Skip to content

Le rugby, le nouvel The golden africain

If football has long been the dominant sport in Africa, an autre is in train de ce faire une place de choix dans ce domaine: le rugby. I played jusqu’au 10 juillet dernier à Marseille et Aix-en-Provence, l’Africa Cup permet de mettre en lumière ces nouvelles pratiques et aspire à créer des vocations.

« Le fait d’organiser notre Africa cup en France es un choix logique puisque nous devons développer le rugby africain et lui donner une visibilité. Avoir cette opportunité à un an du mondial et sur un site que va acceillir des matches internationaux, c’est une aubaine pour nous, mais également pour les joueurs. » Explain the 30th June the president of Rugby Africa Khaled Babbou.

If le rugby africain s’est longtemps I concentrated on Namibia et in South Africa, d’autres pays are intéressés depuis quelques années. Ainsi, l’Algerie et Burundi sont les deux nouveaux à disposer d’un statut de membre à part entière of the fédération internationale. A premiere stage that is coming from 19 African countries that are associated with 128 countries that are members of the International Rugby Federation.

A plan to encourage the youth to start with rugby

Ces objectifs ne sont pas les seuls entrepris par les hautes-instances du sport au ballon Ovale. The strategy of the African federations is advantageous for raising awareness among young people and women. A paying strategy that is retrouve également lorsque les chiffres sont évoqués. In 2012the joueuses de rugby registered représentaient pas moins de 50,000 people alors qu’elles avoisinent them 350,000 later 2020. A chiffre qui doit s’accompagner d’infrastructure de grande qualité. « The African Federation does encore faire plus in termes d’infrastructure pour accompagner les jeunes et les femmes. Il already a monumental living à condition that the communication is more important » explain le joueur ivoirien Eugene N’zi.

Max Brito, Ivorian rugby player paralyzed after a collision with a tongien lors de la coupe du monde 1995. Credit: LÉquipe.

Une donnée pas si étonnante quand on connaît le projet « a global sport for everyone » that the federation internationale de Rugby a souhaité mettre en place. Ce plan, établit un cadre pour la poursuite du développement et de l’expansion du sport. A plan that will support the federations and the regions by reinforcing their capacities and competencies. An operation that is registered in the idea of ​​the federation to savoir faire du rugby un sport mondial pour toutes et tous.

Mais cette expansion ne peut pas se faire sans de acteurs référents du monde du sport à 15. « In Afrique, rare sont les joueurs que font la promotion du rugby. Des gens comme l’ancien joueur ivoirien Max Brito, il n’y en a pas assez. Pour donner envie aux jeunes, il faut des opérations de sensibilisation plus importan avec des anciens joueurs internationaux comme Thierry Dusautoir o encore Siya Kolisi pourraient permettre de sensibiliser sur ce sport et susciter des vocations » questioned Eugène N’zi.

An operation that the Algérienne and Burundaise federations have begun to meet in place. Member à part entière de Rugby Afrique, ces dernières n’ont pas hesité à faire des lasting programs de rugby féminin et de dveloppement. Le Burundi ne compte pas moins de 2750 licensed joueurs et esta membre de Wold Rugby depuis 2004. Une donnée qui vient s’ajouter aux 80 men’s teams and 40 women’s teams member after 2019.

A variant that compte, le seven ou rugby à sept

If aujourd’hui le rugby est un peu plus développé qu’avant, c’est aussi et en grande partie grace à l’apparition du rugby à sept. « Cette forme de rugby peut-être vraiment bénéfique pour les femmes et les jeunes joueurs » juge Eugnène N’zi avant de continue « Les jeunes joueurs devraient tous commencer par le seven, cela leur permettrait de se rendre vraiment compte de leurs niveaux. L’objectif est clairement de faire émerger des jeunes joueurs talentueux, de les former en Afrique et après de pouvoir les vendre dans les plus grands championnats mondiaux. » Pour rappel, le rugby à sept à permis à des nations comme le Kenya ou encore l’Algérie de se faire une place de choix dans ce sport et d’integrate la world rugby.

L’Africa Rugby Cup, an autre facteur de développement

Pour facilitater cette promotion, la fédération n’hésite pas à mettre en place des tournois qualificatif. A strategy that allows Namibia to fight in Kenya 36 to 0 and to qualify for the World Cup 2023. A veritable possibility of accroître portée and the diversity of Rugby à l’international. The souhaite federation that all the members benefit from a cadre et soutien adéquats pour pour suivre leur croissance et leur développement.

Des equipes tel que le Burkina Faso, you Senegalthe Cote d’Ivoirel’Ugandahe Zimbabwe, l’Algeriehe Kenyan et bien sur la Namibia étaient present lors de ce rassemblement. Le Kenya, quant à lui, must participate in a tournoi de repêchage en compagnie du Portugal Even so, the losers of the playoffs of the Amériques et Asia/Océanie zones. Néanmoins, cette initiative reste encore un elément isolé. « The Africa Rugby Cup is a bon moyen de faire connaître le rugby en Afrique, mais ce n’est pas assez. Très peu de pays africain, on communiqué sur cet événement. » report Eugène N’Zi. Ce dernier rapporte également, que la médiatisation sur ce type d’événement devrait être beaucoup plus important et ne devrait pas être concentrée sur un seoul média comme canal +.

Pour l’heure, ce tournoi à permis à la Namibie de gagner une place et de se positionner à la 24th place du world class.

Qualification of the Namibian issue of the Africa rugby cup. Credit : rugby Africa cup

Thibaut Eperdussin

Back to our derniers articles here:

Les derniers articles par La rédaction (tout voir)

Leave a Reply

Your email address will not be published.