Skip to content

Montréal confirms the protection of a part of the Golf d’Anjou

Montréal franchised another stage to protect the Anjou Metropolitan Golf Club. The executive committee approved this morning the modification of the affectation of a part of the terrain of the East of Montréal in accordance with the vocation of «grand space vert».

The Administration Plante also preserves the park of Boisé-Jean-Milot, located in Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, a terrain reconnued after 2008 by the district as a natural milieu to protect.

In the electoral campaign, Projet Montréal promised to create a grand parc dans l’Est de Montréal et la protection du golf faisait part des engagements à réaliser pendant les premiers 100 jours d’un deuxième mandat. In April dernier, the Plante avait d’ailleurs administration announced its intentions regarding the protection of the site in a declaration adopted by its municipal council.

The future of the Anjou Metropolitan Golf Club is at the center of a disagreement between the Administration Plante et le maire de l’arrondissement d’Anjou, Luis Miranda, after années, car celui-ci souhaitait qu’une partie de ce secteur puisse accueillir des activités industrielles. Compte tenu de son litige avec l’administración Plante, le maire d’Anjou avait conclu un un alliance avec the candidate à la mairie de Montréal Denis Coderre during the electoral campaign.

Auparavant, in 2018, the Solargise company avaited the souhait d’installer son usine de panneaux solaires sur le terrain du golf d’Anjou, mais le projet n’avait pu se crétiser, faute d’une entente avec le propriétaire du terrain of golf The company finally decided to implant it in the municipality of Salaberry-de-Valleyfield. Maire Luis Miranda avait alors reproached the administration Plante de mettre des bâtons dans les roues de l’entreprise.

Le maire d’Anjou mecontent

Valérie Plante believes that it is worth protecting the terrains that are left green, but rather that it protects the industrial terrains and devours them to decontaminate them ensuite to transform them into parks. She invoked mercredi matin « a question of gros bon sens ». According to the documents fournis por la Ville, the secteur visé par cette nouvelle protection est situated dans la partie sud du golf que était identifié comme ayant une vocation industrielle dans le Schema d’aménagement. Il s’agit d’un terrain appartenant à des intérêts privés — la famille Di Lillo — of 40 hectares, which reaches 80 hectares the beneficial surface of the affectation of great space vert au Schéma d’aménagement.

«Cette modification que l’on fait pour le Club de golf métropolitain d’Anjou ne va pas empêcher les activities du club de golf», to tenu à préciser la mairesse. « On wind plutôt mettre un changement d’affectation que va nous permettre de le protéger. »

joint pair Le Devoir, maire Miranda dit avoir appris la nouvelle on Twitter, in the messages published by Projet Montréal. « I found a small particulier. » The reproaches to the Plante administration are « amateurisme » et sonque de vision en matière de développement économique. « On n’a eu aucune communication de personne pour nous demander ce qu’on en pensait. »

He is expected to communicate with the local administration to discuss a global plan for the site of the Anjou Metropolitan Golf Club in order to determine the areas to protect and develop. “La réponse, on l’a eue ce matin sur Twitter”, indicates M. Miranda, who said he was unaware that the terrains are visés by the nouvelle protection. « In quatre ans, on peut faire beaucoup de dommages à la réputation d’une ville comme Montréal alors qu’on sort d’un marasme économique de deux ans. Il faut créer de la richesse, des bons emplois. »

The person in charge of town planning at his executive committee, Robert Beaudry, considers that the mother of Anjou is not the second of the prize decision for the administration. « M. Miranda a beau dire ce qu’il veut, il n’y a pas de surprise. Il ya eu des échanges pendant le dernier mandat. C’était très clair with the declaration [au conseil municipal] où il loge et où nous logeons », dit-il.

Le développement industriel will not be more possible sur cette partie du site, mais le proprietaire pourra continuer à opérer un golf et faire du développement en lien avec des activités récréatives, précise-t-il. « On juge qu’on est dans notre droit. Nos intentions avaient été annoncées au dernier mandat. On hopes that the promoter will partage us with concerns about the climatic crisis that is currently happening », commented M. Beaudry.

to see in video

Leave a Reply

Your email address will not be published.