Skip to content

Le feu du Biarritz Olympique et Colomiers (48-31)

Les joueurs de Shaun Sowerby ne sont pas fait prier et sur leurs qualités de vitesse, de passes, de crochets des Jonas, Fariscot, Germain et autres Cadot et d’un peu d’opportunisme, ils ont provided à Aguilera un florilège d’ essais qui enfonçait à chaque fois un peu plus la tête des Columérins sous l’eau. Pour cette fois, along with the copy, la victorious était au rendez-vous et le Monsieur Loyal de la Professional D2 autorisait le BO à réintégrer le prime 6 pour la première fois de la saison. Il rattrape ainsi son adversaire du soir à la quatrième place.

joie crispée

Malgré le changement dernière minute avec la montee de Tomane du financial institution au terrain à la place de Perraux touché au mollet à l’échauffement, la hâte de se rattraper de la défaite frustrante d’Agen s’est vite vue dans les jambes des trois quarts biarrots. Par deux fois, sur lancement en touche dans les 22 mètres de Colomiers, the persistence et la justesse des choix permettaient aux locaux de franchir la ligne. Par Jonas dès la septième minute après une belle passe sur un pas de Germain puis par Fariscot, jeune ailier que se paye une tranche de temps de jeu depuis le début de saison, laissé seul sur son aile et à la réception parfaite d’une sautée du même Germain (25e, 12-10).

Entre les deux, il y avait quand même eu un petit relâchement aux airs de dangereuse décontraction que offrait l’opportunité aux joueurs à la colombe de revenir d’abord à égalité (7-7, 13e) puis de passer devant par le pied de Girard (7-10, 18e). Mais le public avait à peine le temps de voir la pression monter que le renvoi de l’essai de Fariscot était instantly réceptionné par Cadot que recasit al terrain avant de passer à Tomane que transmettait à Tyrell pour le troisième essai.

A renvoi, an essai et l’addition allaient encore s’alourdir pour les visitaurs après une interception de Fariscot que laissait Aurrekoetxea concludes. Trop pressé d’en découdre comme il l’avait dit avant le match, le heart Maurino se laissait aller à un mauvais geste inutile sur le demi de mêlée biarrot et concluait son retour sur les terrains après huit mois d’absence par un carton rouge (26-10, 29e)

Le double de Fariscot

La mi-temps se passait avec le sourire mais encore un peu crispé puisque sur la sirène, a ballon porté de Colomiers les avait ramenés à quelques longueurs du BO et avait privé le basque du bonus offenses.

Mais hier soir, pour rassurer tout le monde, il suffisait d’appeler Fariscot (20 ans). Comme pour être sûr de tenir le rang de Barry (blessé aux cervicales), of 12 years are nonetheless from him, le jeune basque d’Ustaritz plant a double (45e, 31-17) et offrait de nouveau le bonus aux siens. «Dis donc, il est gaulé comme moi cet ailier», avait-on entendu dans les tribunes lors de ses premières apparitions of him. Comme quoi, tous les physiques ont encore bien leur place sur un terrain de rugby.

Bonus Sauve

Autour de lui, les Biarrots étaient gonflés à bloc par cette implacable efficacité que avait fait défaut la semaine dernière et ne cessaient d’attaquer la protection columérine. She was the pressure after the debut of season extra, decreased to 14, she didn’t have the grand-chose face in Biarritz-là. Pour ne pas faire de jaloux, Speight plantait lui aussi son essai de el (55e, 38-17), de quoi faire ressortir toutes les chansons du répertoire des golf equipment de supporters.

La défense des rouge et blanc elevait elle aussi son stage mais se voyait transpercer deux fois dans les dix dernières minutes faisant remonter le palpitant et surtout s’envoler le bonus (38-31, 73e).

Touché mais pas mort, Colomiers comptait bien faire peur à son hôte du soir jusqu’à la libération, et le bonus offense retrouvé grace à l’essai inscribed by Artru (43-31, 75e). Pour le relachement qui aurait pu leur coûter un level précieux, il serait sévère d’en vouloir aux Biarrots. Extra on Professional D2, the leçon jacket is nice to put on.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *