Skip to content

NBA | Luguentz Dort signed a contract of five years and 87 million avec the Thunder d’Oklahoma City

Luguentz Dort and Chris Boucher are the most incontrovertible venus of the NBA. Les Québécois ont tous deux signé de nouveaux — et lucratifs – contrats avec leurs équipes respective, le Thunder d’Oklahoma City et les Raptors de Toronto, jeudi soir, lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

My morning on June 30

Katherine Harvey Pinard

Katherine Harvey Pinard
the press

The bank sauteed to Oklahoma City. Luguentz Dort will be understood under the terms of an agreement of five years and 87.5 million with the Thunder, according to his agent Thaddeus Foucher to ESPN. Il empochera donc en moyenne 17.5 million par année jusqu’en 2027, ce qui fait de lui l’athlète québécois le mieux payé, all sports confondus.

Voilà tout an exploit for the 23-year-old Montréalais who has never been repêché dans the NBA…

Dort a plutôt signé son premier contrat à deux volets avec le Thunder dans les heures que ont suivi le repêchage de 2019. Depuis, il s’est gradually établi comme un des piliers de l’équipe. Cette année, he presented a record of 17.2 points, 4.2 rebonds and 1.7 passe décisive par match in 51 duels jusqu’à ce qu’une blessure à l’épaule gauche met fin à sa saison en février.

Le natif de Montréal-Nord est passé sous le bistouri en mars, mais devrait être de retour pour le début de la prochaine campagne. couple croise the press In the paddocks of the Gilles-Villeneuve circuit for the Grand Prix of Canada for two weeks now, the athlete affirms “great in the NBA at the moment”. “Chaque année, je m’améliore”, avait-il ajouté.

Parions qu’il progressera encore plus au cours des prochaines saisons, alors qu’il est l’un des eléments clés de la reconstruction du Thunder.

Chris Boucher demeure avec les Raptors

From son côté, Chris Boucher aurait signed a new agreement of three seasons and 35.25 million avec les Raptors, ce qui lui rapportera en moyenne 11.75 million per année. Il profite donc d’une augmentation de salaire annuel d’environ 5 millions par rapport à son dernier contrat.


PHOTO KIM KLEMENT, USA TODAY SPORTS ARCHIVES

Chris Boucher (25) signed a contract for three seasons and 35.25 million with the Raptors.

At 29 years, Boucher vient de disputer sa quatrième campagne avec la formation torontoise. He amassed 9.4 points and 6.2 returns for matches in 80 matches, this season.

Lui also born in Montréal-Nord, Boucher started basketball late, at the age of 18 years. Comme Dort, il n’a jamais été repêché. In 2017, after the four seasons with the University of Oregon Ducks, the Golden State Warriors still donned a chance. I have played several matches with my club-school in Santa Cruz and I have been part of the alignment that I reported to the NBA title in 2018.

The following year, it is retrouvait dans l’organisation des Raptors, où ça se passe plutôt bien. He continued to be the best season in the NBA in 2020-2021, producing in Moyenne 13.6 points and 6.7 returns per match in 60 appearances.

of bonnes nouvelles

Les bonnes nouvelles sont nombreuses ces temps-ci pour le basketball Québécois. One week in the making, Bennedict Mathurin devenait the Québécois repêché le haut haut de l’histoire de la NBA. The Pacers of l’Indiana on the 6thand choix au total de la séance de selecction.

L’été passé, Boucher et Dort ont tous deux received the medal of the Assemblée nationale devant les jeunes du quartier de Montréal-Nord. « I represent [le quartier] au complet, avait souligné Dort. Souvent, on understanding du mal de Montréal-Nord, mais il ya beaucoup de talent. »


PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

L’été passé, Chris Boucher et Luguentz Dort ont tous deux received the medal of the Assemblée nationale devant les jeunes du quartier de Montréal-Nord.

Quelques jours plus tard, Boucher avait rencontré the press among the murs de l’École de technologie supérieure, lors de son camp de basketball de la rentrée destiné aux garçons et filles de 8 a 16 ans. Il disait souhaiter être un modèle pour les jeunes basketteurs de la métropole.

« Je dis [aux jeunes] d’être fearless, de ne pas avoir peur, d’avoir beaucoup confiance en eux. Tu viens de Montréal, où on va douter beaucoup, on va dire que tu ne peux pas y arriver, mais il faut beaucoup de confiance en soi et travailler fort. Moi, j’ai dû travailler beaucoup plus que la normale des gens que sont dans la NBA juste parce que je viens de Montréal et qu’il n’y a pas vraiment d’opportunités comme ça. »

Avec Boucher, Dort, Khem Birch et maintenant Mathurin, la voie s’ouvre de plus en plus pour les jeunes Québécois who aspirent à jouer un jour dans the NBA.

Leave a Reply

Your email address will not be published.