Skip to content

Rugby à XV – High 14 : l’USAP ne sait toujours pas “gagner moche…”

Bayonne, qui s’est fait peur, congratulates himself on his “gagner moche”. L’USAP, qui est passé tout près de la victoire, peut, elle, regretter de ne pas savoir le faire… Toute la différence dans une nuance.

Samedi matin, sur le parvis de la cathédrale de Bayonne, a USAP supporter, aged, implored him Bon Dieu. Devant ses amies of him amusées, il s’adressa vers le ciel en l’implorant: “Mon Dieu, faites que l’USAP ne prenne pas 30 factors…” They’re voeu a été exaucé ! The Catalan group n’a pas sombré à Bayonne, effectively au contraire. Elle aurait même pu quitter le Pays basque avec les quatre factors d’une victoire que n’aurait pas été imméritée.

Additionally learn:
Rugby – High 14 : pour l’USAP, le coup est passé si près à Bayonne

After a debut of match difficile, or the Basques benefited from their errors and from the indiscipline of the Catalans for met the stress, the USAP in the end declined a lot consideration. La révolte sonna avec les prices du middle néo-zélandais Georges Tilsley. Sur la premiere, il mit le talonneur argentin Facundo Bosch sur les fesses. Sur la deuxième, c’est Machenaud qui prit l’bus papou dans le coffre pour retrouver les fesses dans l’herbe de Jean-Dauger, tandis that “Mister Georges” s’offrait un plongeon rageur pour inscrire un essai qui donnait l ‘avantage à son équipe (10-6, 35e).

Dechaîné l’ancien worldwide All Black à 7, dechirait une nouvelle fois la protection bayonnaise pour décaler Lam, dont la high hat trouvait Taumoepeau sur son intérieur. Deuxième essai catalan et 17-6 at mi-temps. Les choses presents itself effectively. Mais dès l’entame de la deuxième période, Bayonne redémarrait la rencontre avec plus d’envie et d’agressivité that les Perpignanais…

Jean-Dauger met the stress

Les entrées en jeu de Marchois et Kafatolu dynamisaient l’Aviron, ce qui réveillait le public de Jean-Dauger. Le seizième homme des Basques jouait parfaitement son rôle de su, in mettant the stress on the arbitral choices. Monsieur Trainini sortait très vite un carton jaune à l’encontre du capitaine Mathieu Acebes (44e), qui payait “l’accumulation of fautes” of ses coéquipiers. Gaëtan Germain en profitait pour rapprocher son équipe au tableau d’affichage (17-12, 47e), juste avant ce qui restera certainement le tournant de la rencontre.

Additionally learn:
L’USAP battue de justesse à Bayonne : “Le bon visage de l’USAP”, congratulates l’entraîneur Patrick Arlettaz

On trouvait encore Georges Tilsley au départ de l’motion. Il perforait l’arrière-garde basque, serve Velarte sur son extérieur que décalait Ecochard. Le demi de mêlée de l’USAP, repris à cinq mètres de la ligne bayonnaise, n’empêchait pas le ballon de rester catalan. Deux percussions plus tard, alors que les avants usapistes étaient dans l’en-but, le ballon ressortait pour l’Aviron. Le troisième essai s’envolait pour les coéquipiers de Mathieu Acebes. Le jeu, relaunched depuis l’en-but des Basques, was poursuivait par une passe au pied de Camille Lopez pour son ailier Baget. Ce dernier avec le seul Tedder face à lui, choisissait de jouer au pied… Il trouvait une touche dans les dix mètres catalans.

L’USAP ne le savait pas encore, mais elle venait de laisser passer sa likelihood… Suivant, Bachelier will inflict a nouveau carton jaune (52e), sous les sifflets de Jean-Dauger. After 13 minutes, Perpignan was defenseless with out compter, I missed a penalty from Tedder returned to the poteau (60e). A primary ballon carried gagnant (72e) after a complicated motion ended by Germain dans l’en-but de Perpignan faisaient pencher le type du match côté native.

Heureusement Tedder ne tremblait pas sur la dernière pénalité du match, offrant a bonus level protection aux siens. Une maigre comfort au regard des efforts déployés. Grégory Patat, l’entraîneur de Bayonne, acknowledged that the USAP aurait aussi bien pu gagner le match. “Ce n’aurait pas été un scandale, reconnaissait-il après coup. Il faut savoir parfois gagner moche. Gagner moche, c’est gagner… “ Comme à Pau en tout début de saison, l’USAP aurait tellement aimé gagner “moche” she additionally…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *