Skip to content

Pro D2 – Le Grand témoin – Guy Novès : “Carcassonne a su faire le dos rond au bon moment”

De passage à Leucate où il réside une partie de l’année, l’entraîneur le plus titré de France, avec le Stade Toulousain (4 coupes d’Europe, 10 titres de champion de France, 1 challenge Yves-du-Manoir, 1 coupe de France, 1 trophy des champions and 1 trophy Coubertin) and entraîneur de l’équipe de France between 2015 and 2017, Guy Novès, to accepté de répondre aux questions de L’Indépendant. Celui qui a également été champion de France (1985 et 1986) as joueur (with 1 Du Manoir et 1 coupe de France) et 7 fois selecctionné en équipe de France, aussi écrit un livre, are autoportrait (La Tête Haute – Éditions Hugo Sport) in 2021 dont il a cédé les bénéfices au club de Leucate.

Vous êtes désormais retraité des terrains. Est-ce que cela vous manque aujourd’hui ?

Honestly, no! Il faut savoir tourner la page même si je ne pensais pas la tourner comme cela s’est produit (Limogé by Bernard Laporte in December 2017, ndlr) après 40 ans passés au bord des terrains en tant que joueur ou entraîneur ou manager. Maintenant, à bientôt un 1 an et demi de 70 ans, I thought that this logic of laisser les jeunes prendre le relais.

Avec désormais quelques années de recul, comment le rugby a évolué selon vous?

Cette évolution surtout été très important avec l’arrivée du professionalisme. Celui-ci a permis aux joueurs de becoming de vrais athlètes. Non plus uniquement des joueurs de rugby mais des athletes du rugby. Il ya quelques années, à mon époque, les deuxièmes lignes étaient dangereux sur 2 mètres à gauche et sur 2 mètres à droite. Aujourd’hui, ils le sont sur tout le terrain. Ça, c’est la véritable évolution physique! Ensuite, from the moment où on a little plus of temps pour travailler, on structure davantage le jeu. Peut-être de manière un peu excessive. More encore une fois, les meilleurs entraîneurs sont ceux qui ont les meilleurs joueurs.

Also read:
#DOSSIER – Pro D2 : the grands temoins du rugby dans l’Aude

Avant d’être entraîneur, vous avez été professeur d’éducation physique. Conseilleriez-vous aujourd’hui le rugby aux enfants tant dans son aspect éducatif donc que sociétal?

Sincerely oui ! Je viens de l’athlétisme (there is a French record of 1,200 mètres en cadet in 3’16’04” tient toujours, ndlr). J’ai d’ailleurs fait mon armée au Bataillon de Joinville. J’étais athlete à l’époque. Je suis venu au rugby très tard (at 20 years). Le rugby m’a permis de sauver des enfants que étaient en difficulté thanks to cette activité collective où l’amitié, les copains or copaines sont très importants. Ensuite, c’est un sport où tous les gabarits peuvent jouer. Les vifs, les grands, les costauds, les moins costauds… C’est vrai que notre sport permet justement cette pluralité. Ce sport nous permet d’entrer dans la vraie vie qui est difficile. C’est vrai que le jeu que l’on pratique sur le terrain est lui aussi difficile. Il faut se battre dans le bon sens du terme. Ce sport est très éducatif!

What regard portez-vous sur le rugby féminin?

Celui-ci permet à notre sport de se développer d’une manière différente. Les filles sont de plus en plus fortes dans cette activité. Cela corresponds to certaines mentalités de jeunes femmes et ça permet, encore une fois, une important ouverture. Il m’arrivait de me régaler de voir des rugby matches féminin où l’intelligence, la finesse font partie de leur jeu. Il n’y a pas que le rentre-dedans comme on le voit quelquefois sur certains terrains. Le rugby féminin est vraiment une très belle évolution.

“Ce club (Leucate) est entouré de gens passionnés”

Quand voit certains clubs historiques n’avoir pas pu passer le stade du professionalisme, celui-ci est-il bon en fait pour le rugby?

J’ai joué à l’époque où l’elite, c’étaient 80 clubs. Aujourd’hui, c’est le Top 14. Il ya donc a certain name of clubs, de villes, de villages que ont été eliminés en termes de très, très haut niveau. Maintenant, these clubs are reformed for jouer peut-être to a different level. Il ya toujours 350, 500, parfois 1 000 people who are pleased to see rugby-là. I never thought that rugby demands a great evolution. On the professionalism side, the joueurs s’entraînent 2 fois par jour. À l’époque, c’était 2 fois par semaine. Des clubs n’ont pas pu suivre le train du professionalisme parce que financiément, la société fait qu’il est très dur d’accompagner les clubs dans ce sens-là. More il allow aux jeunes de gens de rentrer dans le rugby, d’évoluer puis depart dans les grands clubs parce qu’ils ont le level. Il ne faut pas think that le professionalisme a vraiment rejeté the formation of ces 40 clubs qui sont devenus des clubs moyens ou des petits clubs maintenant. Je thought que, au contraire, tout le monde a sa place dans ce current rugby.

Also read:
#DOSSIER – Pro D2 : the grands temoins du rugby dans l’Aude

You reside regularly in Leucate. Que pensez-vous du Sporting, an amateur club?

Ça me plaît tout d’abord. This club is entouré de gens passionnés comme dans all les clubs français. Il faut des benévoles, des gens passionnés pour pouvoir sacrifier tous les jours une partie de sa vie de famille pour justement les consacrer à ces clubs qui sont peut-être moins huppés.

Venez-vous voir des matches of amateur clubs?

Je suis allé voir des rugby matches à Leucate et franchement, j’ai été surpris agréablement de voir le level de jeu de ce genre de club. Quand on baigne dans le rugby de très haut niveau, on y est tout le temps du matin au soir, on ne rend pas compte de tout le travail qui a été effectué dans les petits clubs et c’est vrai que de ce point de Vue là, j’étais surpris et émerveillé de voir un petit peu que les jeunes gens s’éclataient sur le terrain. That I published prenait du plaisir autour du terrain. Evidemment, there are over 80,000 people at the Stade de France more than ever when the people who are concerned and what they do, encore une fois, la formation, les jeunes gens, les mamans qui amènent leurs jeunes enfants dans ces clubs parce qu’elles ont affaire à des gens passionnés. C’est une belle initiative pour la société.

What portez-vous regard sur le RCN que redescend en fin de saison en Nationale?

C’est difficile de l’extérieur de parler d’un club qu’on a connu au très, très haut niveau puisqu’il m’est arrivé de jouer contre Narbonne. Perdre, gagner dans des matchs toujours très tendus. Voir Narbonne effectivement aujourd’hui galérer, comme Béziers par exemple qui n’est pas très loin et qui joue au même niveau. Donc quelque part, c’est une de logica par rapport aux financial conditions that necessita le rugby de haut niveau. I thought that, from the outside, from the moment the club arrived, it would find a good balance between the formation, the encadrement of quality of its directors, and the renaîtra de ses cendres club. Ça me paraît évident. C’est pour cela qu’il ne faut never que ce club lâche ce qu’il a entrepris aujourd’hui.

Avez-vous connu, en tant que joueur ou entraîneur des situations aussi difficiles?

J’ai entered the Stade Toulousain et il ya eu des moments où il a fallu faire le dos rond aussi. À d’autres niveaux certes mais faire le dos rond. J’ai envie de dire : «faites le dos rond et il y aura des jours meilleurs.

“Aujourd’hui, Christian (Labit) récolte les fruits d’un énorme travail”

Et Carcassonne, with one of the plus petits budgets of Pro D2, who qualified for jouer les barrages, what did you think of the work of Christian Labit?

(laugh). Oui, je connais Christian que fait partie de mes très, très grands souvenirs d’homme, d’entraîneur. Qu’il est devenu aujourd’hui. Mais d’homme surtout et du fabuleux joueur qu’il fût en son temps de him! Qu’il réussisse aujourd’hui, j’en suis ravi. Je l’écoute, je l’entends. Il me fait quelques fois sourire mais il ya quand même derrière quelque chose que je ressens. C’est un équipe qui, encore une fois, a su faire le dos rond au bon moment. À essayer de faire fi des critiques dans d’autres moments pour aujourd’hui peut-être tirer le bénéfice de tout ce travail entrepris. Now I will say that the année prochaine Carcassonne fera des final phases mais ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, Christian récolte les fruits d’un énorme travail.

L’équipe de France ne peut pas vous laisser insensitive. Quelle différence y avait-il peut-être entre celle que vous avez entraînée et celle d’aujourd’hui?

This is a complicated question! La première année, I thought qu’il n’y avait pas de différence. La seconde, il y en a eu évidemment. Pour jouer au rugby, pour les joueurs ou pour les entraîneurs, d’autant plus qu’aujourd’hui les staffs sont très importants, il ya quelque chose qui est nécessaire, ça s’appelle la confiance! Evidemment, tout le monde le sait, cette confiance-là, dès le départ, Il n’y en avait pas. Neither dans un sens nor dans l’autre! Donc, c’était très compliqué de pouvoir exploiter toutes les qualités que je pouvais avoir avec mon staff. Avec un accompagnement qui n’était peut-être pas celui que j’aurais souhaité.

Also read:
Pro D2 – Le grand témoin de la semaine – Stéphanie Hoyos (RC Narbonnais) : « La force tranquille »

Vous avez presque tout gagné, as joueur et entraîneur, nourrissez-vous néanmoins encore un rêve non réalisé?

Je n’ai jamais eu de rêve en fait! J’ai toujours été, I thought, quelqu’un de pragmatique. J’ai began to regarder dans le rétroviseur, avec les staffs avec lesquels j’ai pu travailler, les résultats que nous avons pu obtain. C’est avec beaucoup de plaisir que nous l’avons fait mais je n’ai jamais été un grand rêveur. J’ai surtout beaucoup travaillé. J’ai essayé d’être acompagné des meilleurs entraîneurs possibles, des staffs les plus positifs, les plus performants possibles et évidemment des joueurs de très, très grande qualité. Qu’ils soient pour la majorité français ou quelques-uns étrangers. In fact, I see that j’ai, c’est récemment, ce matin (May 5), I sent a little message to Wesley Fofana who is the operator of a biceps removal. Il m’a répondu très gentiment et c’est ça qui m’anime aujourd’hui. C’est de savoir qu’il ya des joueurs que j’ai croisés dans ma carrière qui sont tous, pour la plupart, exceptionnels.

Leave a Reply

Your email address will not be published.