Skip to content

Le football brésilien tourne le dos aux entraîneurs noirs

Le Brésil, accustomed to acclamer de stars du football noires comme Pelé, n’a quasiment que des entraîneurs blancs dans ses clubs, une des consequences du racism que mine encore le pays, dernier d’Amérique à avoir abolish l’esclavage.

Goias is the seule des vingt équipes de première division brasilienne à être directed cette saison par un entraîneur noir, Jair Ventura, fils de Jairzinho, mythique attacking champion du monde in 1970.

Le plus souvent, des saisons entières deroulent avec uniquement des techniciens blancs aux commandes des clubs de l’élite, dans un pays où la population noire est majoritaire – et ultramajoritaire en ce qui concerne les joueurs sur le terrain.

«Ce qui m’interpelle, ce n’est pas tant le fait qu’il n’y ait pas d’entraîneurs noirs (…). Le vrai problème, c’est que ce débat est inexistant au sein du football brésilien”, declared Marcelo Carvalho, director of the Observatoire de la discrimination raciale dans le football.

“The Brazilian society is shocked by the absence of noires aux posts à responsabilité. Le football reflète notre société raciste», explain-t-il à l’AFP.

Les noirs et métis represent 55.8% of the Brazilian population, more seulement 24.4% of them in Parliament and 29.9% of cadres dans le marché du travail, according to the Institute of Statistics IBGE.

The Seleçao, quintuple championne du monde, n’a eu que deux sélectionneurs noirs

Dans le dernier pays d’Amérique à avoir aboli l’esclavage, en 1888, les entraîneurs noirs ayant directed de l’élite clubs ces dernières années comptent sur les doigts d’une main: Andrade, Cristovao Borges, Marcao, Roger Machado and Jair Ventura.

Even if Brazil is considered the champion of the world in the valse of entraîneurs, three peu de techniciens noirs sont embauchés lors des multiple changes a la tête des équipes en cours de saison.

Certains ont disparu de la circulation alors qu’ils avaient fait leurs foresees, comme Andrade, champion du Brésil à la tête de Flamengo in 2009.

The Seleçao, quintuple championne du monde, n’a eu que deux sélectionneurs noirs, Gentil Cardoso (1959) and Vanderlei Luxemburg (1998-2000), who are here, the later they are recognized as a man noir.

“I was already a préjugé, très enraciné, structurall, (…) contra les entraîneurs noirs, et il faut lutter contre ce préjugé”, declared the current selectionneur Tite, in October.

Contrairement à la plupart des joueurs, les entraîneurs exercent un vrai pouvoir au sein des clubs, ce que expliquerait selon los experts les préjugés hérités de l’esclavage, que remettent en cause leur capacité de meneurs d’hommes.

«Au moment of the abolition of slavery, les personnes noires ont été livrées à elles-mêmes, sans une politique pour leur donner des opportunités. Dans l’imaginaire collectif, les Noirs sont absents de cercles du pouvoir et des posts à responsabilité parce qu’ils n’y aspirent pas, ou parce qu’ils ne possèdent pas les qualités intellectuelles nécessaires”, insists Marcelo Carvalho.

Quotas

Entraîneur de Gremio, historical club du sud du Brésil recently relegated to deuxième division, Roger Machado, 47 years old, confides that he is regularly a victim of racism, he is parfois pris pour un garde du corps de sa fille métisse.

«Les premières fois où j’ai été limogé, on disait que je n’étais pas capable de gérer l’effectif, alors que, quand j’étais joueur, j’étais souvent capitaine et j’étais justement loué pour mes qualités de meneur d’hommes”, raconte-t-il à l’AFP.

If the anti-racist lutte continues to advance in the last years in Brazil, Machado does not voit for the même élan du côté du football.

Il ya encore beaucoup de marge pour que les joueurs et entraîneurs s’imliquent plus, mais je ne leur en veux pas. Les joueurs sont conditionnés pour ne pas pronounce sur les sujets que ne touchent pas directly au terrain”, poursuit-il.

Sociologist Danielle Cireno, from the Federal University of Minas Gerais, believes that the change will pass for an anti-racist education and strong public policies in the world.

«Nous avons des quotas pour les Noirs dans les universités, dans les concours de la fonction publique. Pourquoi pas pour les entraîneurs?” dit-elle.

Le Brésil n’est pas une exception: lors du dernier Mondial, in 2018, seule une des 32 nations en lice, le Sénégal, avait un sélectionneur noir, Aliou Cissé.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.