Skip to content

Roustan : « On parle du football d’une manière de plus en plus anxiogène »


voyageur des époques et des continents du football, Didier Roustan a décidé de lancer son application, « La Roustanie », afin de partager quotidiennement ses histoires et son analyze du ballon rond. Chroniques, anecdotes, archives, quiz, probes, jeux : cette plateforme souhaite centraliser l’ensemble des anecdotes et des aspirations du journaliste de 64 ans. « C’est un space de liberté qu’on n’a pas forcément en télévision, indicate Didier Roustan au Point. Les thèmes, je ne les choisis pas sur les plateaux de télévision. Ici je fais ce que je veux, avec l’indépendance que j’ai déjà dans les podcasts. And I remarked to the people who suggested to me that I already sent them to know the history of football, to learn about their choices, and to leave on a voyage. »

Le dépaysement et l’exploration, c’est justement ce qui charactérise le chroniqueur qui intervenent sur la chaîne L’Équipe. The continent of South America notably represents a quasi-ineptable life for its histories and legends, which souhaite met in advance. « Je suis né footballistiquement avec le Brésil de Pelé in 1970. J’ai suivi ça à la télévision à 12 ans, j’ai été marqué au fer rouge par cette équipe. Mais au-delà de ça, par ma mère, je suis de la Martinique. J’ai des origines lointaines incas et indiennes aroua, j’ai un lien physique avec ce continent. Je me suis souvent retrouvé là-bas pour le travail. Leurs histoires sortent de l’ordinaire, c’est moins standardisé car il ya moins d’argent. Ça m’attire, car j’aime bien cette passion qui reste à l’échelle humaine. La Roustanie, c’est l’île des poètes disparus! »

L’objectif de cette application vise aussi le traitement du football. With the multiplication of encounters and everyday analyses, the notion of pleasure is regularly lost. Didier Roustan souhaite and remettre de la légèreté. « Je trouve que maintenant, on parle du football d’une manière de plus en plus anxiogène. On le dramatise beaucoup trop. C’est le revers de la médaille de sa popularité, mais ça reste du sport. À chaque elimination du PSG, on vit a cataclysme. On a loss of humor and enthusiasm. On parle toujours des mêmes joueurs, des mêmes clubs, alors que le football, c’est beaucoup plus vaste. » Didier Roustan promised him: tous les pays et les clubs auront leur place sur cette application.

Arrêter « l’américanisation » du football

Même s’il suit le football depuis plus d’un demi-siècle, le journaliste passionné sait que la nouvelle génération accroche de moins en moins avec ce sport. If there is no solution miracle for and remedy, he hopes to see a change of mentality with the leaders of world football. « Andrea Agnelli, president of Juventus, once again explained the duration of the matches. Je ne thought pas que ce soit la bonne méthode. On est dans une société que va de plus en plus vite, on a de moins en moins de patience. If you match n’est pas passionnant, difficult to rester devant during 90 minutes. Mais est-ce que c’est une raison pour tout changer? »

ALIRE AUSSILigue des champions : comment Benzema is here at the sound of son art

Didier Roustan evokes the tracks of reflection to entertain the flame. « On peut intéresser les jeunes carça reste un sport merveilleux. On doit mettre de l’énergie pour that footballeurs behave mieux, qu’ils simulent moins. Il ya un climat malsain, et au lieu d’américaniser ce sport, les makers feraient mieux de mettre de l’énergie pour améliorer l’état d’esprit. Les jeunes ne sont pas dupes. »

Et forcément pour terminar, on avait envie de lui demander non pas si le football d’avant était mieux, mais quels positive points il retient de l’évolution de ce sport et de son ère moderne. « Le football est plus spectaculaire aujourd’hui. There is more than possibilités pour marquer, on des defenders who are portent vers l’avant. Ce sport a gagné en intensité, mais il souffre d’être trop exposé, il est victime de tout ce qui est business. On oublie beaucoup d’aspects à côté. Cependant, il reste pour le telespectateur a moment of truth. » La Roustanie cherchera en tout cas à compler ce manque de diversité dans les protagonists, les clubs et les sélections evoqués majoritairement de nos jours.


Leave a Reply

Your email address will not be published.