Skip to content

L’exil forced d’Emmanuel Ngo Kana Suzama to percer in basketball

The adolescent of angolaise origin to réussi à démarquer parmi plus 80 joueurs lors d’une séance d’identification d’Under Armor Canada Elite à la mi-octobre. Ses prouesses de el sur le parquet lui ont valu une bourse d’études complète au sein de la prestigieuse United Scholastic Academyqui developpe les meilleurs basketteurs au pays.

Je ne vais pas lie, j’étais surpris. J’étais impressionné par moi-même, des efforts que j’ai mis pendant toutes ces annéesconfide l’ailier de 6 pieds et 7 pouces.

Moi, je suis croyant. C’est comme une prophétie que s’est réalisée, parce c’est ce qu’il a toujours aimé, c’est ce qu’il a toujours demandéraconte Antonio Dodao, le père d’Emmanuel.

Cette nouvelle opportunité implies toutefois un déménagement à Toronto, où le joueur de 16 ans sera logé dans une famille d’accueil à quelque 400 km de sa petite soeur et de ses parents.

« Me amis étaient excités, ils étaient contents pour moi. Ma mère, c’est difficile pour elle, car je suis son fils de ella et je pars vers une autre province. »

A citation of Emmanuel Ngo Kana Suzama, basketball player

Ce n’est pas facile de se détacher, surtout à cet age, mais c’est positif, surtout que c’est un garçon très fort psychologiquementsouligne M. Dodao d’une voix rassurante.

Antonio Dodao lui-me joué au basketball dans sa jeunesse, more the opportunities d’en faire plus qu’a simple passe-temps étaient plutôt limited in Angola.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

The imposing stature was the strength of the Gatineau Basketball Association (ABG), which was declared to be a même de ne pas pouvoir lui offer a similar encadrement, faute d’infrastructures pour accueillir les basketteurs de haut niveau.

À chaque année, un ou deux joueurs partent, mais ça devrait être zero. On devrait pouvoir donner l’opportunité à des dizaines de joueurs de briller sur la scène nationaleestimates Rico Lavoie, the general director of theABG.

Grand, rapide, athletic, with a good dribble and a good shot, Emmanuel is habitually the best joueur sur le terrain aux dires de son entraîneur. Dans la capitale canadienne du basketball, il devra mettre les bouchées doubles pour maintenir ce statut.

Ça sera un défi pour moi de jouer contre de meilleurs joueurs, mais je suis prêt à relieve ce défi, je n’ai peur de personneassure the nouvelle recrue of the United Scholastic Academy.

Plus d’opportunités en vue

L’ABG A récemment concludes an agreement with Under Armor Canada Elite in order to integrate the réseau de compétitions nationale dès le printemps 2022.

Ça va donner une occasion à une vingtaine de gars et une vingtaine de filles de Gatineau de jouer contre les meilleures équipes au paysexplain M. Lavoie.

Rico Lavoie in an interview with Radio-Canada.

The City of Gatineau doit allouer plus d’heures en gymnase à l’ABG in order to maximize the potentiel des joueurs de basketball de haut niveau de la région, according to Rico Lavoie.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Les athletes d’exception pourraient même être invités à faire partie d’une équipe de joueurs étoiles que voyage aux États-Unis during the summer period pour and before the crème de la crème du basketball.

Au cours des prochaines années, les basketteurs gatinois pourraient donc être plus nombreux à obtain des opportunités similaires à celle que vient de saisir Emmanuel Ngo Kana Suzama.

The main interest considers that the nouveau départ n’est que début de son histoire. Les premieres pages s’écriront à Toronto et la suite n’en tient qu’à lui.

Leave a Reply

Your email address will not be published.