Skip to content

pourquoi les Anglaises font si peur avant le Crunch contre les Bleues?

Première nation mondiale, rouleau-compresseur, archifavourites… Les superlatifs ne manquent pas quand il s’agit de qualifier les Anglaises, prochaines adversaires des Françaises dans la poule C de cette Coupe du monde 2022. Face à une nation invaincue lors des trois dernières années, la tâche s’annonce corsée pour le XV de France, samedi 15 October, at Whangarei (Nouvelle-Zélande).

Automobile même sure Emily Scarratt, the star of Crimson Roses, I assured the AFP that “will probably be très difficile” towards the crew of Thomas Darracq, l’Angleterre impressionne tellement que l’on voit mal remark les Bleues pourraient créer l’exploit. Extra remark clarify une telle domination?

It appears that evidently they’re ont été professionnelles avant tout le monde

Cette suprématie sur la self-discipline est tout sauf le fruit du hasard, l’Angleterre étant la première nation à avoir entrepris le développement du rugby féminin. Dès 2017, lto the Fédération anglaise to pris de l’avance sur la concurrence in investissant plus of three million euros to have interaction the professionnalisation de son championnat nationwide, le faisant passer à 10 équipes avec des franchises points des sections féminines des grands golf equipment chez les hommes.

“C’est l’équipe la mieux préparée et avec le plus de profondeur que nous ayons jamais eue”

Simon Middleton, entraîneur of the English crew

on the press convention forward of the debut of the Mondial

“L’Angleterre a compris avant tout le monde les enjeux du rugby féminin en faisant la promotion du Premier 15s comme l’égal d’un championnat masculin”Decide Laura Di Muzio, former French worldwide accrued advisor.

Dans la continuité de cette première posée, tout est mis en oeuvre pour favoriser le bon travail des Crimson Roses. After 2019, the worldwide possèdent des contrats fédéraux leur permettant de consacrer uniquement à la pratique de leur sport, tandis que les autres joueuses travaillent à côté.

It appears that evidently they’re launched in a formidable sequence of victories

The distinction in technique makes it troublesome for the ailleurs to really feel a lotes Anglaises tournent à plein régime depuis leur dernière défaite en juillet 2019. Sur leur lancée après 25 victories de rang, dont deux contre les championnes du monde néo-zélandaises fin 2021, les joueuses de Simon Middleton ont fait exploser des Fidjiennes inexpérimentées (84-19), samedi dernier pour leur entered dans ce Mondial, due to a formidable pelletée of 14 inscribed essais.

Avant d’affronter les Bleues, les Crimson Roses s’avancent donc sûres d’elles. D’autant plus qu’elles ont reporté them dix derniers duels face à leur adversaire préféré. In April encore, France was logically inclined 24-12 within the “finale” du Tournoi des six nations. extra pas de quoi nor in “faire une fixette”nor assume à une “revenge“Selon Gaëlle Mignot, l’adjointe de Thomas Darracq en cost de la mêlée.

Côté Tricolores, on estimate {that a} succès est “potential”. “Certes, on ne gagne pas les derniers matches contre elles, mais on n’est jamais loinI performed l‘ailière Émilie Boulard après la victoire contre l’Afrique du Sud, la semaine passée. Forcément, il ya un peu d’agacement parce qu’on envie d’y arriver, mais notre motivation pour les battre est décuplée”. Encore faut-il que la motivation suffise.

It appears that evidently they supply sources of effectivity due to a gaggle that is aware of one another effectively

Tandis que les Bleues advance dans cette Coupe du monde sans grande certitude après une tournée d’automne peu rassurante, Simon Middleton a, lui, la probability de compter sur un “mixture of cadres et de petites jeunes injectées au fur et à measure” who knew by coronary heart selon Laura Di Muzio. Il faut dire que comme six des joueuses actuelles – dont la capitaine Sarah Hunter qui doit égaler samedi le document de 137 capes avec l’Angleterre – le coach était déjà avec les Crimson Roses, so long as adjoint, lors de leur deuxième titre mondial acquis in 2014.

Les Anglaises sacrées championnes du monde, on August 17, 2014, after winning the final against Canada in Paris.  (ALAIN JOCARD / AFP)

After his prize for perform as the principle trainee since September, he was tempted to ascertain a extra devilishly efficient minimalist youth fashion. “Nous construisons notre jeu autour de notre demi de mêlée et notre demi d’ouverture, at-il résumé in press convention. Land Rôle de la première est très easy: aller vite dans les rucks, rapidly remettre le ballon dans les mains de l’ouvreuse, passer au suivant et répéter l’opération”. End result, les Anglaises glorious sur les ballons portés. Thomas Darracq to d’ailleurs estimated qu'”between 70 and 80% des essais anglais sont marquis sur pénaltouche”. Pour couronner le tout, l’arrière Helena Rowland mark souvent grace to a Jeu au pied lengthy et puissant.

“Les Anglaises sont physiquement et techniquement un cran au dessus. Comme elles ont des profils très athlétiques, elles gagnent tous les duels. Quand on ajoute à cela une fluidité inégalée dans le monde entre leurs avants et leurs trois-quarts, ça fait des dégâts .”

Laura Di Muzio, ex-internationale française et advisor

to franceinfo: sport

In brief, l’Angleterre is an infernal machine that exploits it doesn’t matter what fails its adversary. Pas de bonne augure pour la France que encore connu trou d’air de 50 minutes contre une Afrique du Sud bien moins forte sur le papier. Reste désormais à savoir si les Bleues seront en mesure combler cette classe d’écart le temps d’une rencontre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *