Skip to content

Montauban. L’USM fait profil bas avant d’aller à Provence rugby

the important
Les Sapiacains ont préféré laver leur linge comes out en famille depuis la défaite face à Grenoble. La révolution que beaucoup prédisaient n’a pas eu lieu. They volcan prêt à exploser s’est calmé, mais pour combien de temps…

A very abated supervisor, a common director who did the 100 pas sur la pelouse, seoul, pendant de très longues minutes, des sifflets dans un stade de Sapiac who n’est pas habitué aux mouvements d’humeur de ses supporters, lesquels supporters ont I made a decision to not cross the weekend weekend du côté d’Aix-en-Provence, the scenario is evidently that peu tendue du côté de Sapiac after the unbelievable defaite registered towards Grenoble, the three consecutive, who didn’t plunge the Sapiacains dans une zone extrêmement dangereuse, celle de la relegation.

Il n’y a certes pas le feu lac diront certains mais gageons que cette spirale dite négative ne doit pas trop durer. Greater than faut-il pour que les signaux s’inversent. Depuis vendredi, tout le monde a évidemment son petit mot à dire, the performances of l’USM ne laissant personne detached. Avant même la rencontre face à Grenoble, la folle rumeur de l’éviction de David Gérard en cas de mauvais résultat allait bon prepare et s’est même subtle comme une traînée de poudre dans les travées.

Autant I’ll say that a few of them thought that the supervisor wouldn’t be there for a very long time within the heures that overcome the defect. Ils en sont pour l’on the spot pour leurs frais puisque c’est visibly sur la stabilité that les directants (preferring and reply to any of our requests) ont determined to parier. Et comme il faut battre le fer quand il est chaud, dès samedi, employees et joueurs sont réunis à Sapiac non pas pour un entraînement d’après déroute mais bien pour inform them quatre vérités, based on our informations.

“On s’est dit les choses” at-on coutume de dire facilement quand les choses tournent vinaigre. Visibly, the languages ​​are seraient déliées, certains reprochant au employees de ne faire jouer que les mêmes joueurs, laissant trop souvent sur la touche d’autres qui, lorsqu’ils sont sollicités, manquent de rythme. A peu le chien who bit the queue nous direz-vous. Mais un sentiment de malaise qui semble s’être diffusé depuis quelque temps. Et il fallait sans doute que l’abcès soit percé. On verra dans les semaines qui viennent si cette réunion a eu du bon… ou pas.

Dans la tête?

Pourtant, lorsque l’USM bat Mont-de-Marsan, tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, avec une équipe qui s’était enfin trouvée. The. After the reception in Biarritz, the crew had not more than the gap of 80 minutes. A bodily drawback? Visibly non. C’est sans doute plus dans la tête que cela se passe. Et le moindre petit grain de sable semble tout dérégler : à Aurillac c’est un en-avant que va tout faire basculer et mettre les Cantalous dans le sens de la marche jusqu’à arracher an unbelievable level of bonus offense; Contra Biarritz, c’est un carton jaune qui va être le tournant de la rencontre.

Chaque fois, les Sapiacains vont craquer pour laisser grande ouverte la porte de la victoire à son adversaire. À Aurillac, comme face à Biarritz, c’est en seconde période que tout se fissure, après des premières périodes bien gérées où, lastly, le break n’est pas fait. Et désormais, chaque équipe sait que l’USM ne tient pas the gap. C’est cette constance que le employees rappelle à chaque level presse… mais que l’on ne voit pas le jour des matches.

C’est donc à Aix-en-Provence vendredi, que les verts et noirs sont une nouvelle fois attendus au tournant. Revanchards, ils le seront asurément. Une selected est positive, c’est qu’ils doivent avoir un état d’esprit completely différent de ce que l’on a vu lors des deux dernières rencontres.

One week classique earlier than the transfer to Aix

C’est une semaine des plus classique que s’annonce du côté de Sapiac. Les entraînements ont repris leur ordre des choses ce lundi, même si les sourires étaietn quelque peu moins nombreux. Automotive à Aix-en-Provence, il s’agira de faire bonne determine.

If the victory might be a wonderful shock, that is the manière that every one supporters observe earlier than. Cette semaine, place donc au travail; au repos ce mardi, les joueurs reviendront mercredi pour la traditionnelle mise en place, avant le départ pour Aix-en-Provence programmé jeudi dans la journée.

Une soirée à l’hôtel avant le match, snigger de mieux que de resserrer un peu plus le groupe, non?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *