Skip to content

NBA | Nets: the stars and the font with a team

(Los Angeles) Il ya evidemment les aléas, blessures et COVID-19, who led Kevin Durant and Kyrie Irving, the department of James Harden also, plus the inability to believe a veritable team author du pseudo «Big 3» explain l Check out the Nets on the premier tour of the NBA elite series.

Posted at 9h31

Nicholas PRATVIEL
Agence France-Presse

Peu auraient parié sur le “sweep” (4-0) rose for Brooklyn face aux Celtics, malgré des signes annonciateurs pourtant conspicuous, illustrating les dynamiques opposées des deux équipes. Les Nets, 2and of the conference Est à Noël sont effondrés, avant d’arracher leur place in series eliminatoires regarding a barrage match against Cleveland. At the Inverse, Boston, 9and il ya quatre mois, ensuite été irresistible, pour finir tête de serie N.2 derrière Miami.

Même si les quatre défaites de rang ont été concédées de pas grand-chose, contrast it to été saisissant dans cette série. Car d’un côté, il y avait une équipe des Celtics homogenene, solide, soudée et de l’autre, a duet of stars Durant/Irving incapable of tout assumer ensemble.

S’il a répondu present lors du 4and match (39 points, 9 passes), « KD » avait été muselé comme rarely lors des trois premiers par la coriace défense adverse. Et hormis lors de la première confrontation, où il a fait illusion avec lui also 39 points, Irving a disparu ensuite.

Sans qu’aucun de leurs coéquipiers ne puisse les suppléer, que ce soit les former vedettes vieillissantes LaMarcus Aldridge and Blake Griffin or the second couteaux Patty Mills and Goran Dragic.

Fiasco Harden/Simmons


PHOTO MARY ALTAFFER, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

I arrived in January 2021, James Harden (notre photo) finished to land 13 months later in Philadelphie, exchanged against Ben Simmons.

Cette « Durant/Irving dependency », doublée d’una incapacité à suffisamment bien défendre — ce que les joutes printanières requièrent pour les poursuivre jusqu’au bout — illustre l’échec du projet des Nets.

Avec, pour le rendre plus criant encore, le fiasco James Harden illustrant le fantasme dépassé du «Big3» qui gagne, apparu plus counterproductif encore chez les Lakers cette saison, incapable of qualifying for the series eliminatoires malgré l’ajout de Russell Westbrook aux cuties of LeBron James and Anthony Davis.

Arrived in January 2021, « The Beard » (« Le Barbu ») finished to land 13 months later in Philadelphie, exchanged with Ben Simmons, who had a match for the season, boarded in conflict avec les Sixers, puis en méforme physique, enfin blessé au dos et toujours pas prêt mentalement, at-il plaidé. Au grand dam de ses coéquipiers que auraient bien eu besoin de lui pour mieux défendre, notamment.

Forcément, the entraîneur Steve Nash is pointé du doigt, après deux échecs consécutifs (les Nets avaient étéiminés 4-3 en demi-finale de conférence l’an passé by Milwaukee, future champion).

« Mais ces deux dernières années, il a dû faire face à tellement de choses, pour ses débuts en tant que main coach: les transferts, les blessures, la COVID-19… Ça fait beaucoup », l’a défendu Durant.

What reconstruction?


PHOTO BRAD PENNER, USA TODAY SPORTS

Kyrie Irving

For the premiere fois, lui et Irving wentûtent à un elimination dès le 1er tour. Et en effet, son entorse au genou contractée en janvier, que l’a eloigné des parquets presque deux mois, a coup d’arrêt dans le parcours de son équipe. D’autant that Irving a manqué la moitié de la saison, empêché de jouer, car non vacciné.

« Cette saison a été très forte sur le plan émotionnel. J’avais l’impression de laisser tomber l’équipe quand je ne pouvais pas être sur le terrain », a reconnu le meneur, qui n’a été associé que 22 fois cette année avec Durant.

“I don’t know how to do it, I’m happy to see you, but I’m happy to consider the future as long as I’m equipped and I’m excited because we can’t accommodate each other,” at-il ajouté.

“In tant qu’équipe”, tout commence et finit là assurément. Reste à savoir jusqu’où ira la remise en question des ordenants dans leur stratégie, qui appelle reconstruction.

In premier lieu, vis-à-vis de Simmons dont le refus, avant ce quatrième match contre Boston, de jouer, en a courroucé beaucoup au sein du club et évidemment chez les fans.

Leave a Reply

Your email address will not be published.