Skip to content

Rouge et Or basketball: Laval veut causer la surprise

Les dames du Rouge et Or basketball sont les premières à admettre que en début de season, elles ne s’imaginaient pas faire leurs valises pour les championnats canadiens. Quelques mois plus tard, elles sont pourtant de la grande danse, sans complexe.

• Also read: LECB: A basketball club in Québec from 2023?

• Also read: LECB: l’Alliance de Montréal poursuit son recrutement

Tout juste avant de sauter dans l’autobus pour Kingston, où deroule le championnat U Sports, Léa Dominique well summarized l’état d’esprit de l’équipe.

Après avoir bouclé la saison en troisième place du RSEQ, le Rouge et Or a cause une belle surprise en triomphant de l’UQAM en finale, s’assurant ainsi la bannière provinciale pour une troisième année de suite, malgré une fiche de 7-5 .

«Les nationaux, on y croyait, mais pas autant que les années d’avant. On y va et on va tout donner. On n’a rien à perdre », a dit la finissante, que s’est taillé une place sur la premiere équipe d’étoiles au Québec graced 142 points et 100 rebonds.

Le Rouge et Or est pourtant loin d’avoir started the season en force. L’équipe s’est néanmoins ressaisie au bon moment en bouclant la campagne avec une fiche de 6-2 lors des huit derniers matches. Le tout, malgré la damnée pandémie, que a occasionné une pause et des annulés matches.

« On a dû se trouver en tant qu’équipe. Il ya beaucoup de vétéranes, mais aussi beaucoup de recrues. On a start to gagner des matches, to be known and to realize our power », explained Léa Dominique.

État d’esprit

L’entraîneur-chef Guillaume Giroux remarked un état d’esprit fort différent après le lent départ.

« On s’est I demanded nous-mêmes ce qui s’est passé pour que ça se replace à ce point. The week of congé during the season nous a fait du bien. Il y avait quelques blessures et on a pu reposer nos filles. On a joué beaucoup de vétéranes. Tout le monde est capable de contribuer », at-il noted.

C’est donc I will say that the representatives of l’Université Laval s’amènent à Kingston en toute confiance. Leur premier test en sera cependant tout un, face aux Wesmen de Winnipeg, demain soir (5:30 p.m.).

physical equipment

The team is classée troisième au pays et pas a club n’a fait mieux that ses 1300 points in 16 matches cette saison.

Les deux petits revers sont survenus face à l’Université de la Saskatchewan, semée numéro deux.

« C’est une équipe physique, mais que a pas mal moins de rapidité que nous. If you can register 70-75 points, you will be able to jouer avec les. On n’est favorites aux yeux de personne, mais on peut battre Winnipeg même si c’est un gros contrat », a souligné Giroux au subject de son équipe de him, classée sixième.

« Winnipeg, c’est une très physique équipe, mais la beauté de la chose, c’est qu’en finale RSEQ, on affronté l’UQAM, qui est also une physique équipe. Nous sommes très rapides et on peut lancer de la zone des trois points », a renchéri une autre finissante, Marie-Pier Champagne.

Podiums dans la mire en athlétisme

Les équipes d’athlétisme du Rouge et Or ont pris la route de Fredericton pour les championnats canadiens avec un objectif clair en tête, soit de monter sur le podium, autant du côté masculin que féminin.

Le club directed by Sylvain Cloutier a fait bonne figure encore une fois en décrochant les deux bannières lors des championnats québécois, pour une quatrième année de suite.

« Le podium chez les gars et les filles aux championnats canadiens est un objectif réaliste. C’est peut-être plus audacieux chez les gars en sachant qu’on est classes cinquièmes, mais en même temps, le classement cette saison est très serré. If tout le monde est à son meilleur, c’est même permis d’espérer une deuxième place.

« Les filles ne sont qu’à quelques points de la troisième place et chaque petit point va faire la différence. Globalement, je suis très enthousiaste et la gang est fébrile », noted l’entraîneur-chef.

Chez les dames, la meilleure performance à ce jour en championnat canadien a été une troisième place in 2020. Même constat chez les hommes in 2017 et 2018.

large calendar

Quelques-uns des canons du club rejoindront les rangs avec a brin de retard.

Tandis que la majorité quittait Québec mardi, a contingent of 5 étudiants-athletes revenait tout juste des championnats panaméricains de cross-country au Brésil. Ces derniers arrivedront au Nouveau-Brunswick mercredi.

In the Brazilian sun, Thomas Fafard shone avec une deuxième place, tandis that Jessy Lacourse (5and), Catherine Beauchemin (7and) and Jade Bérubé (11and) ont also très bien figured.

« There is already a certain risk of fatigue that guette them, but the exceptional level of their performances montre qu’ils sont très en forme. Je vois ça d’un œil encourageant. Au moins, ils ont trois jours pour se reposer un peu et ils ont l’experience pour gérer un tel calendrier », mentioned Sylvain Cloutier.

Good performances

L’entraîneur s’attend à de bonnes individual and collective performances over 3000 m and 1500 m.

As a lancer du marteau et du poids, the recruit Mathieu Massé-Pelletier will also be the survivor, who will set a Québécois record as a lancer du poids, at 17.44 m.

Les competitions débutent demain et se dérouleront jusqu’à samedi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.