Skip to content

les soignants de la légende du football played for involuntary homicide


JUSTICE

Il faut arrêter d’aller voir des médecins formed pour vous vendre des produits chimiques vendus par des laboratories que ne pensent qu’au profit et à …Lire plus

A judge from San Isidro (north of Buenos Aires) agreed to the requests in April du parquet, and returned in procès ces praticiens, parmi lesquels a neurochirurgien et medecin traitant, a medical doctor, a psychiatrist, a psychologist, a responsible infirmier, des infirmiers.

Maradona is diagnosed with a cardio-respiratory crisis on November 25, 2020 at the age of 60, Seoul, under medical treatment from a residence in Tigre, north of Buenos Aires, or was in convalescence after a neurosurgery for a bruise à la tête.

L’ancienne star du football souffrait de pathologies multiples: problèmes rénaux, au foie, insuffisance cardiac, détérioration neurologique et dependency à l’alcool et aux psychotropes.

The death of Maradona, I considered as one of the greatest geniuses of football, idolized in Argentine after the event reported in the Mondial-1986, created an onde de choc planetaire et bouleversé l’Argentine. Des dizaines de milliers de personnes avaient I participated in the funeral veillée de sa dépouille de el autour du palais présidentiel.

Les huit suspects sont revoyés devant a tribunal pour «homicide simple avec dol éventuel», an infraction that is characterized by a person who commits negligence tout en sachant que celle-ci peut entail la mort de quelqu’un.

Devront also compares the neurosurgery Leopoldo Luque, the psychiatrist Agustina Cosachov, the psychologist Carlos Diaz, the medical coordinator Nancy Forlini, the medical coordinator Mariano Perroni, the medical doctors Ricardo Almiron and Dahiana Madrid, the medical doctor Pedro Pablo Di Spagna.

Pas de date de procès

Dans ses attendus, Orlando Diaz judged that «chacun des accusés, por la place qu’il occupait spécifiquement dans la configuration globale (…) aurait exercé la co-maîtrise des faits», determined the final event «in Function des apports de chacun d’eux».

The magistrat relieved “l’absence d’interposition, de toute action salvatrice qui aurait pu empêcher la mort”.

Ils encourent des peines allant de 8 a 25 ans de prison mais devraient comparaître libre au procès, le parquet de San Isidro n’ayant never required leur provisional detention.

Acune date n’a été avancée à ce stade pour la tenue du procès.

Selon les procureurs, le personnel en charge de Maradona avait été «protagoniste d’une hospitalization à domicile sans précédent, totally deficient and reckless», et aurait commis une «série d’improvisations, de fautes de gestion et de manquements».

A recent expert report, produced in May 2021 by a medical commission for the caretaker, concluded that the old youth was “abandoned by sorts” by their son and daughter team, menant by a “period of ‘agonie prolongée’.

Les médecins «n’ont rien fait»

Les suspects avaient tous lors de leurs auditions, défendu leurs actions, dans le cadre de leur domaine de compétence, au chevet du champion. In renvoyant la balle dans le camp des autres professionnels.

Ainsi Leopoldo Luque, Maradona’s medical doctor and confidant, said “fier de ce qu'(il) a fait”, assurant à tout moment avoir “essayé d’aider” Maradona. Il était «médecin de famille, pas en charge de l’hospitalisation à domicile», avait souligné are avocat of him.

Le psychologue Diaz avait estimated that they are labor of specialist des addictions n’avait eu «any sorte d’interférence» avec le décès, celui-ci n’ayant eu «rien à voir avec une question clinique ou psychiatrique».

Et l’infirmière Dahiana Madrid, qui avait découvert Maradona sans vie, avait assuré n’avoir fait que «se conform aux indications des médecins». Il y avait «beaucoup de signaux d’alerte selon lesquels Maradona allait mourir du jour au lendemain. Et aucun des médecins n’a rien fait pour l’éviter », avait plaidé son avocat de la.

Le parquet avait ouvert une enquête, cherchant une éventuelle negligence ou imprudence, à la suite de déclaraciones de deux filles de Diego Maradona, pointant notamment du doigt le Dr Luque.

D’autres procédures retent pendantes dans le sillage posthume du légendaire footballeur: une procédure au civil, sur le partage de l’heritage de Maradona, aux cinq enfants reconnus. Et une procédure entre ses deux filles aînées et son de suvocat de su pour l’utilisation commerciale de la marque ou du nom.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.