Skip to content

Montpellier à la conquête de son premier titre de champion de France

A « remake », more for a revenge. After the debut of this week that led them, it will be on June 24, in the final of the French rugby champion in Castres, at the Stade de France, in Montpelliérains serinent the message. Pour s’en convaincre, les Héraultais dispose of quelques arguments. De leur effectif, seule une poignée était de la finale perdue, in 2018, contre ces mêmes Castrais, au scénario de la saison.

Dominateur of the season for four years, the Montpellier Hérault Rugby semblait left to have one main coupe du Top 14, finally arrachée by a Castres Olympique déboulant in finale après avoir fini l’exercice in sixième position. Cette année, the roles are balanced: au tour de Castres d’aborder la dernière marche dans le costume de leader, face à des Montpelliérains certes deuxièmes du championnat, mais qui reviennent de loin.

Mauvaise reputation

The failure at the end of 2018 avait laissé des traces et une déception à la hauteur des moyens déployés pour l’atteindre. In 2011, the few weeks before the Top 14 premiere finale, the club was backed by the French millionaire Mohed Altrad. Une équipe de nouveaux riches se mit alors en place, sans pour autant « être régulière dans la haute performance depuis dix, once ans », reconnaissait l’entraîneur current Philippe Saint-André in conference of press, the semaine dernière. Pour ces galactiques Montpelliérains, l’échec de 2018 est alors vécu comme “a trauma”, glisse-t-il à La Croix. Conséquence : at winter 2021, the club pointe au bord de la relegation. Comme pour rappeler l’institution «to sa jeune histoire», et les joueurs “à l’humility”, esteem Philippe Saint-André, à qui van alors la pancarte d’homme providentiel.

Cette année-là, l’ancien ailier du XV de France (69 selections dans les années 1990) s’en tirara avec une dixième place et même un trophée au Challenge européen, la «petite» coupe d’Europe du ballon ovale. Six ans après son passage comme sélectionneur de l’équipe de France, concluded for an elimination in the quarter finale du mondial 2015 face aux All Blacks, et une décennie après son départ de Toulon, Saint-André avait benefité de sa bonne entente avec Mohed Altrad pour retrouver un banc d’entraîneur. Les deux hommes became aware of the attempt to get married by the entrepreneur of the English club of Gloucester, when he debuted in 2000, or the old man avaited his reconversion. «In addition to their financial support, Mohed donne also beaucoup de sa personne, il est impliqué dans le projet qui vise à redonner de la place au center de formation», appie Philippe Saint-André.

A referee dans le staff

Si le groupe apparaît plus solide dans le jeu cette saison, certaines fragilités affleurent encore. À l’image de leur revers en Coupe d’Europe face au Leinster en janvier dernier, le plus lourd never rose for a tricolore club dans la compétition. Pour continuer son redressement, le manager a pu compter sur un “Three complementary staff”.

Outre ses deux adjoints Jean-Baptiste Élissalde et Olivier Azam, prolongés récemment, comme lui, jusqu’en 2025, le technicien s’est notamment entouré de l’ancient arbitrator Alexandre Ruiz. A renfort that is registered in the new trend of clubs to attach the services of former owners to their sifflet. D’autant plus efficace que les Montpelliérains devaient en part leur defaite de 2018 à leurs fautes trop nombreuses, offrant des pénalités à des Castrais who n’en demanded pas so much.

« Le MHR était une équipe très pénalisée, ce n’est plus le cas. Tu enters aussi dans la psychologie de l’arbitre. Ça aide les joueurs à savoir quel level d’agressivité mettre, à mieux gérer ces interventions », explain this week à L’Equipe l’ancien joueur heraultais Benjamin Fall, dans le camp des perdants il ya quatre ans.

Mais si le paramètre émotionnel peut achever de faire passer Montpellier pour le favori, vendredi soir, à l’occasion du dernier match de sa carrière de Guilhem Guirado, Philippe Saint-André s’applique de son côté à « be prudent » pour que la victoire, synonyme de premier bouclier de Brennus, comme la défaite, n’entame pas à nouveau « the stability of the club » : « On est en train de se creer une histoire différente. Alors oui, le recrutement est moins flamboyant, mais on apprentice des gars de deuxième division, que viennent pour le projet sportif, des gens déjà bien humainement. »

—————

Tensions au committee d’organization du Mondial de rugby

One thing was published on June 22nd by L’Equipe Percé à jour le climat délétère régnant au sein du committee d’organisation de la prochaine Coupe du monde de rugby, which will take place in France à la rentrée 2023. Le ministère des sports a saisi dans la foulée l’inspection du travail sur la base d’« elements preoccupants » reports for the 70 employees of the committee. Une quinzaine de membres subissent, selon leur témoignage au quotidien sportif, a « management by the land ». « At the moment, at the same time, six of them are in arrêt de travail, la plupart pour surmenage, état anxio-dépressif… », add the journal, alors qu’« a vintage » ont déjà quitté leur poste.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.