Skip to content

Lorient peut-il maintenir le rythme ?

Lorient surprises son monde depuis le début de la saison. Après deux ans à lutter pour le maintien en fond de classement, Lorient enchaîne les victoires (huit succès pour deux nuls et une défaite cette saison), avec un jeu enticing et une réussite insolente, lui permettant de pointer à la 3e place de Ligue 1 derriere the Paris SG and the RC Lens. Les Lorientais peuvent même will rebuke the deuxième place aux Sang et Or in cas de victoire.

Les Merlus engrangent ainsi aussi effectively à l’extérieur qu’à domicile (13 factors au Moustoir, 13 factors en déplacement), contre leurs concurrentes de bas de tableau (Brest, Ajaccio…) que contre des équipes plus ambitieuses (Rennes, Lyons, Lille).

Une réussi que attiré des médias venus d’Allemagne, d’Angleterre, d’Espagne ou encore d’Italie pour percer le secret de Régis Le Bris, qui a réussi pour ses débuts comme entraîneur dans l’élite à tirer le meilleur de son groupe, sur le plan individuel et collectif.

Et les supporters n’en reviennent pas. “On a retrouvé un stade qui vibra, beaucoup d’engouement autour de cette équipe”, was rejouissait the week earlier than the president of the membership, Loïc Féry, assurant that Lorient avait encore “a fantastic margin of development”.

Be mefier des blessures

To attend for an additional encore aux avant-postes à la coupure de novembre-decembre, l’équipe devra défaire de Troyes, Good et Strasbourg et tete au PSG le 6 novembre.La semaine dernière, le null 0-0 contre des Rémois réduits à 10 pendant 45 mn amontré ses limits, sans entamer son morale.

« Les aléas de ce kind sont juste logiques. Ça ne remet pas in query la qualité de ce qu’on produit, sur les valeurs que dégage cette équipe », insisted Le Bris.
« C’est un bon level quand même. On ne va pas se prendre pour d’autres », a fait valoir the defender Julien Laporte.

Extra après avoir évolué quasiment avec une équipe kind pendant une dizaine de matches, Le Bris doit maintenant jongler. Il ya d’abord eu la suspension de Dango Ouattara, révélation du debut de saison en assault, et désormais les blessures.

Le capitaine Laurent Abergel s’est cassé le bras contra Brest, le précieux latéral droit Gédéon Kalulu souffre d’un mollet et Terem Moffi, puissante machine à buts relancée cette saison, s’est fait une entorse à la cheville droite contra Reims.« Ils sont dominants dans leurs posts respectifs. Cela is just not changed pas du jour au lendemain. Mais le groupe a des ressources pour créer autre selected », a assuré l’entraîneur.

Il sait faire confiance aux jeunes

Previously chargeable for the coaching heart, he’s the one who trusts younger folks, for instance of latest Théo Le Bris, milieu de terrain able to dividing completely different poles, auteur d’un however somptueux contre Lyon au début du mois .L’effet de nouveauté passedé, l’entraîneur va aussi devoir trouver remark continuer à surprendre ses adversaires.

« C’est regular que l’adversaire, à un momento, trouve certaines options (…). Les matches s’accumulent, les infos s’accumulent et le stage des matches monte d’un cran, toujours. Donc, il faut travailler à être moins foreseeable », at-il I defined.

Ainsi, Reims to his proposer un bloc compact et physique face auquel les joueurs de Lorient, plus jeunes et pour beaucoup plus frêles que la moyenne, se sont cassé les dents… comme ceux du PSG une semaine plus tot.

Dans un tel rapport de drive, «c’est difficile d’être dans le duel, alors ça doit passer par du jeu combiné et de la mobilité», defined l’intraîneur. Mais cela calls for « du mouvement, de la justesse, de la fraîcheur » et beaucoup d’énergie, at-il prévenu. Premier aspect of response on Sunday in Troyes (3pm).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *