Skip to content

MHR-LOU : the role of the plus in the most important data in the world of rugby

Les années passent et les datas prennent de plus en plus de place dans le sport professionnel. Le rugby n’y échappe pas. Before the LOU began on April 30 for the 24th day of the Top 14, the MHR remained in several consecutive matches. Maxence Ruffenach, “sport scientist” et préparateur physique au club, explain le rôle des données aujourd’hui.

The cadence is constant. Samedi, against Lyon, the MHR will dispute the first consecutive match. La fatigue s’installe. Physique et psychologique. More than ever, Philippe Saint-André requested the ensemble of his son staff and his vingt-deux members to pour mesurer l’état de forme de ses troupes of him. Entraîneurs, médecins, préparateurs physiques, kinés… Chacun whispered to the ear of the manager to give him the most information. Dans un sport plus professionnel et éprouvant chaque jour, l’intégrité physique des joueurs became the priority. In ce sens, technology becomes a primordial tool. Chiffres, dates, données… Des eléments aujourd’hui incontournables pour gérer un effectif.

À chaque entraînement, chaque match, les joueurs ont a GPS located between the two omoplates who measured tout a tas de données

Maxence Ruffenach (27 years old), one of the five physical trainers of the professional group, is specialized in the study of data that evaluates Chacun’s form. “A chaque entraînement, chaque match, les joueurs with a GPS located between the two omoplates that mesurent tout a tas de données: vitesse, distance parcourue, nombre d’accélérations… Mon rôle est de les analyzer. Et en fonction, je propose des objectives de séance pour la semaine”, explain frère de Romain, former talonneur du MHR (2016-2019) and currently in Biarritz. His mission, recently dans le rugby pro, allowed his Montpelliérain staff to calibrate the week. Et de planifier la fameuse séance à “haute intensité”, situaée souvent trois jours après le dernier match. “À l’entraînement, le but est parfois d’aller chercher des intensités most important qu’en match”ajoute-t-il.

psychology and physiology

Neanmoins, “Plusieurs paramètres rentrent en compte. Là, on arrive sur la douzième semaine consécutive de travail. Ce n’est pas la même chose que si on rerenait la saison. Il faut aussi savoir comment se sentent les joueurs”complete Ruffenach.

En plus des chiffres, avant chaque entraînement, le matin, chaque joueur passe un test. “Notre mission est de quantifier l’état de forme. On fait un état psychologique où chacun nous donne une note entre 0 et 5 sur le sommeil, l’humeur, les courbatures etc. Et un état physiologique. Tout est inscrit dans une application. In function, on adapt la séance”details Maxence, at the club after 2018.

Après, certains se connaissent tellement qu’ils arrivent à se gérer. Fulgence Ouedraogo par exemple

Le profil du joueur est aussi pris en compte. “Les antecédents de blessures, l’âge ou encore la maturation sont des données à ne pas negliger. Après, certains se connaissent tellement qu’ils arrivent à se gérer. Fulgence Ouedraogo par exemple. Il est très pro. Il fait tout pour être Le plus en forme possible en permanence. C’est un vrai athlète. Et dès qu’il ressent le besoin de lalentir, il le fait”, added Ruffenach. Finally, at the end of chaque séance, chacun peut s’amuser à regarder ses statistiques personnelles. “Ils sont assez friands de ça”, sourit Maxence. If quelques-uns n’ont pas fill leur quota, du rabe de physique leur est imposé.

Also read:
Benoît Paillaugue : “Pour Fufu, Guilhem, Louis… J’ai envie de gagner, ils le méritent”

If toutes ces datas prennent de plus en plus de place, tendant même à une individualisation des programs sur avenir à court terme, la vérité du terrain remains prioritaire. “Notre philosophie est de laisser le rugby au center de tout. Si je je propose une séance et que le coach sent qu’il peut l’écourter, aucun souci. On est dans l’échange en permanence. Franchement, entre nous, c’ is a democracy (sourire)Maxence concluded. Un homme de l’ombre, au même titre que les trois quarts du staff, mais dont le rôle est essentiel.

Leave a Reply

Your email address will not be published.