Skip to content

Rugby : Decazeville in costaud

Avec un succès parlant (23-11) acquis ce dimanche après-midi au dépens de Belvès lors de la 7e journée de Fédérale 2, le Sporting enchaîne une deuxième victoire et grimpe à la cinquième place.

Du bon ouvrage, des bonnes attitudes et surtout la victoire face à un adversaire troisième de poule au départ de la rencontre. Les Decazevillois ont réalisé le match presque parfait, en ne pliant pas sous la pression fixed d’un XV dordognot incisif, très offensif et disposant d’un paquet d’avants très bien organisé, ce dimanche après-midi devant leur public de Camille- Guibert.

Extra if the adversary is gorgeous and blissful, Sporting will not be in the remainder and the return to the alignment of the captain Loïc Rouquette will not be the fruit of the hasard within the XXL efficiency. If Belvès a des atouts offensifs, by no means le Sporting n’a pataugé devant las ataques tranchantes.

Match reference or previous loin

La protection decazevilloise n’a rien lâché, prouvant sur chaque placage qu’il allait être très dur de franchir la ligne d’avantage bleu blanche. From him I’ll say that the SCD gave him a reference match, he didn’t have a previous and Belvésois auront étémoin du coeur, de l’envie decazevilloise de faire oublier ses errances du premier match de championnat et surtout d’ enchaîner une deuxième victoire consécutive.

Même si les sept premières minutes ont été dominées par Belvès, le Sporting va faire jeu égal avec cette formation prenant même le dessus, au bout d’un quart d’heure et un essai d’ailier du troisième ligne Mickaël Lavergne, tout en débordement .

Monbroussous, evidently

Extra encore une fois, c’est Jonathan Monbroussous et son pied qui vont mettre sur orbite le XV decazevillois. A penalty, a drop et voilà ses menant coéquipiers de treize factors à l’heure de jeu (13-3). Le Sporting a pris du quantity également dans ses prizes de balle sur les renvois. Not often sanctioned, the colleagues of François Rols, entrés suite à la blessure de Mickaël Lavergne et à créditer d’un gros quantity de placages, vont résister et surtout ne vont pas faire de fautes lorsque Belvès returned to the place of marquer et de refaire une a part of son retard.

Les avants pas in relaxation

Une partie, certes, défensive mais lorsque Decazeville produit du jeu, il sait également mettre le feu dans les lignes adverses. Joran Vidal comme Romain Verdié sont ainsi tout proches de l’essai lorsque Jonathan Monbroussous redonne dix factors d’avance à ses couleurs à dix minutes of the top (16-6). Et comme il faut bien trembler un peu, Belvès va sortir les cannes et inscrire un essai en bout de ligne, revenant ainsi à cinq factors du SCD. Il faudra alors toute la lucidité du paquet d’avants decazevillois pour revenir et surtout rester dans le camp belvésois.

Et une fois de plus, c’est Jonathan Monbroussous que trouve l’intervalle, au pied, pour Romain Verdié que marque le second essai decazevillois à la dernière minute. Le Sporting bascule, ainsi, dans les bonnes events du tableau en grimpant à la cinquième place de la poule. Et un constat, le Sporting a bien pris ses marques en Fédérale 2.

Anthony Julian, entraîneur of Decazeville

“On a quelques difficultés en première mi-temps; mais on a su remettre la principal sur le ballon et on a surtout bien défendu. On marque de très beaux essais. Le travail qu’on fait est récompensé aujourd’hui. Les joueurs ne lâchent rien. Loïc Rouquette, 3e ligne et capitaine de Decazeville Très content material de la victoire automobile on va la chercher. Peut-être pas le plus beau rugby en première période; mais tant pis pour le beau jeu, l’essential, c’ is the victory.”

Romain Verdié, Decazeville’s ailer

“I employed him to exchange him with success. I believed, vraiment, that nous avons fait un match référence à Camille-Guibert.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *