer, sans craindre se tromper, that the club will return in 2023 au sein de la Ligue elite canadienne de basketball (LECB).

“C’est confirmed à 100% : nous serons de retour l’an prochain et on travaille déjà sur la prochaine campagne pour améliorer encore plus l’expérience”, tranché the vice-president of operations Annie Larouche, mardi, lors du bilan of season of l’equipe.

With a moyenne arrondie à 2,900 spectators for a home match, the Alliance represents the formation that ayant écoulé le plus de billets dans the LECB. Also, Larouche goes further in imagining a long-term future at the Verdun Auditorium.

«Les partisans sont là, ils ont aimé ce qu’ils ont vu et je suis convaincue que c’est une belle histoire que commence pour longtemps», at-elle ajouté.

a soulagement

Femme d’action, Annie Larouche told her that she attended at the time of her implication for the venue of a basketball team in Montréal. Associée aux Alouettes de Montréal pendant 25 years, d’abord avec l’équipe de «cheerleaders» puis au sein des relations communautaires, elle était determined à mener le bateau à bon port. Malgré le travail acharné, on ne pouvait qu’espérer une réponse positive du public.

«Soulagement est un bon mot, at-elle avoué, mardi. I would say that I am soulagee et rassurée. Avant le début de la saison, plusieurs me disaient “on va aller voir ça” et ils sont vraiment venus.”

«À notre dernier match alors que nous étions en 10e [et dernière] Position au classement et que c’était assuré qu’on ne ferait pas partie des finales, on faisait quand même salle comble, ajouté Larouche. Ça signifie beaucoup pour nous.”

Gagne ou perd…

Sur le terrain, l’Alliance a effectivement peiné avec un fiche de 4-16 à sa première saison. General director Joel Anthony can’t be fully satisfied, but he knows that they are his club and he’s not even blessed. On the contrary, in addition to the results, he was recognized as the autant of the popularity of the team and the loyalty of amateurs.

«I have never been to the support of the partisans, the oldest player in the NBA, vainqueur de deux championnats avec the Miami Heat in 2012 et 2013. Peu importa si on gagne ou si on perd, il y avait toujours les encouragements.”

Lavandier souhaite revive

Anthony, who will return as directeur général, does not want to confirm how much in the future de l’intraîneur-chef Vincent Lavandier, mais il a laissé poindre sa satisfaction face au travail accompli.

«À l’automne, on va en parler plus, mais nous sommes contents, a mentionné Anthony, à ce sujet. On va aussi se rencontrer, Vincent et moi, avant qu’il parte pour les vacances.”

«Ma volonté, c’est de continuer dans la ligue, car je sais que pour constructore quelque chose, on ne peut pas le faire en deux mois et demi, a pour sa part émis Lavandier, lors de son point de presse avec les journalistes . Je suis resté dans des clubs pendant plus de cinq ans et la première année, c’est plus complicated. La découverte est belle, mais il faut aussi avoir de la continuité pour obtain de la progression.”

Montreal: basketball city?

The culture of basketball looks good in Montréal and a strong image of the presence of certain joueurs d’ici évoluant dans la NBA à différents matches de l’Alliance.

Luguentz Dort, du Thunder d’Oklahoma City, et Chris Boucher, des Raptors de Toronto, ont été vus à l’Auditorium de Verdun au cours de l’été, tout comme le jeune Bennedict Mathurin, selected sixième au total par les Pacers de l’Indiana lors du plus récent repêchage.

«Nous étions vraiment heureux de les voir, d’autant plus que ça venait d’eux,» indicated Annie Larouche, vice-president of operations at formation montréalaise. On n’a pas eu à courir après les invitations et supplier les joueurs sous pretexte que ça paraîtrait bien. Ce sont eux qui demandient à come assister aux matches.”

«Ça en dit beaucoup, ça signifie qu’ils croient en nous, ça nous donne une crédibilité, according to Larouche. Ils sont là pour encourager nos joueurs, mais le talent local aussi. Ce sont tous des gars de Montréal et certains se connaissent entre eux. Pour nous, ça vient confirmer qu’on fait les bonnes choses.”

Joel Anthony, director general of the Alliance, also wanted to see Dort, Boucher and Mathurin for their interest in the Alliance.

«Plusieurs joueurs de notre ville et de notre province jouent dans la NBA et d’avoir leur support, ça demontre that the basketball culture is well present in Montréal, at-il dit. Nous sommes fiers d’avoir pu les accueillir ici.”

Still doute pour Laroche

The joueur de l’Alliance Hernst Laroche n’a jamais douté que Montréal pouvait accueillir a basketball club, avouant au passage they wish to return in 2023 après la poursuite de sa carrière in Tunisie à compter de septembre.

“I know you let Montréal be a basketball city, I don’t know what happened, I noticed, about the successes of the team at the wallet. There is another team in the league available to support the partisans. Je savais dès le debut que ç’allait marcher.”

«Il already a large bassin de basketball partisans à Montréal, c’est clair, a pour sa part I observed l’intraîneur-chef de l’Alliance, Vincent Lavandier. Il ya une culture de basket et je le voyais aussi à l’extérieur de l’Auditorium de Verdun avec tous ces jeunes qui pratiquent ce sport dans les différents quartiers.»

Leave a Reply

Your email address will not be published.